La forme humaine de l'ESB serait plus compliquée qu'on pense

 

La forme humaine de l'ESB serait plus compliquée qu'on
               pense

Les plus récentes recherches indiquent que la forme humaine de la maladie de la vache folle serait bien plus complexe qu'on pense, et potentiellement beaucoup plus effrayante aussi.

Les scientifiques savent déjà depuis un certain temps que consommer de la viande contaminée par l'Encéphalopathie spongiforme bovine (ESB) peut causer l'apparition d'une forme humaine de la maladie, connue sous le nom de variante de la maladie de Creutzfeld-Jacob .

Toutefois, des tests effectués récemment sur des animaux indiquent que consommer de la viande infectée à l'ESB peut aussi causer à la forme classique de la maladie de Creutzfeld-Jacob. Selon les scientifiques, l'infection mortelle pourrait ainsi être plus fréquente qu'on pense.

"Nous devons avoir l'esprit un peu plus ouvert quant à cette possibilité, a affirmé Laura Manuelidis,professeure et directrice du département de neuropathologie de l'Université Yale, au Connecticut. Nous n'avons aucune certitude et il y a des choses qui nous échappent encore. On ne doit pas agir comme si on savait tout."

Jusqu'à présent, tout le monde s'entendait pour dire que la forme classique de la maladie de Creutzfeld-Jacob n'avait rien à voir avec la maladie de la vache folle. La forme classique se retrouve chez les gens âgés de plus de 55 ans et affecte en moyenne une personne sur un million par année.

Mais des cas classiques de la maladie de Creutzfeld-Jacob ont déjà été confondus avec la maladie d'Alzheimer, ce qui amène les scientifiques à évoquer la possibilité que les mauvais diagnostics pourraient être plus fréquents qu'on pense.

"En fait, le nombre d'autopsies a baissé de façon importante depuis que j'étais étudiante en médecine, a ajouté Mme Manuelidis. Si vous n'examinez pas les cerveaux, comment pouvez-vous être certain de ne rien manquer?"

La variante de la maladie de Creutzfeld-Jacob qui a fait son apparition en Grande-Bretagne en 1995 s'attaque plutôt aux jeunes âgés dans la vingtaine ou dans la trentaine et le consensus chez les scientifiques est que ces cas sont causés par la consommation de boeuf contaminé à l'ESB.

Chez l'humain, la maladie s'attaque au cerveau causant la démence et éventuellement la mort.

Les récentes expériences qui inquiètent les scientifiques ont été effectuées chez des souris dont le cerveau avait été modifié par des gènes humains. Lorsque injectées par le virus de la maladie de la vache folle, des souris ont développé la variante humaine de la maladie de Creutzfeld-Jacob. Mais à la surprise des scientifiques, certaines souris ont également développé des cas classiques de la maladie.

La question est maintenant de savoir s'il n'y a pas une épidémie de cas classiques de la maladie de Creutzfeld-Jacob en veilleuse chez ceux qui ont consommé de la viande contaminée à l'ESB, a déclaré Neil Cashman, professeur de médecine à l'Université de Toronto. Dans ce cas, la maladie apparaîtrait chez ces personnes après l'âge de 55 ans.

 

 



A LIRE ÉGALEMENT

 

 

Accueil | Contactez nous | Publicité sur ce site
Les renseignements et opinions données dans toutes les pages de ce site web ne sont données que pour votre information. Ils ne doivent pas être substitués à un avis thérapeutique éclairé. www.masantenaturelle.com n'est aucunement responsable envers l'usager pour toute décision, action ou omission qu'il a prise en relation avec l'information contenue dans les pages de ce site web.
Une publication de Productions Santé Naturelle Inc.
www.masantenaturelle.com
Copyright© 2002-2017