Les antidépresseurs et le suicide

La FDA américaine, l’agence de réglementation des produits alimentaires et pharmaceutiques, vient de faire, au début de juillet 2005, de nouvelles recommandations concernant les adultes qui prennent des antidépresseurs. Cet agence insiste sur la nécessité que les personnes dépressives qui consomment ce type de médicament, soient étroitement surveillées pour identifier d’éventuelles tendances suicidaires.

Il s’agit d’une sérieuse mise en garde qui suit un premier avertissement qui avait émis à ce sujet en mars 2004. Selon la FDA, de nouveaux faits indiquent un risque accru de pensées suicidaires chez les personnes traitées aux antidépresseurs.

La FDA demande qu’on spécifie sur les étiquettes de plusieurs antidépresseurs que les adultes qui prennent ce type de médicament fassent l’objet d’une surveillance étroite pour détecter des signes d’aggravation de leur dépression ou d’accroissement des tendances suicidaires.

N’est-il pas étonnant que des médicaments qui visent précisément à permettre de surmonter la dépression, puissent accentuer la tendance suicidaire? N’est-ce pas là une nette indication du peu d’efficacité de ces médicaments? Lorsqu’une substance produit un effet exactement contraire à celui recherché, ne devrait-on pas conclure qu’elle est non seulement sans valeur, mais carrément dangereuse?

Lorsqu’on prend connaissance de certaines études comparatives portant sur l’efficacité des antidépresseurs, on se rend compte d’une situation étonnante. Certaines de ces études montreraient que la médication a peu d’efficacité si elle n’est pas accompagnée d’une psychothérapie. D’autres études indiquent que certains facteurs naturels de santé comme, comme l’exercice physique, s’avèrent aussi efficaces que la médication. D’autres, encore, laissent voir qu’une plante comme le millepertuis est aussi efficace que certains antidépresseurs dans le traitement de la dépression légère ou modérée.

À la lumière de ces renseignements, il devient possible de douter de l’efficacité des antidépresseurs. Lorsqu’on nous dit que les adultes qui consomment ces médicaments doivent faire l’objet d’une surveillance étroite en matière de tendances suicidaires, on se demande si ces médicaments ne font pas plus de mal que de bien.

On peut aussi se demander si l’acteur Tom Cruise n’a pas raison de dénoncer farouchement les antidépresseurs et de qualifier la psychiatrie de pseuso-science. À près tout, ne sont-ce pas les psychiatres qui prescrivent surtout des antidépresseurs?

Comment peut-on imaginer qu’on puisse corriger un problème comme la dépression en consommant des substances qui risquent d’aggraver cette condition et d’accroître les tendances suicidaires? Ne serait-il pas plus normal de tenter de plonger la personne dépressive dans des conditions qui favorisent la santé? En lui appliquant les facteurs naturels de santé (bonne alimentation, comblement des carences nutritionnelles, repos suffisant, exercice physique bien dosé, meilleure gestion du stress et meilleur équilibre émotionnel), on ne risque jamais d’aggraver la dépression et d’accroître la tendance suicidaire.

Cette même approche naturelle s’applique également dans le traitement d’un grand nombre de maladies. Lorsqu’un individu est placé dans des conditions propices à la santé, son pouvoir autoguérisseur se met automatiquement en branle et la guérison devient possible. Cette approche ne plait peut-être pas à l’industrie des médicaments de synthèse, mais elle est fondamentalement efficace.

Les êtres vivants ont été conçus pour vivre en santé. Il leur suffit, dans la grande majorité des cas, d’appliquer des mesures de vie saine pour que la santé se manifeste. Les personnes déprimées ne font pas exception à cette règle. Pour elles, l’application des facteurs naturels de santé constitue le meilleur moyen de se sortir de leur problème.

 

Tous les articles

 

Envoyer cette page à un ami





 


 

 


 



L'Institut de formation naturopathique, dirigé par Guy Bohémier, N.D., Ph.D., offre un cours qualitatif de naturopathie, basé sur l'approche HYGIONOMISTE ® et permettant d'accéder á l'Association Internationale de Naturopathie Hygionomiste.

En savoir plus


Accueil | Contactez nous | Publicité sur ce site
Les renseignements et opinions données dans toutes les pages de ce site web ne sont données que pour votre information. Ils ne doivent pas être substitués à un avis thérapeutique éclairé. www.masantenaturelle.com n'est aucunement responsable envers l'usager pour toute décision, action ou omission qu'il a prise en relation avec l'information contenue dans les pages de ce site web.
Une publication de Productions Santé Naturelle Inc.
www.masantenaturelle.com
Copyright© 2002-2017