La grippe : s’attrape t-elle ou se développe t-elle à partir d’un terrain malsain?

Le rhume et la grippe sont des affections très répandues, particulièrement durant la période de l'hiver, avec une certaine prédilection pour la période qui suit les fêtes.

 

La grippe : s’attrape t-elle ou se développe t-elle à partir d’un terrain malsain?

Ces périodes propices aux rhumes et grippes sont celles où l'organisme est soumis à certains stress qui diminuent sa vitalité.

Notre résistance s'amoindrit en même temps que nos tissus s'intoxiquent, parce que les émonctoires fonctionnent au ralenti.

Ces périodes propices aux rhumes et grippes sont celles où l'organisme est soumis à certains stress qui diminuent sa vitalité. Notre résistance s'amoindrit en même temps que nos tissus s'intoxiquent, parce que les émonctoires fonctionnent au ralenti.

Il est de coutume de partir du principe que les virus de la grippe se transmettent, d'une personne porteuse du virus à une autre, qui serait encore saine. Cette transmission se ferait particulièrement par l'intermédiaire des éternuements, ou même par contact direct par les mains.

Si cette affirmation était vraie, tous les individus qui entrent en contact avec une personne grippée, auraient nécessairement la grippe. Or, dans les faits, ce n'est pas ce qui se produit. Certaines personnes attraperont le virus de la grippe alors que d'autres ne l'attraperont pas. Comment expliquer cela?

En fait, ce n'est pas parce qu'elles n'entrent pas en contact avec ce virus, c'est tout simplement parce que leur organisme est plus résistant et qu'il est en mesure de neutraliser ce virus dès le départ, avant même qu'il puisse créer des problèmes dans l'organisme.

Chaque fois que nos réserves d'énergie nerveuse s'abaissent, notre organisme s'encrasse. Il est alors normal d'être davantage soumis aux rhumes et aux grippes, car ces affections ne sont rien d'autre, en définitive, que des tentatives de la part de l'organisme pour éliminer une accumulation excessive de déchets dans nos tissus.

Que l'on rencontre la présence de microbes et de virus dans le rhume et la grippe est chose normale étant donné qu'ils prolifèrent sur les terrains toxémiques. Cette présence ne signifie pas qu'ils soient la cause du rhume et de la grippe.

Selon les naturopathes, la grippe ne s'attrape pas, elle se développe à partir d'un terrain malsain. Sur un terrain sain, les microbes et les virus sont inoffensifs, car ils ne peuvent proliférer qu'en milieu favorable, c'est-à-dire saturé de toxines.

La meilleure prévention, comme le meilleur traitement de ces affections, doit être axé sur le renforcement des défenses naturelles et la désintoxication de l'organisme.

Comment se défendre :

Il existe à notre disposition suffisamment de moyens pour prévenir et combattre efficacement la grippe, pour que nous cessions de nous considérer comme des victimes impuissantes qui ne peuvent strictement rien faire face à ce problème.

Il est possible d'agir de façon très favorable. Évidemment, ceci implique un contrôle de la qualité de notre mode de vie. On ne peut pas à la fois s'adonner à tous les abus que commettent trop de gens et en même temps espérer jouir d'une bonne santé!

C'est une erreur de croire que le rhume et la grippe frappent aveuglément et qu'ils soient par conséquent dus au hasard. Il est faux également de croire que ces deux affections sont l'unique résultat de la présence des microbes ou des virus.

En réalité, les deux facteurs principaux qui jouent un rôle vraiment déterminant dans le rhume et la grippe sont le degré de pureté tissulaire et notre degré de vitalité. Généralement lorsque nous sommes intoxiqués, nous manquons de vitalité. Ces deux conditions suffisent à permettre au rhume ou à la grippe de se manifester. Les gens qui présentent une bonne vitalité et qui se maintiennent dans un état de pureté tissulaire suffisant peuvent facilement résister au rhume et à la grippe.

Facteurs dévitalisants

Le rhume et la grippe peuvent apparaître à la suite de certains facteurs prédisposants qui sont les suivants :

Transition du chaud au froid
Humidité
Courants d'air
Vêtements inadéquats
Intérieurs surchauffés
Malnutrition
Excès alimentaires
Café
Aliments dénaturés
Excès de farineux
Fatigue
Lassitude
Surmenage physique ou cérébral
Manque de sommeil
Soucis, crainte, peur
Hyperémotivité
Situations stressantes
Tensions
Disputes familiales
Tabagisme
Alcool, drogues
Mauvaise circulation sanguine
Manque d'hygiène

Tout ce qui peut diminuer la résistance de l'organisme est une porte d'entrée pour les virus du rhume ou de la grippe.

Le rôle du stress.
Il est important également de surveiller toutes les formes d'épuisement de l'organisme. Il est évident qu'un organisme surmené résiste moins bien à l'action des microbes. Une étude, conduite par le Dr Sheldon Cohen de l'Université Carnegie Mellon de Pittsburgh, a précisément montré que les personnes stressées ou aux prises avec divers problèmes personnels, présentent un risque deux fois plus élevé d'être frappées par la grippe.

