Le pouvoir autoguérisseur

Tous les êtres vivants sont doués d’un pouvoir autoguérisseur. Ceci est vrai autant pour les plantes, les animaux que les êtres vivants. C’est ce pouvoir qui permet de guérir tous les maux, des plus bénins aux plus sérieux.

Peu d’individus sont conscients de ce pouvoir. Lorsqu’ils sont aux prises avec un problème de santé quelconque, ils se comportent comme si ce pouvoir n’existait pas. Ils ne lui font aucune confiance, se tournant presque inclusivement vers une forme quelconque de médication.

En ce qui touche les diverses approches médicales, on fait aussi peu confiance au pouvoir autoguérisseur. Ceci est vrai même dans le cas des médecines douces, à l’exception de la naturopathie basée sur l’approche HYGIONOMISTE. Cette dernière approche compte vraiment sur le pouvoir autoguérisseur, alors que les autres comptent davantage sur des traitements dits spécifiques.

Le pouvoir autoguérisseur n’est pas différents des autres pouvoirs dont dispose l’organisme. Comparons-le, par exemple, au pouvoir digestif. Personne ne doute de ce dernier pouvoir. Nous savons très clairement que nous avons un tel pouvoir. Lorsque nous introduisons des aliments dans notre tube digestif, nous savons très bien qu’ils peuvent être digérés. En fait, pour y parvenir, il suffit que ces aliments soient convenables et qu’ils soient absorbés dans des proportions acceptables. Dans ces conditions, le pouvoir digestif s’actualise normalement.

L’organisme dispose de nombreux autres pouvoirs. Outre le pouvoir autoguérisseur et le pouvoir digestif, nous avons ainsi un pouvoir respiratoire, un pouvoir circulatoire, un pouvoir locomoteur, un pouvoir assimilateur, un pouvoir émonctoriel, un pouvoir intellectuel, etc. C’est l’ensemble de ces pouvoirs qui assure notre existence.

Chacun des pouvoirs de l’organisme nécessite de l’énergie pour s’accomplir. En fait, il n’y a rien qui puisse s’accomplir dans l’organisme sans une certaine dépense énergétique. Respirer, digérer, penser, éliminer réclament de l’énergie. Se guérir en réclame tout autant. Pour que le pouvoir autoguérisseur puisse se manifester, il faut donc disposer de suffisamment d’énergie.

C’est la qualité du mode de vie d’un individu qui permet de répondre à cette exigence. Il convient, pour permettre au pouvoir autoguérisseur de se mettre en branle, de s’accorder suffisamment de repos. Il faut aussi éviter toute dépense énergétique superflue. Ce n’est pas le moment de s’impliquer dans des activités inutiles. Si ces règles de récupération énergétiques sont appliquées, le pouvoir autoguérisseur pourra se mettre en branle, sans même que la personne ne s’en rende compte. Mais le résultat ne passera pas inaperçu. La guérison se produira immanquablement.

En réalité, à chaque fois qu’une personne guérit, c’est au pouvoir autoguérisseur qu’elle doit attribuer cette guérison. Il n’existe pas d’autres moyens de maigrir que de mobiliser le pouvoir autoguérisseur. Qu’on en soit conscient au non, seul le pouvoir autoguérisseur guérit.

 

Tous les articles

 

Envoyer cette page à un ami





 


 

 


 



L'Institut de formation naturopathique, dirigé par Guy Bohémier, N.D., Ph.D., offre un cours qualitatif de naturopathie, basé sur l'approche HYGIONOMISTE ® et permettant d'accéder á l'Association Internationale de Naturopathie Hygionomiste.

En savoir plus


Accueil | Contactez nous | Publicité sur ce site
Les renseignements et opinions données dans toutes les pages de ce site web ne sont données que pour votre information. Ils ne doivent pas être substitués à un avis thérapeutique éclairé. www.masantenaturelle.com n'est aucunement responsable envers l'usager pour toute décision, action ou omission qu'il a prise en relation avec l'information contenue dans les pages de ce site web.
Une publication de Productions Santé Naturelle Inc.
www.masantenaturelle.com
Copyright© 2002-2017