Bigaradier

Citrus aurantium ssp amara, l'oranger amer, la plante qui calme les nerfs et brûle les graisses, propriétés médicinales, bienfaits et utilisation

 

Bigaradier (citrus aurantium ssp amara)

Le bigaradier est un des arbres produisant le plus d'éléments utilisables pour le bien-être et la santé.

Propriétés du bigaradier
Huiles essentielles de bigaradier

Le bigaradier, ou oranger amer, qu'il ne faut pas confondre avec l'oranger doux, est originaire d'Asie du Sud-est et est cultivé dans les régions tropicales et subtropicales. Il est largement présent dans le bassin méditerranéen.
Cet arbuste, qui peut atteindre jusqu'à 10 mètres de haut, est très décoratif et produit l'orange amère. Son feuillage persistant est parfumé et d'un vert brillant. Ses fleurs sont blanches et très odorantes. Elles sont récoltées d'avril à octobre avant leur épanouissement.

Le bigaradier est un des arbres produisant le plus d'éléments utilisables pour le bien-être et la santé.
On a longtemps utilisé son bois qui est d'une essence très dure et résistante. On utilise son fruit pour la fabrication de gelées et confitures. Les fleurs, feuilles et l'écorce (zeste) du fruit sont utilisés en phytothérapie, aromathérapie, cosmétique, parfumerie et pour la fabrication de boissons apéritives et digestives.

Le bigaradier est utile dans les cas de

• nervosité, stress, fatigue mentale
• insomnie
• toux spasmodique, asthme
• palpitations cardiaque, extrasystoles, arythmie
• crampes, spasmes musculaires d'origine nerveuse
• problèmes de digestion et flatulences
• brûle graisse, perte de poids
• stimuler les défenses immunitaires
• acné

Propriétés

La fleur entière séchée doit contenir au minimum 80% de flavonoïdes totaux. Les flavonoïdes sont anti-inflammatoires, antibactériens, et fongicides.
Elle contient 90% d'huile essentielle composée de limonène, de flavonoïdes, de coumarines, de triterpènes, de vitamine C, de carotène et de pectine.

On produit trois huiles essentielles du bigaradier: le petit grain bigarade, le néroli et le zeste de bigaradier ou orange amère.

Mentionnons également la très populaire eau de fleur d'oranger qui est obtenue lors du processus de distillation de l'huile essentielle.

Les indications concernant l'oranger amer sont le traitement symptomatique des états neurotoniques des adultes et des enfants, notamment dans les cas de troubles mineurs du sommeil et les traitement stimulants de l'appétit et favorisant la prise de poids.

Les activités anti-inflammatoire, antibactérienne, antifongique et un effet radioprotecteur sont attribués aux nombreux flavonoïdes présents dans la plante. Selon des études, la naringénine aurait également une action d'antioxydant. La naringine et la nobilétine posséderaient une action anticancéreuse.

Son activité de "brûleur de graisses" et son effet amincissant s'explique par l'action des amines adrénergiques qui ont un effet stimulant sur le système nerveux et agissent de façon spécifique sur des récepteurs adipocytes (cellules graisseuses) qui entraînele déstockage, la combustion et la thermogenèse, sous forme de dépense énergétique par l'organisme, expliquant son effet amincissant. [1]
Dans une étude menée par l'Université de Toulouse, on a identifié l'isopropylnorsynephrine (également appelée isopropyloctopamine ou betaphrine), comme étant l'agent a effet notablement lipolytique.[2]

L'activité thérapeutique varie en fonction de la partie de la plante utilisée.
Les fleurs et les produits qui en dérivent, tels que l'huile essentielle de Néroli et l'eau de fleurs d'oranger, possèdent des propriétés sédatives, antispasmodiques, légèrement hypnotiques. On les utilisera pour traiter la nervosité, le hoquet, l'insomnie et difficultés d'endormissement. Également pour la prévention des troubles de l'estomac, dyspepsie, ballonnements, crampes d'estomac, spasmes digestifs, blocage intestinal.
Quelques gouttes d'H.E. de Néroli, diluée dans une huile végétale de base, serviront à pratiquer des massages relaxants.

