Les virus attaquent (3ème partie)

Les vitamines et minéraux

Vitamine D
Selon le Dr John J. Cannell, M.D. une carence en vitamine D serait responsable de la vulnérabilité de certains groupes de population face aux virus de la grippe ainsi que d'autres affections infectieuses. De nombreux autres médecins adhèrent maintenant à cette théorie confirmée par différentes recherches. Durant les mois d'automne et d'hiver, pour les personnes adultes, dans les zones nord de l'Europe et de l'Amérique du nord, il est nécessaire de prendre 2000 U.I. par jour de vitamine D. sous forme de supplément (vitamine D3). L'été il faut s'exposer au moins dix minutes aux rayons du soleil, de préférence le matin, de bonne heure et consommer de 500 à 1000 U.I. par jour, sous forme de supplément.
En cas d'épidémie, le Dr Julian Whitaker, MD conseille jusqu'à 50.000 UI quotidiennement, durant les 7 premiers jours. Ces doses sont pour adultes réduire de moitié pour les enfants de 12 ans et moins. Pour les enfants de moins de 6 ans suivre les recommandations d'un spécialiste ou du fabriquant.

Vitamine A :
La vitamine A est surtout apportée par les graisses animales et stockée dans le foie. L'organisme est également capable de transformer en vitamine A le bêta-carotène et d'autres caroténoïdes contenus dans certains fruits et légumes.

La vitamine A, particulièrement celle obtenue par les bêta-carotènes, intervient directement dans le processus immunitaire. La meilleure façon de s'assurer d'un bon apport en vitamine A, est de le faire par l'intermédiaire du bêta-carotène et des caroténoïdes. Consommer de nombreux légumes et fruits à chair jaune et orangée et même verte. Les bonnes sources sont : les carottes, l'abricot, la mangue, le melon, la citrouille, la tomate, le poivron rouge, le brocoli etc.

Il est préférable, plus efficace et plus sécuritaire, de s'assurer d'un apport en vitamine A sous forme de comprimés de Bêta-corotène. En effet les comprimés de vitamine A, lorsque pris en excès, peuvent devenir toxiques.

Dosage :

10.000 U.I. par jour sous forme de bêta-carotène

Vitamine C :
Augmente l'immunité de l'organisme et la résistance aux infections. Protège l'organisme contre les différentes formes de pollutions. Les recherches ont démontré qu'une prise élevée de cette vitamine a pour effet de charger certaines cellules de défense les plus importantes de notre système immunitaire, les aidant à se déplacer plus rapidement pour aller à la recherche de bactéries et virus. On a également constaté que la vitamine C diminuait le taux d'histamine dans l'organisme; cette substance chimique générée par le corps peut aller à l'encontre de la réponse immunitaire.
Ce qu'il faut retenir concernant cette vitamine est que, si elle ne prévient pas nécessairement l'infection, elle augmente par contre considérablement le niveau de réponse du système immunitaire et permet à l'organisme de combattre l'attaque pathogène plus efficacement.

Dosage :

En prévention 1.000 mg par jour en 2 ou 3 prises. En cas d'infection, 1.000mg toutes les 4 ou 6 heures. A forte dose, la vitamine C peut provoquer de la diarrhée, mais n'est pas toxique. Ajuster la dose selon votre réceptivité.

Vitamine E et Sélénium :
Cette vitamine est surtout reconnue pour son fabuleux pouvoir antioxydant. Cependant elle augmente également l'aptitude du système immunitaire à lutter contre les maladies infectieuses. La vitamine E est plus efficace lorsque accompagnée de Sélénium.

Dosage :

De 400 à 800 U.I. par jour. Si vous souffrez d'hypertension artérielle, commencez par de petites doses et augmentez progressivement les doses. Consultez votre praticien de santé.

Zinc :
Voici un autre agent antiviral très important. Pour pouvoir lutter efficacement contre un envahisseur indésirable, l'organisme à absolument besoin du Zinc et des enzymes dont il est le cofacteur. Ils œuvrent en synergie pour contribuer à construire de nouvelles cellules de défense immunitaire qui sont utilisées par l'organisme pour lutter contre les bactéries et virus.

Dosage :

Ne pas dépasser 10 mg par jour, sauf sous contrôle de votre praticien de santé.

Suppléments alimentaires

Les probiotiques :
Le terme " probiotique " désigne les " organismes vivants qui, ingérés en quantité suffisante, exercent des effets bénéfiques sur la santé allant au-delà des vertus nutritionnelles inhérentes " Cette définition souligne le fait que le produit en question doive contenir des populations suffisantes de micro-organismes vivants. Elle indique également que les bienfaits pour la santé ne se limitent plus simplement à l'amélioration de l'équilibre microbien, mais peuvent recouvrir d'autres effets comme, par exemple, réduire la maldigestion du lactose ou moduler le système immunitaire.

Les recherches réalisées jusqu'à ce jour ont surtout porté sur ses éventuels effets hypocholestérolémiant, antimicrobien et immunomodulateur ainsi que sur son rôle dans la prévention du cancer du côlon.

