Prête-t-on trop de vertus à l’eau?

Il est certain que l’eau est essentielle à l’organisme. Il faut donc en consommer régulièrement. Mais comme toute bonne chose, il est aussi possible d’en abuser. De nos jours, on peut se demander si la tendance ne s’oriente pas vers un trop forte consommation d’eau.

Une des raisons qui justifierait cette tendance est le fait de prêter à la consommation de l’eau de très nombreux mérites. Je lisais récemment dans une revue qu’une des bonnes raisons de boire de l’eau est que celle-ci diminue le risque d’avoir des calculs biliaires.

Voilà certainement une exagération. Si l’eau est très utile à l’organisme, on ne peut pas lui prêter tous les mérites. Dans le cas des calculs biliaires, il est certain que son implication, si elle existe, est très marginale.

La toute première cause des calculs biliaires est reliée à une carence spécifique. Elle implique un manque de lécithine dans la bile. Il faut savoir que c’est le cholestérol présent dans la bile qui justifie la formation des calculs biliaires. Si la bile contient trop de cholestérol et insuffisamment de lécithine, celui-ci aura tendance à précipiter et à former des calculs dans la vésicule. La lécithine est une substance émulsifiante. Elle permet de maintenir le cholestérol en suspension dans la bile. Si la lécithine se trouve dans la bile en quantité suffisante, le cholestérol ne peut pas précipiter.

L’élimination des déchets de l’organisme

Un autre des nombreux mérites habituellement attribué à l’eau est l’augmentation de l’élimination des déchets de l’organisme. Bien qu’il faille disposer de suffisamment d’eau pour assurer une bonne élimination rénale, boire trop d’eau ne favorise pas nécessairement une telle élimination. Lorsque l’organisme est aux prises avec un surplus d’eau, les reins se concentrent sur l’élimination de cette eau en excès et négligent quelque peu l’élimination des déchets solides. Il est donc faux de prétendre qu’en buvant beaucoup d’eau on élimine davantage de déchets. En consommant beaucoup d’eau, on élimine surtout de l’eau.

Boire selon la soif

De la même façon que la faim indique le besoin de manger, la soif indique le besoin de boire. On devrait donc attendre la soif avant de boire.

Il n’existe en fait qu’une seule situation qui justifie une consommation d’eau sans que la soif se fasse sentir. C’est celle qui implique un effort physique soutenu. Dans cette circonstance, il faut boire avant que la soif se manifeste. Puisque l’effort doit se poursuivre, si l’on attend la soif, il est alors trop tard et la déshydratation risque de se produire. En dehors de tels efforts soutenus, on peut attendre que la soif se manifeste sans risquer la déshydratation.

Éviter l’excès en tout

La sagesse veut qu’on évite toutes les formes d’excès. Même les meilleures choses peuvent donner lieu à des excès. L’eau ne fait certainement pas exception à cette règle. Au lieu de tomber dans la tendance actuelle qui veut qu’on boive de l’eau à peu près continuellement, il faut répondre plus intelligemment aux besoins hydriques de l’organisme.

Ceci étant précisé, concluons ici en disant que boire de l’eau est une chose mais boire de l’eau de bonne qualité en est une autre. Il se consomme actuellement beaucoup d’eau embouteillée. Plusieurs de ces eaux répondent mal aux besoins de l’organisme. Elles sont souvent beaucoup trop riches en minéraux. Idéalement, une bonne eau de consommation ne devrait pas contenir plus de 100 parties par million de minéraux dissous.

 

Tous les articles

 

Envoyer cette page à un ami





 


 

 


 



L'Institut de formation naturopathique, dirigé par Guy Bohémier, N.D., Ph.D., offre un cours qualitatif de naturopathie, basé sur l'approche HYGIONOMISTE ® et permettant d'accéder á l'Association Internationale de Naturopathie Hygionomiste.

En savoir plus


Accueil | Contactez nous | Publicité sur ce site
Les renseignements et opinions données dans toutes les pages de ce site web ne sont données que pour votre information. Ils ne doivent pas être substitués à un avis thérapeutique éclairé. www.masantenaturelle.com n'est aucunement responsable envers l'usager pour toute décision, action ou omission qu'il a prise en relation avec l'information contenue dans les pages de ce site web.
Une publication de Productions Santé Naturelle Inc.
www.masantenaturelle.com
Copyright© 2002-2016