La peau d'orange amère est incorporée dans certaines préparations stomachiques, carminatives ou laxatives. Elle aide également à soulager la toux.
La forte acidité du fruit stimule la digestion et élimine les flatulences.

Le paradoxe du bigaradier est que bien qu'il stimule l'appétit tout en favorisant la perte de poids par son action adrénergique et thermogénique, en augmentant l'activité métabolique, il contribue à faire brûler plus de calories par l'organisme.

Le fruit acide de l'orange amère facilite la digestion et soulage des flatulences.
En infusion il dissipe les maux de tête, calme les palpitations, et fait baisser la fièvre.

Le jus aide le corps à éliminer les déchets et sa richesse en vitamine C stimule les défenses du système immunitaire. Cependant une consommation trop importante, son acidité favorise l'arthrite.

Utilisation

Il existe une multitude d'utilisation du bigaradier selon la partie de l'arbre utilisée et son mode de préparation : plante séchée ou huile essentielle.

Tisanes, dans les cas de nervosité, insomnie, problèmes digestifs.
En infusion:
Fleurs: une ou deux pincées de fleurs pas tasse d'eau bouillante, infuser 10 minutes. Boire une à deux tasses par jour.
Feuilles: une c. à café de feuilles coupées par tasse d'eau bouillante, infuser 10 minutes.
Boire en plusieurs fois sur le cours de la journée.

Eau de fleurs d'oranger:
En compresse sur la peau comme soin nettoyant ou purifiant.
1 c. à soupe dans 1 litre d'eau. Boire dans la journée.

Huiles essentielles (petit grain bigaradier ou Néroli)

La composition de l'huile essentielle contenue dans les feuilles, les fleurs et l'écorce varie.
On obtient par expression à froid de l'écorce du fruit, ou zeste, l'huile essentielle de zeste d'orange amère. Par la distillation à la vapeur des fleurs, on obtient une autre huile essentielle, l'H.E. de Néroli, qui contient 35% de linalol, tandis que la distillation à la vapeur des feuilles et rameaux, donne l'huile essentielle de petit grain bigarade, qui contient 50% d'acétate de lynalyne.

Utilisation:


Voie interne:

2 gouttes dans 1 c. à thé d'huile d'olive, ou de miel. Pas plus de 3 fois par jour.
Les femmes enceintes et les jeunes enfants de moins de 7 ans ne devraient pas consommer d'huile essentielle par voie interne.

Voie externe:
3 gouttes d'huile essentielle pour 3 à 5 gouttes d'huile végétale (jojoba, noisette, olive, etc.), masser sur le plexus solaire, la face interne des poignets ou la plante des pieds.
Attention de ne pas appliquer sur une partie de la peau exposée au soleil, cette huile essentielle est photosensibilisante.

Diffusion:
Quelques gouttes dans un diffuseur ultrasonique pour purifier et détendre l'atmosphère.

Précautions:
Il ne faut pas consommer le zeste d'oranges amères ou ses extraits avec des produits à contenu élevé en caféine, avec des stimulants, des hypertenseurs, des sympathomimétiques ou des inhibiteurs de la monoamine oxydase. L'association est susceptible de causer de l'hypertension artérielle et des troubles cardiovasculaires.

 




A LIRE ÉGALEMENT:

L’orange : toute l’énergie solaire concentrée, c’est le fruit parfait

Références: [1] Moro C, Basile G. Obesity and medicinal plants. Fitoterapia 2000; 71:S73-S82
[2] Isopropylnorsynephrine is a stronger lipolytic agent in human adipocytes than synephrine and other amines present in Citrus aurantium.

 

 

 

 



A LIRE ÉGALEMENT

 

Accueil | Contactez nous | Publicité sur ce site
Les renseignements et opinions données dans toutes les pages de ce site web ne sont données que pour votre information. Ils ne doivent pas être substitués à un avis thérapeutique éclairé. www.masantenaturelle.com n'est aucunement responsable envers l'usager pour toute décision, action ou omission qu'il a prise en relation avec l'information contenue dans les pages de ce site web.
Une publication de Productions Santé Naturelle Inc.
www.masantenaturelle.com
Copyright© 2002-2017