La plus importante qualité de la valeur physique

Lorsqu’on parle de qualités de la valeur physique, on fait référence à ce qu’un individu peut réaliser sur le plan physique. On se demande en fait quel est sa valeur sur ce plan.

Les individus présentent diverses valeurs. Certains sont valables sur le plan intellectuel. D’autres le sont sur le plan moral. D’autres encore le sont sur le plan spirituel. Sur le plan physique, on peut aussi être valable. C’est la raison pour laquelle on parle des qualités de la valeur physique.

Ces qualités sont multiples. On peut les regrouper en qualités organiques, musculaires et neuro-musculaires. Les qualités organiques sont l’endurance organique et la résistance organique. Les qualités musculaires sont l’endurance musculaire, la résistance musculaire, la force musculaire et la puissance musculaire. Quant aux qualités neuro-motrices ce sont l’agilité et l’équilibre. Il en reste une autre qui n’entre dans aucune des catégories précédentes Il s’agit de la souplesse articulo-musculaire.

De toutes ces qualités de la valeur physique, on peut se demander qu’elle est la plus importante. À n’en pas douter, il s’agit de l’endurance organique. Pourquoi? Tout simplement parce qu’elle met en évidence le système de transport de l’oxygène. Il s’agit d’un système vital.

On définit l’endurance organique comme étant cette qualité de la valeur physique qui permet de poursuivre le plus longtemps possible un travail musculaire généralisé et d’intensité moyenne, dans des conditions à dominante aérobique.

En décortiquant cette définition, on parvient à cerner clairement ce qu’est l’endurance organique. Quatre termes de la définition sont importants. D’abord l’expression « le plus longtemps possible ». Il est question ici de durée. Un individu qui peut s’adonner à un effort d’endurance organique durant une heure, est plus qualitatif sur ce plan que celui qui ne peut s’y adonner que durant trente minutes.

La deuxième expression porte sur « un travail musculaire généralisé ». Un tel travail musculaire est celui qui sollicite de grosses masses musculaires ou encore un grand nombre de muscles en même temps. Un tel travail produit un bon degré d’essoufflement puisque les muscles en action réclament de l’oxygène. Les muscles des jambes, par exemple, constituent de grosses masses musculaires. Le fait de courir est donc un exercice pouvant solliciter l’endurance organique.

La troisième expression porte sur « l’intensité moyenne ». Un effort en endurance organique appartient à ce type d’intensité. On mesure cette dernière par le rythme cardiaque. Lorsque le cœur bat entre 130 et 160 pulsations à la minute, on dit que l’intensité de l’effort est moyenne.

La quatrième expression parle de « conditions à dominante aérobique ». Ceci signifie tout simplement que l’organisme ne manque pas d’oxygène au cours d’un effort en endurance organique. Il est moyennement essoufflé, mais le système de transport de l’oxygène répond aux besoins des muscles en cet élément.

Ainsi, la personne qui peut courrir, faire de la bicyclette ou du ski de fond, à un rythme moyen (le pouls se situant alors entre 130 et 160 battements cardiaques à la minute), durant une heure, présente une bonne endurance organique.

L’endurance organique permet de développer les quatre éléments majeurs qui sont impliqués dans l’efficacité du système de transport de l’oxygène : le cœur, les poumons, les vaisseaux sanguins et le sang. Lorsque ces éléments peuvent agir avec efficacité, l’individu dispose d’un atout majeur de longévité.

C’est pour cette raison qu’on peut dire que l’endurance organique est la plus importante de toutes les qualités de la valeur physique. Comparée à la force musculaire, à l’agilité ou à la souplesse, il est bien évident que l’endurance organique contribue davantage à allonger la durée de la vie.

Ceci étant précisé, on conviendra cependant que l’individu qui présente la plus grande qualité de la valeur physique est celui qui a su développer l’ensemble de toutes les qualités physiques énumérées au début de cet article. Il est toujours souhaitable d’être qualitatif sur le plan physique.

 

Tous les articles

 

Envoyer cette page à un ami





 


 

 


 



L'Institut de formation naturopathique, dirigé par Guy Bohémier, N.D., Ph.D., offre un cours qualitatif de naturopathie, basé sur l'approche HYGIONOMISTE ® et permettant d'accéder á l'Association Internationale de Naturopathie Hygionomiste.

En savoir plus


Accueil | Contactez nous | Publicité sur ce site
Les renseignements et opinions données dans toutes les pages de ce site web ne sont données que pour votre information. Ils ne doivent pas être substitués à un avis thérapeutique éclairé. www.masantenaturelle.com n'est aucunement responsable envers l'usager pour toute décision, action ou omission qu'il a prise en relation avec l'information contenue dans les pages de ce site web.
Une publication de Productions Santé Naturelle Inc.
www.masantenaturelle.com
Copyright© 2002-2016