L. acidophilus présente une activité antagoniste contre différents pathogènes. Des études in vitro ont démontré l'inhibition de différentes bactéries telles que Helicobacter pylori , Yersinia pseudotuberculosis, Salmonella typhimurium, et Shigella sonnei, en présence de L. acidophilus. De plus, des études chez l'animal ont permis de mettre en évidence un effet préventif contre les infections provoquées par Escherichia coli , Listeria monocytogenes et Shigella sonnei.

On a attribué des effets immunomodulateurs à différentes bactéries lactiques et il a été démontré que L. acidophilus active in vitro plusieurs cytokines dont l'interféron (IFN)-g, le facteur de nécrose tumorale a (TNFa) et l'interleukine (IL)-1b. Des études effectuées sur des souris ingérant L. acidophilus ont montré une augmentation du taux de cellules productrices d'IgA et de cellules productrices d'IgG, ainsi qu'une réponse proliférative dans la muqueuse intestinale et dans le sérum.

Les suppléments de probiotiques sous forme de capsules de culture de yogourt sont une bonne façon de réintroduire dans l'organisme les cultures de bactéries bénéfiques à la santé, et de rééquilibrer la flore intestinale en contrôlant les bactéries et micro-organismes pathogènes. Une flore intestinale en santé est un obstacle de plus pour un virus.

Dosage :

Des doses allant de 2 à 5 milliards de bactéries lactiques actives, prises de 2 à 3 fois par jour, selon les cas.

L'ail :
L'Ail était utilisé pour ses propriétés antibactériennes bien avant la découverte des microbes. Les pharaons en donnaient chaque jour aux esclaves constructeurs de pyramides.

L'usage le plus traditionnel de l'Ail a été pour lutter contre les rhumes, grippes et autres refroidissements pour ses propriétés comme antibiotique naturel et son action dans les nombreuses infections.

En Chine, un traitement utilisant des injections intraveineuses d'Ail, a donné de meilleurs résultats que le traitement chimique conventionnel, dans le traitement d'une maladie fongique cérébrale très sérieuse. Les qualités bactéricides des nombreuses huiles essentielles volatiles contenues dans l'Ail, telles que l'allicine, en font un allié de choix contre de nombreuses infections et affections, notamment de types parasitaires ou fongiques.

Dosage :

Lorsque pris sous forme de comprimés, on recommande la forme de comprimés entériques, de façon à éviter la destruction des éléments actifs par les acides de l'estomac. Une posologie de 500mg 1 à 2 fois par jour est conseillée pour obtenir les meilleurs résultats.

La recette du Dr Paul Berlaiche:

Rappelons la recette du Dr Paul Berlaiche, pour contrer une attaque virale, particulièrement de la grippe. Il est recommandé de prendre cette tisane dès les premiers symptômes et de la préparer si possible à partir de plantes biologiques :



  • 1 bâton de cannelle
  • 2 cuillerées à café de sarriette
  • 5 clous de girofles Faites bouillir 3 minutes dans un litre d'eau et laisser ensuite 5 minutes à feu moyen. Filtrer la tisane et boire en 3 fois durant la journée.

Prendre en oligo élément: Cuivre (3 à 4 prises la première journée de l'affection.

En résumé

S'il y a une leçon à retenir des grandes épidémies, est qu'en règle générale, les individus les plus faibles, personnes souffrant déjà de problèmes de santé, sont les plus vulnérables et sont généralement les premières victimes.
Les personnes possédant le meilleur système immunitaire et jouissant d'une bonne santé, résistent beaucoup mieux à une attaque virale. S'ils sont atteints par l'infection, ils ressentiront les symptômes provoqués par la résistance de leur organisme face à l'agression. Une forte fièvre, par exemple, est un de ces symptômes, et un des moyens utilisés par l'organisme pour vaincre le virus ou autre agent pathogène.

En cas d'attaque virale il faut être attentif aux symptômes et consulter rapidement pour obtenir un diagnostic médical précis sur le genre d'infection.

 

Envoyer cette page à un ami

 

Vous appréciez nos chroniques?
Devenez "ami(e)" en vous abonnant. Vous aurez un accès réservé à notre section des membres: des chroniques, des informations exclusives et détaillées pour votre santé.
Des documents audio vidéo, etc.
En cadeaux:

de nombreux guides SANTÉ et CD

Pour en savoir plus, cliquez ici






 


 

 

L'Institut de formation naturopathique, dirigé par Guy Bohémier, N.D., Ph.D., offre un cours qualitatif de naturopathie, basé sur l'approche HYGIONOMISTE ® et permettant d'accéder au Collège des Naturopathes du Québec.

En savoir plus









Accueil | Contactez nous | Publicité sur ce site
Les renseignements et opinions données dans toutes les pages de ce site web ne sont données que pour votre information. Ils ne doivent pas être substitués à un avis thérapeutique éclairé. www.masantenaturelle.com n'est aucunement responsable envers l'usager pour toute décision, action ou omission qu'il a prise en relation avec l'information contenue dans les pages de ce site web.
Ce site web est publié par le Centre de promotion et d'études en santé naturelle, une corporation sans but lucratif
Plateforme d'édition et tous droits de publications propriétés de Natural Health Publishing Corp. - Panama - Tout droits réservés
Copyright© 2002-2014