Vaincre la douleur et la maladie chronique en 7 jours

La sensibilité à certains aliments serait la cause d'une multitude de maladies chroniques, voici le moyen de déterminer si vous souffrez d'une sensibilité et comment retrouver la santé.

 

Vaincre la douleur et la maladie chronique en 7 jours

De très nombreuses maladies chroniques, aux symptômes très différents les uns des autres, ont souvent une cause commune.

Des médecins, chaque jour plus nombreux, lancent un avertissement au public et à leurs collègues: nous vivons une nouvelle épidémie qui touche des millions de malades à travers le monde. Cette épidémie concerne probablement une centaine de maladies qui sont aujourd'hui mal traitées. Les malades ne guérissent pas et continuent à souffrir.

Il serait cependant assez facile d'arrêter ces souffrances et de les mener vers la guérison dans la grande majorité des cas. En effet, le mal qui les touche est le même, et cela malgré le fait que les symptômes et organes touchés de ces malades sont d'ordres divers.

Douleurs articulaires, côlon irritable, ballonnements ou autres troubles intestinaux plus ou moins violents, constipation ou diarrhée, migraine et maux de tête, allergies, troubles de la thyroïde, grande fatigue, anxiété, dépression, problème neurologiques, maladie de Crohn, lupus, fibromyalgie, etc. la liste est sans fin.

Le problème de la sensibilité aux aliments

Selon ces médecins avant-gardistes, le grand mal actuel responsable de cette multitude de maladies et douleurs, serait la sensibilité à certains aliments dont souffre une très grande partie de la population.

La réalité est que dans les cent dernières années l'agriculture et l'industrie alimentaire ont révolutionnés la manière de cultiver, d'élever et de produire les aliments destinés au grand public. Ces énormes modifications de productions ont modifiés le produit final et il semblerait que ce pourrait être la raison pour laquelle notre organisme n'arrive plus à traiter et transformer ces aliments en nutriments utilisables pour l'organisme.

Lorsqu'un aliment ne peut être digéré et modifié correctement dans le système digestif et qu'il entre dans l'organisme interne, c'est à dire le système sanguin, il devient un ennemi pour le système immunitaire qui ne le reconnaît pas. Il s'ensuit tout un processus de défense, incluant l'inflammation, qui se dirige vers un ennemi qui n'en est pas vraiment un, et une réaction contre ses propres tissus et organes. Le système immunitaire se met à agir un peu comme un tireur fou, en tirant dans tous les sens, de tous les côtés.

La sensibilité aux aliments, qu'il ne faut pas confondre avec une allergie aux aliments, concerne particulièrement certains types d'aliments. Une personne peut être sensible à un groupe d'aliments ou à plusieurs.
Ces aliments sont: les céréales contenant du gluten: blé, orge, seigle et avoine (par contamination); maïs, soja, les produits laitiers; les fèves; arachides; aubergines; poivrons, oeufs. Cette liste n'est pas limitative, mais ce sont les aliments généralement impliqués.
Dans la très grande majorité des cas l'intolérance concerne le gluten et les produits laitiers.

7 jours pour ne plus souffrir

Il existe des tests pour diagnostiquer certaines sensibilités alimentaires. Mais ils ne concernent pas toutes les sensibilités et de plus ils ne sont pas toujours fiables.

Le meilleur moyen de détecter une sensibilité est de supprimer pour quelques temps tous les aliments susceptibles de provoquer un problème. C'est comme faire une petite cure de désintoxication. Ce système est le plus économique, le plus précis et il offre l'avantage d'améliorer rapidement l'état de la personne qui dans la plupart des cas ne ressent plus de douleurs après quelques jours sans contact avec l'aliment responsable de la sensibilité.

La période de sept jours est un minimum, on peut poursuivre sur deux ou trois semaines pour obtenir un résultat encore meilleur, mais pour de nombreuses personnes, une amélioration notable des symptômes gastro-intestinaux ou des douleurs, se fera sentir rapidement.

Attention: Si vous prenez des médicaments et que vous êtes suivis pour une maladie, il ne faut pas arrêter les médicaments, mais. si votre traitement ne comporte pas de recommandations diététiques, vous pouvez suivre ce programme, mais il est toujours mieux d'en parler à votre médecin. Après avoir fait le test de 7 jours ou plus, si vous notez des améliorations à votre état, faites-en part à votre médecin.

Mais que peut-on manger?

La liste des aliments à supprimer pour le temps de faire ce test semble longue, mais rassurez-vous, pour la plupart de ces aliments ce sera provisoire, et il reste encore de nombreux et savoureux aliments qui sont autorisés.

Vous pouvez manger tous les légumes à feuilles ou qui poussent au-dessus du sol. Évitez les légumes racines juste pour le temps de la diète, ils sont très riches en glucides. Ajoutez des avocats à votre liste d'aliments à consommer chaque jour.

Tous les fruits sont permis. Avec modération pour les fruits riches en sucres tels que bananes, raisins, mangues, oranges, etc. Sans modération ou presque pour les petits fruits comme bleuets, myrtilles, mûres, framboises.

