Ne pas couper le cordon ombilical trop rapidement

Selon une étude parue dans le Journal of the American Medical Association, les médecins qui oeuvrent dans les salles d’accouchement, coupent beaucoup trop rapidement le cordon ombilical. Si cette pratique était retardée, une plus grande quantité de sang pourrait passer du placenta à l’enfant, ce qui augmenterait notamment son niveau de fer et réduirait les risques d’anémie dans ses premières semaines de vie.

Cette étude suggère d’attendre deux minutes de plus avant de couper le cordon ombilical. On sait que dans les pays dits développés on coupe le cordon ombilical très rapidement. On enseigne d’ailleurs aux médecins que le sang supplémentaire que recevrait l’enfant augmente les risques de jaunisse ou de polyglobulie (le contraire de l’anémie).

Comme on peut le voir, les médecins coupent rapidement le cordon ombilical en fonction de certaines maladies que pourraient rencontrer les enfants à la naissance. On ne se préoccupe pas des enfants normaux, mais de ceux qui pourraient présenter certains troubles de santé. L’accouchement a été médicalisé et pensé non pas en fonction de la santé, mais bel et bien en fonction de la maladie.

Il est incontestable que la santé des nouveau-nés serait bien meilleure si l’on ne coupait pas le cordon ombilical aussi rapidement. Le sang qui circule entre le placenta et l’enfant ne cesse pas son activité immédiatement après que ce dernier naît. Il y a encore une certaine circulation sanguine qui se produit entre le placenta et l’enfant. Il faut permettre à cette circulation de se réaliser normalement.

Dans le cours de naturopathie dispensé par l’Institut de formation naturopathique, on mentionne que le fait de couper le cordon ombilical alors que l’enfant est à peine sorti du ventre de sa mère est un acte d’une grande cruauté. Il faut en fait conserver intact le cordon, tant et aussi longtemps qu’il bat. Au moment de la naissance, l’enfant se met à respirer. Il s’oxygène maintenant de deux façons : par ses poumons et par le placenta. Les deux systèmes fonctionnent ensemble. Ceci a été prévu pour faire en sorte que le nouveau-né ne manque pas d’oxygène et reçoive tous les nutriments que sa mère puisse lui fournir. Évidemment, au départ, les poumons de l’enfant sont peu efficaces. Il a donc encore besoin, pour un certain temps, du cordon ombilical.

Proposer d’attendre deux minutes de plus avant de couper le cordon ombilical est une mesure bien timide. Elle a été faite par Eileen Hutton, principal chercheur impliqué dans cette étude et vice-doyenne du département de sage-femme de l’Université McMaster, à Hamilton.

Mais il ne faut pas penser que cette suggestion sera appliquée sur une large échelle dans les salles d’accouchement. Il faut beaucoup qu’une simple étude, si logique soit-elle, pour qu’une pratique médicale soit modifiée. S’il y a un espoir à entretenir, il viendra probablement du côté des sages-femmes!

 

Tous les articles

 

Envoyer cette page à un ami




Vous appréciez nos chroniques?
Devenez "ami(e)" en vous abonnant. Vous aurez un accès réservé à notre section des membres: des chroniques, des informations exclusives et détaillées pour votre santé.
Des documents audio vidéo, etc.
En cadeaux:

de nombreux guides SANTÉ et CD

Pour en savoir plus, cliquez ici





 


 

 


 



L'Institut de formation naturopathique, dirigé par Guy Bohémier, N.D., Ph.D., offre un cours qualitatif de naturopathie, basé sur l'approche HYGIONOMISTE ® et permettant d'accéder á l'Association Internationale de Naturopathie Hygionomiste.

En savoir plus


Accueil | Contactez nous | Publicité sur ce site
Les renseignements et opinions données dans toutes les pages de ce site web ne sont données que pour votre information. Ils ne doivent pas être substitués à un avis thérapeutique éclairé. www.masantenaturelle.com n'est aucunement responsable envers l'usager pour toute décision, action ou omission qu'il a prise en relation avec l'information contenue dans les pages de ce site web.
Une publication de Productions Santé Naturelle Inc.
www.masantenaturelle.com
Copyright© 2002-2016