LE SUCRE PLUS ADDICTIF QUE LA COCAÏNE!

Alors que les entreprises alimentaires ont en horreur le mot "dépendance" en référence à leurs produits, les scientifiques ont découvert que le sucre est plus addictif que la cocaïne.

Une recherche* publiée en 2007 a montré que 94 pour cent des rats qui avaient l'option de choisir entre de l'eau sucrée et de la cocaïne, ont choisi le sucre. Même les rats qui étaient" accros" à la cocaïne ont rapidement délaissé la cocaïne pour le sucre, une fois qu'il leur a été proposé comme un choix. Les rats étaient également plus disposés à travailler pour le sucre que pour la cocaïne.

Les chercheurs supposent que les récepteurs du sucre (deux récepteurs de protéines situées sur la langue), qui ont évolué depuis les temps ancestraux lorsque le régime alimentaire était très faible en sucres, ne ce sont pas adaptées aux temps modernes actuels qui offrent une alimentation riche en sucres. Par conséquent, la stimulation anormalement élevée de ces récepteurs par des régimes riches en sucre, génère des signaux de récompense excessives dans le cerveau et donc mener à la dépendance.

Cette addiction au sucre n'est pas sans graves conséquences pour la santé.

L'excès de sucre de synthèse affecte la mémoire Selon une étude américaine publiée dans la revue britannique Journal of Physiology, une consommation excessive de sucre de synthèse, très utilisé dans la fabrication de sodas et d'aliments industriels, ralentit le fonctionnement cérébral et altère la mémoire au long terme.

Les chercheurs de cette étude ont travaillé avec des rats. Les résultats démontrent qu'un régime à haute teneur en fructose ralentit le cerveau et la mémoire et entrave l'apprentissage. A contrario, ils révèlent que les acides gras oméga-3 peuvent contrecarrer ces effets pervers en minimisant les dommages provoqués par ce genre d'édulcorants

Les résultats de cette étude tendent à prouver que les habitudes alimentaires peuvent interagir pour réguler des fonctions du cerveau. Les auteurs de cette recherche se sont concentrés sur le sirop de maïs à haute teneur en fructose, une substance liquide bon marché 6 fois plus sucrée que la canne à sucre naturelle et qui est ajoutée aux aliments industriels, aux sodas, condiments et à la nourriture pour nourrissons.

Manger trop de sucre est aussi toxique pour la santé que l'abus d'alcool, avertissent trois scientifiques américains, partisans de la mise en place de mesures de restrictions équivalentes à celles qui frappent l'alcool et le tabac. Pour en réduire la consommation, ces scientifiques proposent de taxer les boissons et aliments comportant des sucres ajoutés, en particulier du fructose. La consommation de sucre contribue au développement des maladies cardiaques, le diabète ou les cancers, qui sont responsables de la mort de 35 millions de personnes chaque année dans le monde, soit davantage que les maladies infectieuses.

En effet, les effets de la consommation excessive de sucre peuvent être similaires à ceux d'un abus d'alcool. L'apport massif de sucres favorise l'hypertension, le diabète, et le risque cardiaque ainsi qu'une surcharge en graisses du foie. Selon ces chercheurs, ces méfaits touchent jusqu'à 40% des gens de poids normal et épargnent seulement 20% des obèses. La consommation de sucre dans le monde a triplé ces 50 dernières années.

Parmi leurs autres suggestions de ces scientifiques : contrôler le nombre de fast-foods dans les quartiers pauvres et inciter à l'installation de magasins de primeurs et de marchés de produits frais.

Le sucre fait des ravages un peu partout dans le monde, en effet la planète compte à présent 30% de plus de personnes obèses que d'individus sous-alimentés.

*Référence de l'étude (en anglais): PloS One 2(8): e698

 

Tous les articles

 

Envoyer cette page à un ami


 



Vous appréciez nos chroniques?
Devenez "ami(e)" en vous abonnant. Vous aurez un accès réservé à notre section des membres: des chroniques, des informations exclusives et détaillées pour votre santé.
Des documents audio vidéo, etc.
En cadeaux:

de nombreux guides SANTÉ, dont 2 guides très rares d'herboristerie et des CD

Pour en savoir plus, cliquez ici






 


 

 

L'Institut de formation naturopathique, dirigé par Guy Bohémier, N.D., Ph.D., offre un cours qualitatif de naturopathie, basé sur l'approche HYGIONOMISTE ® et permettant d'accéder au Collège des Naturopathes du Québec.

En savoir plus








Accueil | Contactez nous | Publicité sur ce site
Les renseignements et opinions données dans toutes les pages de ce site web ne sont données que pour votre information. Ils ne doivent pas être substitués à un avis thérapeutique éclairé. www.masantenaturelle.com n'est aucunement responsable envers l'usager pour toute décision, action ou omission qu'il a prise en relation avec l'information contenue dans les pages de ce site web.
Ce site web est publié par le Centre de promotion et d'études en santé naturelle, une corporation sans but lucratif
Plateforme d'édition et tous droits de publications propriétés de Natural Health Publishing Corp. - Panama - Tout droits réservés
Copyright© 2002-2014