Vous pouvez consommer toutes les viandes en quantité raisonnable, soit un 20% des aliments que vous consommerez. Si vous le pouvez, consommez uniquement des viandes d'éleveurs "bio". Favorisez les viandes blanches. Certains s'étonneront de trouver la viande comme aliment autorisé, mais elles ne sont jamais impliquées dans une sensibilité alimentaire, lorsque d'élevage respecte les normes de qualité biologique,
Mangez du poisson! saumon sauvage du Pacifique (pas d'élevage; attention le saumon dit de l'Atlantique est quasiment toujours du poisson d'élevage!), aiglefin, sardines, sont le meilleur choix. De nombreux poissons étant pollués, nous vous recommandons de vous limiter à ce choix. Les saumons sauvages de l'Alaska sont le meilleur choix 

Mangez des noix tous les jours! Amandes, noix de Grenoble, pacanes, pignons, pistaches, cajou. Ils contiennent des gras indispensables à votre santé et guérison.

Le riz, le millet, le chia, le quinoa, les graines de lin, de tournesol et le sarrasin sont autorisés.

Consommez également de l'huile d'olive et de l'huile de noix de coco, tous les jours.

Il convient également de ne pas consommer de café, thé, chocolat, durant la durée de la cure.
Des tisanes composées à base de gingembre, fenouil, anis, cannelle, thé blanc, sont de bonnes boissons chaudes de substitution.
Favorisez la consommation d'eau filtrée. Commencez la journée par une eau citronnée tiède.

But de la diète

Bien entendu l'objectif de cette diète est de ne plus mettre en contact l'organisme avec un aliment pour lequel nous serions sensible. Dès qu'il n'y a plus contact, le système immunitaire se calme et l'inflammation est réduite. Tout cela s'accompagne normalement d'une sensation d'amélioration de l'état de la personne. Les douleurs se calment ou disparaissent complètement. Pour certaines personnes cela peut-être plus rapide que pour d'autres, c'est pour cette raison qu'il est bon de poursuivre au-delà de sept jours si l'on n'a pas immédiatement un résultat.

Lorsque l'on ressent l'amélioration, après au moins sept jours de diète on peut réintroduire un type d'aliment. On conseille de commencer par un aliment contenant du gluten, comme le blé. Consommer cet aliment pour deux ou trois jours et notez s'il y a des modifications de votre état: troubles digestifs ou intestinaux, ballonnements, diarrhée ou constipation, mal de tête, douleur articulaire, nervosité, anxiété, agressivité ou tout autre changement de comportement.

Lorsqu'il y a une sensibilité à un aliment, c'est ce qui se produira lorsqu'il sera réintroduit après un arrêt d'au moins une semaine. De cette manière on peut identifier de manière précise l'aliment qui cause problème.

Si la réintroduction de l'aliment semble provoquer le retour d'un de ces symptômes, arrêter à nouveau de le consommer pour deux ou trois jours. Si l'aliment est en cause les symptômes devraient également disparaître à nouveau.

Il faut procéder de la sorte avec tous les types d'aliments. Lorsque l'on a identifié les aliments qui causent problèmes, il faudra cesser de les consommer définitivement, c'est à dire à vie!

Cette diète d'identification de sensibilité aux aliments a déjà été suivie avec succès par des centaines, si ce n'est des milliers, de personnes, avec des résultats très encourageants. Des personnes malades et souffrant depuis des années ont retrouvé une vie normale, uniquement en supprimant les aliments responsables d'une sensibilité.

Si vous êtes malades et endurez la douleur, vous n'avez rien à perdre à tenter une telle approche, mais tout à gagner.

Vous pouvez rendre encore plus efficace cette diète de sept jours en consommant également quelques suppléments qui agiront pour soulager l'inflammation et réparer la paroi intestinale. Vous trouverez ces recommandations et la posologie exacte dans une chronique de la section de nos membres Amis:

Les compléments de la diète contre les sensibilités alimentaires

A LIRE ÉGALEMENT SUR CE SUJET:

La sensibilité au gluten, un mal sournois en pleine croissance

 

Information complémentaire

Des chercheurs de L'Institut de Recherche de Hillsborought, en Caroline du Nord (États-Unis), ont découvert que les ondes sonores d'une fréquence situées entre 25 Hz et 140 Hz, favorisent la production d'hormones anti-inflammatoires par le cerveau qui contribuent à réduire l'inflammation, soulager la douleur et augmentent la vitesse de guérison. Selon les chercheurs, près de 80% des personnes soumises à des vibrations se situant dans ces fréquences, on ressenti une diminution des douleurs.

Vous trouverez plus d'informations à ce sujet dans le plan Liberté Totale, Cliquez ici

 

 

 


Accueil | Contactez nous | Publicité sur ce site
Les renseignements et opinions données dans toutes les pages de ce site web ne sont données que pour votre information. Ils ne doivent pas être substitués à un avis thérapeutique éclairé. www.masantenaturelle.com n'est aucunement responsable envers l'usager pour toute décision, action ou omission qu'il a prise en relation avec l'information contenue dans les pages de ce site web.
Une publication de Productions Santé Naturelle inc.
www.masantenaturelle.com - Tout droits réservés
Copyright© 2002-2016