L'andropause et la baisse de testostérone, un phénomène réversible en suivant ces conseils

Les symptômes de l'andropause sont généralementune baisse d'énergie et de vitalité. Uneaccumulation de gras corporel, surtout dans la régionabdominale.

 

L'andropause et la baisse de testostérone, un phénomène réversible en suivant ces conseils

L'andropause est une période de transition quicommence chez l'homme au début de la quarantaine et qui s'accompagnede changements sur le plan psychologique et physique.

Une diminution de la libido et même certains troubles d'ordre sexuel.

La fatigue, les troubles du sommeil, l'anxiété et la dépression ne seraient pas corrélés au taux de testostérone, selon une étude récente portant sur 3300 hommes âgés de 40 à 79 ans. Mais on retrouve souvent ces symptômes chez l'homme traversant la période de l'andropause.

Le principal facteur à l'origine de ces changements est la diminution progressive de la production de l'hormone mâle : la testostérone.

La baisse de la production de testostérone

Chez l'homme, à partir de 30 ans environ, le taux de testostérone diminue de 1% par année. Cette baisse de testostérone survient chez la moyenne des hommes. Toutefois dans certains cas cette baisse peut être beaucoup plus marquée alors que dans d'autres cas, beaucoup plus rares il est vrai, il n'y aura aucune baisse jusqu'à un âge avancé. La diminution de production de l'hormone mâle est responsable de plusieurs changements physiques et psychologiques chez l'homme.

Changements physiques et psychologiques

Selon une étude rapportée dans le New England Journal of Medicine, le déficit androgénique lié à l'âge ou l'andropause, se définit par un faible taux sanguin de testostérone associé à trois symptômes:

- Réduction de fréquence des érections matinales.
- Baisse du désir sexuel
- Troubles de l'érection ou l'impuissance

La baisse de testostérone aura également les effets suivants:

- Une transformation de la silhouette caractérisée par un gain de poids surtout à l'abdomen c'est-à-dire le gros ventre de la quarantaine.
- Diminution de la force de résistance.
- Baisse de l'énergie physique.
- Perte du tissu osseux. (Les hommes peuvent perdre dans les années qui suivent 15% et plus du tissu trabéculaire, c'est-à-dire le tissu dense qui donne la force et la résistance à l'ossature.
- Perte du tissu musculaire et augmentation de la masse adipeuse.

Le facteur œstrogène

En plus du vieillissement, de nombreux autres facteurs interviennent pour provoquer cette baisse de testostérone. Tout comme la femme, l'organisme de l'homme contient des œstrogènes, mais à un taux différent. Lorsque le niveau de testostérone diminue, son taux d'œstrogènes augmente! Cette augmentation aura pour effet de féminiser physiquement l'homme: une perte musculaire et un développement plus ou moins marqué des seins, mais également une accumulation des gras au niveau abdominal, une perte de libido et virilité et un risque accru de maladie de la prostate.

Pour équilibrer et stimuler la production naturelle de testostérone

L'exercice :
L'excès de poids favorise la diminution du taux de testostérone. Lorsque l'organisme accumule de la graisse, il fabrique moins de testostérone et en converti même une partie en œstrogènes. Tout comme la femme, l'organisme de l'homme contient des œstrogènes, mais à un taux différent. Lorsque le niveau de testostérone diminue et qu'augmentent les oestrogènes, la musculature de l'homme s'affaiblit et elle ne brûle plus correctement les graisses. Il s'agit donc d'un cercle vicieux : il y a augmentation du poids et de la graisse, et cela diminue d'autant le taux de testostérone, ce qui a pour effet d'accumuler plus de graisses!

L'exercice est donc un des meilleurs moyens pour réduire l'excès de poids et de freiner la baisse de testostérone.
Lever quelques poids 2 à 3 fois par semaine, ou tout exercice ayant recours à la force musculaire, favorisera la production d'hormone de croissance par l'organisme, une hormone qui stimule à son tour la production d'autres hormones, dont la testostérone.

Alimentation

La diète alimentaire est également très importante. Les choux, brocolis, choux-fleur, choux de Bruxelles, sont utiles pour abaisser le taux d'œstrogènes et favoriser une augmentation de la testostérone. Cette propriété provient de leur richesse en indoles. Les produits à base de soja, riches en isoflavones, sont également très favorables. De consommer une seule tasse de boisson de soja peut-être suffisant.