Il est important de bien gérer son stress et d'éviter les situations provoquant une baisse de vitalité. Il est essentiel aussi de maintenir l'organisme dans de bonnes conditions de pureté tissulaire en évitant toutes les formes d'intoxication.

Les moyens de renforcer son système immunitaire.

Durant les périodes d'épidémies de rhumes et grippes il est opportun de renforcer son système immunitaire. Pour ce faire la première règle consiste à suivre une hygiène de vie la plus naturelle qui soit, une bonne alimentation et contrôler son stress. Comme nous vivons dans un monde particulièrement pollué, il est utile de donner un coup de pouce à notre organisme pour l'aider à se défendre.

Boire suffisamment d'eau.
Un organisme déshydraté est une porte grande ouverte pour les virus qui apprécient un terrain sec. Il est important de boire pour humidifier adéquatement les muqueuses, de façon à rendre celles-ci inhospitalières aux microbes et virus.

La vitamine C
Elle est la vitamine la plus importante pour le système immunitaire. Il faut en prendre de 1 à 2 grammes par jour. En minimum deux fois.

Le zinc.
Essentiel au fonctionnement optimal de nos défenses. Il faut en consommer de 10 à 25 mg par jour. En cas de forte menace, on peut augmenter à 50 mg par jour, mais pas plus de 5 jours de suite à cette dose. Si il y a début de mal de gorge ou de symptôme de rhume ou grippe, sucer toutes les heures une pastille (losange) de vitamine C et zinc.

Échinacée avec shitake.
Il existe sur le marché des capsules, ou mieux encore, des ampoules, contenant de l'échinacée et de l'astragale. Ces plantes sont reconnues pour leur action sur le système immunitaire. Il est important de les consommer quotidiennement, tout le temps que durera la saison des rhumes et grippes. Ces plantes étant particulièrement efficaces en prévention.

Vitamines A et D
S'assurer d'un apport alimentaire suffisant pour combler le besoin quotidien de ces vitamines.

Camomille.
Cette plante a démontré son efficacité pour combattre les éléments pathogènes impliqués dans les grippes et rhumes. Il faut en boire de une à trois tasses par jour.

Pour les enfants

Il est important de protéger les jeunes enfants des rhumes et grippes, qui sont sujets à souffrir, plus facilement qu'un adulte, de complications, notamment au niveau des oreilles, des bronches et des poumons. Les suppléments suivants ont fait leur preuve dans le cas des enfants (à partir de 2 ans).

Les vitamines A et D
Elles jouent un rôle important dans le système immunitaire et particulièrement chez l'enfant en croissance. Il est important de donner chaque jour à l'enfant, l'équivalent d'une c. à café, jusqu'à une c. à table (la quantité variera selon la marque du produit et la concentration des éléments vitaminiques et de son contenu en éléments actifs) d'une huile de poisson mentionnant clairement le contenu quantifié en vitamines A et D, de même qu'en acides gras essentiels de type Oméga-3. La redoutée huile de foie de morue de nos grand mères serait un exemple, sauf que ces produits contiennent souvent des éléments toxiques, tels que les métaux lourds. Il existe aujourd'hui des produits ayant subi un processus adéquat de filtration. Certaines pharmacies et les magasins de produits naturels vendent de tels produits et sont à même de vous conseiller. Si vous n'avez pas accès à ces produits, alors n'hésitez pas à donner de l'huile de foie de morue. Il en existe aujourd'hui, qui est spécialement conçue pour les enfants et qui possèdent un goût agréable.

Levure de bière.
Une levure de bière de qualité apportera tous les éléments nutritifs nécessaires à l'enfant pour se constituer un système immunitaire efficace. Il en existe d'excellentes sous forme de flocons, qu'il est facile à ajouter dans les céréales ou autres aliments consommés par l'enfant. Il existe également une sorte de levure cultivée et traitée selon un processus spécial dans une base de plantes. Il s'agit d'un excellent produit pour l'enfant, comme pour l'adulte.

La vitamine C
L'enfant également à besoin d'un apport suffisant de vitamine C. Il doit consommer suffisamment de fruits frais riches en cette vitamine. Selon son âge l'enfant peut consommer de 100 à 500 mg par jour. Il existe des comprimés à saveur d'orange, d'agrumes et même de raisin. Lorsqu'ils sont de 500 mg, il suffit de couper en deux doses un comprimé.

Lorsque la grippe ou le rhume prennent le dessus, lire notre chronique : Voila le temps des rhumes et grippes

 

Ne manquez pas notre dossier complet sur la grippe, guide téléchargeable et audio, dans notre section des membres Amis. Cliquez ici

 

 


Accueil | Contactez nous | Publicité sur ce site
Les renseignements et opinions données dans toutes les pages de ce site web ne sont données que pour votre information. Ils ne doivent pas être substitués à un avis thérapeutique éclairé. www.masantenaturelle.com n'est aucunement responsable envers l'usager pour toute décision, action ou omission qu'il a prise en relation avec l'information contenue dans les pages de ce site web.
Une publication de Productions Santé Naturelle inc.
www.masantenaturelle.com - Tout droits réservés
Copyright© 2002-2017