Ma Santé Naturelle.com
Accueilsantépoidsherbiertestquestion facebooktweeter


chronique santé

Syndrome prémenstruel

Il toucherait près de la moitié des femmes dont l’âge se situe entre 20 et 50 ans. Explications et nos meilleurs conseils pour en atténuer ou éliminer les symptômes.

 

 

Syndrome prémenstruel

 

Un syndrome est un ensemble de symptômes se manifestant lors d’un problème de santé particulier.

 

Dans le cas du syndrome prémenstruel, les symptômes apparaissent durant les jours qui précèdent les menstruations. Dans certains cas, ces symptômes peuvent se manifester deux semaines avant les menstruations.

On explique ce problème par un débalancement hormonal. La progestérone se trouverait en trop faible quantité et l’oestrogène en trop grande quantité.

Les symptômes qui caractérisent le syndrome prémenstruel sont d’ordre physique et d’ordre psychologique.

 

Les symptômes physiques

 

Les principaux symptômes physiques qui se rencontrent dans le syndrome prémenstruel sont les suivants:

  • Gonflement des seins
  • Douleurs aux seins
  • Rétention d’eau (oedème)
  • Gain pondéral
  • Gonflement du ventre accompagné de constipation ou de diarrhée
  • Douleurs abdominales
  • Maux de tête
  • Acné ou autres troubles de la peau
  • Douleurs articulaires et musculaires
  • Fringales pour les aliments sucrés ou salés
  • Augmentation de l’appétit
  • Fatigue
  • Enrouement, maux de gorge, troubles des sinus ou asthme
  • Nausées
  • Maladresse et manque de coordination
  • Palpitations cardiaques
  • Bouffées de chaleur ou frissons
  • Étourdissements, évanouissements
  • Tremblements
  • Modification du désir sexuel
  • Sensibilité accrue au bruit
  • Insomnie
  • Difficulté à récupérer normalement
  • Maux de dos
  • Cystite
  • Diminution dans la production de l’urine
  • Crampes
  • Allergies, candidose
  • Hypoglycémie

 

Les symptômes psychologiques et émotionnels

 

  • Nervosité
  • Anxiété et irritabilité
  • Humeur changeante
  • Hostilité, agressivité
  • Crises de larmes
  • Dépression
  • Colère, perte de contrôle, crise de rage
  • Réactions exagérées
  • Tendance aux agressions physiques et verbales
  • Tendance suicidaire
  • Cauchemars
  • Confusion
  • Manque de mémoire
  • Manque de concentration
  • Changements dans la personnalité

 

Le syndrome prémenstruel et le mode de vie
Plusieurs facteurs reliés au mode de vie d’une personne ont une influence sur le syndrome prémenstruel. Voici les principaux:

 

1. L’ALIMENTATION
L’alimentation exerce une influence déterminante sur le syndrome prémenstruel. Dans les deux semaines qui précèdent les menstruations, il est important de réduire considérablement la consommation de sucre, de caféine, d’alcool, de chocolat et de sucreries qui peuvent causer de l’hypoglycémie et accentuer la fatigue.

 

2. ATTENTION au SEL
Il est très important également de supprimer le plus possible la consommation du sel. Ce dernier convient très mal aux femmes qui sont atteintes par le syndrome prémenstruel. Le sel tend à retenir l’eau dans les tissus et par conséquent fait gonfler.

 

3. ACTIVITÉ PHYSIQUE
L’activité physique pratiquée régulièrement permet également de mieux faire face au syndrome prémenstruel. Elle permet d’augmenter la quantité des endorphines dans le cerveau, ce qui procure un effet euphorisant et calmant sur l’organisme. Les femmes qui font régulièrement de l’activité physique ont moins tendance à souffrir du syndrome prémenstruel.

 

4. RÉDUIRE les GRAS
Il convient également de réduire la consommation des aliments gras, surtout les gras animaux qui contiennent des acides gras saturés.

 

5. PLUS de FRUITS et de LÉGUMES
L’accent doit être mis sur la consommation de fruits, de légumes, de céréales entières, de légumineuses, de noix, de graines, de viandes maigres et de produits laitiers écrémés.

 

6. MANGEZ MOINS
Il faut éviter de consommer une trop grande quantité d’aliments à chaque repas. Il est préférable de manger moins à chaque repas et d’augmenter le nombre des repas. Il ne faut pas oublier que les excès alimentaires font engraisser.

 

7. ATTENTION au STRESS
Une bonne gestion du stress est capitale autant dans la prévention que dans le traitement du syndrome prémenstruel. Les femmes stressées sont plus touchées par ce syndrome. Il faut réduire le stress le plus possible en apprenant des techniques de relaxation et de respiration et en tentant de parvenir à un meilleur contrôle émotionnel.
(Pour en savoir plus sur ces techniques, cliquez ici)


8. QUALITÉ de la NOURRITURE
Il faut aussi limiter la consommation de tous les aliments raffinés et chimifiés (additifs chimiques, colorants artificiels, agents de conservation, etc.).