L'asperge serait très riche en stéroïdes, principalement des phytoestrogènes. Ceux-ci stimulent également la production de testostérone.

Céleri: Il semblerait que les tiges de céleri frais aideraient le cycle de production de la testostérone et qu'il favorise la libération d'androstérone, un aphrodisiaque contenu dans la sueur sous forme de phéromone.

Les huîtres : on attribue leur efficacité à leur richesse en iode. Mais il est beaucoup plus probable que ce soit la richesse en zinc qui soit responsable de leur succès. Le zinc est un oligo-élément indispensable à la maturation sexuelle. Chez l'homme, il est présent en grande quantité dans la prostate. Le zinc aurait la propriété de stimuler la production de testostérone, une hormone qui peut stimuler le désir autant chez l'homme que la femme.

Les graines de citrouille ont une solide réputation concernant la propriété qu'elles possèdent pour garder en santé la prostate. Elles possèderaient des éléments qui favorisent la production par l'organisme de certaines hormones, dont la testostérone. Les graines de citrouille sont riches en zinc, indispensable à la santé des organes sexuels.

Plantes

Le ginseng Coréen, il augmente la résistance au stress et la balance hormonale. Il peut rééquilibrer le taux de testostérone chez l'homme.

La salsepareille. Elle favorise la production d'hormones sexuelles chez l'homme, provoquant une augmentation de la masse musculaire et soigne l'impuissance.

Le damiana (damiane), cette plante agirait sur le taux de testostérone et a été utilisée dans les cas d'éjaculation précoce ou d'impuissance.

Le Palmier nain exerce son action favorable en inhibant la conversion de testostérone en dihydrotestostérone, qui semble responsable du gonflement de la prostate et en accélérant l'élimination d'autres hormones qui sont suspectées de provoquer également l'hyperplasie de la prostate. De plus il réduit l'inflammation et l'accumulation des fluides.

Le ginkgo biloba favorise aussi la circulation sanguine et peu améliorer un problème d'érection.

Suppléments

Le zinc : Il désactive l'aromatase, une enzyme qui favorise la production d'œstrogènes dans certains tissus, entre autres musculaire et graisseux, à partir de la testostérone. Pour de nombreux hommes, il est possible de maintenir un parfait équilibre entre la testostérone et les œstrogènes, uniquement en consommant un supplément de zinc. Une dose de 50 mg par jour devrait être suffisante. Après un ou deux mois, lorsqu'il y a amélioration des symptômes, la dose quotidienne de zinc pourra être abaissée à 30 mg.

La vitamine C : Un bas niveau de vitamine C dans l'organisme provoque une augmentation de l'aromatase, ce qui à pour effet de provoquer une diminution de la testostérone. Des doses quotidiennes de 1,000 mg à 3,000 mg de vitamine C sont recommandées pour abaisser le taux de l'aromatase.

La conversion de la testostérone en œstrogène se fait par l'intermédiaire d'une enzyme, l'aromatase

Les inhibiteurs d'aromatase peuvent donc être également utilisés pour ralentir la conversion de la testostérone en œstrogène chez l'homme et réduire les risques de troubles prostatiques et les signes de féminisation. Mais également en favorisant un taux plus élevé de la testostérone ils amélioreront la libido de l'homme, la fonction sexuelle et favoriseront une meilleure musculature au détriment de la graisse.

D'autres conseils, dont un aliment champion pour contrer l'excès d'œstrogènes chez l'homme (ou la femme) a été publié dans notre section des "Amis": 2 nutriments et un supplément naturel, maintiendront votre taux d'oestrogènes dans la zone "santé"

Dans la même section des Amis, voir également:" Le secret le mieux gardé, pour améliorer la libido et la fonction sexuelle"

A lire dans la section des "Amis", Cliquez ici

 

 

 



A LIRE ÉGALEMENT

 

Accueil | Contactez nous | Publicité sur ce site
Les renseignements et opinions données dans toutes les pages de ce site web ne sont données que pour votre information. Ils ne doivent pas être substitués à un avis thérapeutique éclairé. www.masantenaturelle.com n'est aucunement responsable envers l'usager pour toute décision, action ou omission qu'il a prise en relation avec l'information contenue dans les pages de ce site web.
Une publication de Productions Santé Naturelle inc.
www.masantenaturelle.com - Tout droits réservés
Copyright© 2002-2017