Les enfants sédentaires risquent d’être malades plus tard

 

Les enfants sédentaires risquent d’être malades plus tard

Une nouvelle étude commanditée par la British Heart Foundation révèle que la sédentarité chez les enfants atteint aujourd’hui un niveau épidémique.

Les chercheurs ont interrogé plus de 3 500 élèves de cinq écoles secondaires du centre-ville de Leicester, en Angleterre. Ils ont constaté que les enfants originaires d’Asie du Sud et ceux de race caucasienne faisaient peu d’activité physique. Par exemple, seulement la moitié des participants marchaient pour se rendre à l’école, et les enfants sud-asiatiques étaient moins susceptibles de le faire que les enfants caucasiens. En outre, la moitié des élèves passaient plus de quatre heures par jour à regarder la télévision ou des vidéos ou encore à jouer à des jeux sur ordinateur.

Les antécédents de diabète ou de maladies du coeur chez les parents constituent un facteur de risque d’apparition de ces maladies chez leurs enfants. Les chercheurs ont toutefois constaté que les enfants ayant des antécédents familiaux de diabète ou de maladies du coeur sont aussi susceptibles de présenter des comportements sédentaires que les autres.

« Les personnes originaires d’Asie du Sud forment d’importantes minorités ethniques dans de nombreux pays du monde, ont indiqué les chercheurs. Les communautés migrantes d’origine sud-asiatique présentent généralement, quel que soit leur pays d’adoption, une incidence et une prévalence des maladies coronariennes prématurées supérieures à celles de la population locale. »

« Certaines anomalies métaboliques précèdent de quelques années l’apparition du diabète, et les facteurs de risque de maladies coronariennes chez les enfants persistent souvent à l’âge adulte, ont poursuivi les auteurs de l’étude. Certaines données indiquent également que les enfants originaires d’Asie du Sud présentent davantage de facteurs de risque de maladies cardiovasculaires que les enfants de race caucasienne. Par conséquent, le gouvernement et les professionnels de la santé devraient faire de la mise en oeuvre de stratégies de prévention de l’obésité infantile un de leurs principaux objectifs. »

Certains comportements sédentaires des enfants et adolescents, tels que regarder la télévision, pourraient annoncer de l’embonpoint et de l’obésité à l’âge adulte. Selon les chercheurs, cependant, même si on sait que les enfants d’origine sud-asiatique présentent un risque de maladies cardiovasculaires plus élevé que les enfants d’autres origines, les données sur leur niveau d’activité physique sont insuffisantes.

 

 



A LIRE ÉGALEMENT

 

 

Accueil | Contactez nous | Publicité sur ce site
Les renseignements et opinions données dans toutes les pages de ce site web ne sont données que pour votre information. Ils ne doivent pas être substitués à un avis thérapeutique éclairé. www.masantenaturelle.com n'est aucunement responsable envers l'usager pour toute décision, action ou omission qu'il a prise en relation avec l'information contenue dans les pages de ce site web.
Une publication de Productions Santé Naturelle Inc.
www.masantenaturelle.com
Copyright© 2002-2017