 

9. ALCOOL ET TABAC
Il faut aussi éviter de fumer, la nicotine pouvant rendre irritable. De plus la nicotine accentue le syndrome prémenstruel et est dommageable pour la santé des ovaires. Quant à l’alcool, il peut causer de l’irritabilité, de l’insomnie, de l’agitation et même la dépression.

 

10. PRENDRE UN BAIN CHAUD
Prendre une douche chaude ou de préférence un bain chaud pendant cinq minutes environ produit un effet calmant et relaxant. C’est aussi un excellent moyen de diminuer le stress.

 

Les 10 plantes les plus utiles

Certaines plantes peuvent grandement aider les femmes qui sont aux prises avec le syndrome prémenstruel. Voici les principales:

Dong Quai
Il s’agit d’un régulateur hormonal qui permet de corriger les dérèglements rencontrés lors de la période prémenstruelle.

Scutellaire
C’est une plante qui agit à la façon d’un tranquillisant. Elle permet de lutter efficacement contre l’anxiété et tous les états reliés à la tension nerveuse.

Gattilier
C’est un petit fruit qui exerce une action stimulante et équilibrante sur l’hypophyse et qui contribue à régulariser la fonction hormonale.

Igname
La racine de cette plante renferme des précurseurs nécessaires à la synthèse de la progestérone. On sait que dans le syndrome prémenstruel, cette hormone n’est pas produite en quantité suffisante.

Millepertuis
Il s’agit d’une plante reconnue pour ses effets sur le système nerveux. Elle est efficace dans toutes les tendances dépressives et toutes les perturbations émotionnelles.

Les suppléments alimentaires

Certains suppléments alimentaires apportent à l’organisme de précieuses substances nutritives pour atténuer le syndrome prémenstruel. Voici les principaux:

Huile d’onagre
L’huile d’onagre renferme de l’acide gamma linolénique (GLA) qui se transforme dans l’organisme en prostaglandine E-1. Les prostaglandines régularisent l’action des hormones dont les taux fluctuent constamment durant la 2ième moitié du cycle menstruel. L’huile d’onagre exerce une action bienfaisante sur l’anxiété, l’irritabilité, les changements d’humeur, la tendance dépressive, les maux de tête, douleurs aux seins, gonflement des tissus et la rétention d’eau associée au syndrome prémenstruel.

Vitamine B6
Le fait de prendre des vitamines du groupe B, plus particulièrement la vitamine B6 soit la pyridoxine, peut aider à contrôler les sautes d’humeurs, la rétention d’eau, les douleurs aux seins, les rages de sucre et la fatigue. La dose de 25 à 100 mg par jour est habituellement bien tolérée par la majorité des femmes. Cette recommandation est celle du docteur Suzan Clark, M.D, directeur médical au Self-Help Center à Los Altos en Californie qui est un centre de recherche pour les problèmes de santé tels que le syndrome prémenstruel et la ménopause.

Vitamine E
Selon le docteur Guy Abraham M.D. spécialiste des troubles associés au syndrome prémenstruel et professeur en gynécologie à l’Université de Californie, la vitamine E a un effet puissant sur le système hormonal. Elle peut atténuer l’ensemble des symptômes associés au syndrome prémenstruel soit les douleurs aux seins, l’anxiété et la dépression, les changements brusques d’humeur, l’irritabilité, la tension nerveuse, etc.

Calcium Magnésium
Selon le Dr Suzan Clark M.D. le calcium et le magnésium sont deux minéraux importants pour combattre les crampes et les douleurs prémenstruelles. Le magnésium peut aider à contrôler les excès alimentaires et les sautes d’humeur. Ce minéral est également important pour prévenir et corriger les crampes qui se manifestent souvent dans le syndrome prémenstruel.

 

A lire également:

Prévenir et traiter le syndrome prémenstruel
Préménopause et Ménopause

 

 

 

 


 



 
 
Accueil | Contactez nous | Publicité sur ce site
Les renseignements et opinions données dans toutes les pages de ce site web ne sont données que pour votre information. Ils ne doivent pas être substitués à un avis thérapeutique éclairé. www.masantenaturelle.com n'est aucunement responsable envers l'usager pour toute décision, action ou omission qu'il a prise en relation avec l'information contenue dans les pages de ce site web.
Ce site web est publié en français par le Centre de promotion et d'études en santé naturelle, une corporation sans but lucratif
Plateforme d'édition et tous droits de publications propriétés de Natural Health Publishing Corp. - Panama - Tout droits réservés
Copyright© 2002-2014