Stratégie pour discréditer les produits naturels

Une des dernières attaques dirigée contre les produits naturels a été publiée dans la revue The New Scientist le 5 août 2006. L’article, signé par le Dr Lisa Melton , s’intitule The antioxydant myth : a medical fairy tale (Le mythe des antioxydants : un conte de fée médical).

Dans cet article, le Dr Melton cite certaines études portant sur les mérites des antioxydants, puis ajoute : « C’était trop beau pour être vrai. » Viennent ensuite des citations portant sur des études négatives, celles qui vont dans le sens de la thèse qu’elle veut développer. Elle accompagne ces citations d’opinions, dont celle du Dr Andrew Shao.

Suite à la publication de cet article, le Dr Shao, du Council for Responsible Nutrition, a affirmé avoir été incomplètement et incorrectement cité. Son commentaire n’allait pas du tout dans le sens de celui du Dr Melton.

Dans son article, le Dr Melton ne fait mention d’aucune étude portant sur le sélénium, ni sur des combinaisons d’antioxydants, comme ce fut le cas pour l’étude SU.VI.MAX, en France, qui a donné des résultats significatifs. En fait, tout dans l’article du Dr Melton était orchestré pour montrer que les antioxydants étaient inutiles.

M. Jean-Yves Dionne, pharmacien, a commenté cet article paru dans The New Scientist. Parlant de son auteur, il écrit ceci : « Dans ce genre d’article, il faut comprendre (…) les intérêts de l’auteur. Dans ce cas-ci, le Dr Lisa Melton travaille pour la fondation Novartis (fondation crée par une compagnie pharmaceutique) en Angleterre depuis 1999. On voit tout de suite où se situe son intérêt. D’ailleurs dans son C.V., il est clair que les articles qu’elle écrit ont tous pour but de vanter les mérites d’une certaine science et des médicaments ou de décrier les autres approches. »

Puis, M. Jean-Yves Dionne écrit ces mots très révélateurs : « Ce genre d’article démagogique a un but bien précis : instaurer le doute et miner la confiance dans les outils disponibles en vente libre. Il s’agit d’une stratégie toute simple et vieille comme le monde pour s’attaquer à un marché compétitif. Il est facile de comprendre que, en prenant soin de sa santé par une diète ou l’usage de suppléments à visée préventive, on diminue le risque de maladie et, de même, le besoin de médicaments. On peut se scandaliser de constater de telles pratiques mais ce sont des stratégies classiques pratiquées par tous les grands consortiums mondiaux (transnationales), pharma ou autres, pour s’accaparer des parts de marché. »

La guerre menée contre les produits naturels n’a donc qu’un seul but : celui d’accroître les profits de l’industrie pharmaceutique. En discréditant les produits naturels, en soulignant qu’ils sont sans valeur et qu’ils pourraient même s’avérer dangereux dans certaines circonstances, on les fait craindre.

 

Tous les articles

 

Envoyer cette page à un ami





 


 

 


 



L'Institut de formation naturopathique, dirigé par Guy Bohémier, N.D., Ph.D., offre un cours qualitatif de naturopathie, basé sur l'approche HYGIONOMISTE ® et permettant d'accéder á l'Association Internationale de Naturopathie Hygionomiste.

En savoir plus


Accueil | Contactez nous | Publicité sur ce site
Les renseignements et opinions données dans toutes les pages de ce site web ne sont données que pour votre information. Ils ne doivent pas être substitués à un avis thérapeutique éclairé. www.masantenaturelle.com n'est aucunement responsable envers l'usager pour toute décision, action ou omission qu'il a prise en relation avec l'information contenue dans les pages de ce site web.
Une publication de Productions Santé Naturelle Inc.
www.masantenaturelle.com
Copyright© 2002-2016