Coquelicot

Papaver rhoeas, la plante pour calmer les nerfs et la toux, propriétés médicinales, bienfaits et utilisation

 

Coquelicot <i>(Papaver rhoeas)</i>

Au XVIIIème siècle on le retrouvait dans le Dictionnaire de Trévoux sous la mention de " Pavot rouge ", nom que l'on donnait au coquelicot.

Cette plante pousse à l'état sauvage, un peu partout au bord des champs et des chemins d'Europe.
Les composants du coquelicot ressemblent à ceux du pavot, mais leur action sur l'organisme est beaucoup plus faible.

On le recommandait pour les fluxions de poitrine, dans le rhume et la toux sèche.
On utilise les fleurs que l'on récolte en été.

Propriétés :

La fleur de coquelicot renferme des mucilages et des glycosides anthocyaniques. La rhoenadine est le principal constituant actif de la plante, il lui confère ses propriétés calmantes et apaisantes lors de toux.
Elle possède des effets antispasmodiques et neurosédatifs On l'utilise pour ses propriétés apaisantes dans les cas de toux sèche, de nervosité, d'insomnie et d'irritabilité.
On l'associe souvent à la mauve ou la guimauve (pour la toux), ou à la lavande, tilleul et passiflore (comme calmant léger).

Le célèbre herboriste Maurice Mességué recommande le coquelicot en association avec d'autres plantes pour composer la " tisane aux quatre fleurs " : le pied-de-chat, la mauve, le tussilage et le coquelicot. Il recommande cette tisane à toutes les personnes qui souffrent de la poitrine, des bronches, asthme, bronchites du pharynx, etc.

Le coquelicot est utile dans les cas de :

- Toux et rhumes
- Asthme
- Nervosité
- Insomnie
- Palpitations cardiaques
- Enrouement

Utilisation

On utilise les feuilles sous forme d'infusion, en poudre sous forme de gélules. Certains sirops pour la toux sont à base de feuilles de coquelicots.

Mode d'emploi :

Infusion : 1 à 2 c. à thé par tasse d'eau bouillante. Laisser infuser 10 minutes. Boire une ou deux tasses par jour.

Gélules : 1 ou 2 au coucher, ou selon recommandation du fabricant.

Précautions

Les préparations à base de coquelicot ne devraient pas être consommées par les jeunes enfants, sauf recommandation du médecin ou d'un phytothérapeute.
Les femmes enceintes ou allaitant ne devraient pas consommer de préparation à base de feuilles de coquelicot.

Attention : ne jamais consommer les fruits de la plante, ils sont toxiques.

 

 

 



A LIRE ÉGALEMENT

 

Accueil | Contactez nous | Publicité sur ce site
Les renseignements et opinions données dans toutes les pages de ce site web ne sont données que pour votre information. Ils ne doivent pas être substitués à un avis thérapeutique éclairé. www.masantenaturelle.com n'est aucunement responsable envers l'usager pour toute décision, action ou omission qu'il a prise en relation avec l'information contenue dans les pages de ce site web.
Une publication de Productions Santé Naturelle Inc.
www.masantenaturelle.com
Copyright© 2002-2017