Pourquoi est-on plus dépressif durant l'hiver et comment y remédier.

Pourquoi est-on plus dépressif durant l'hiver et comment y remédier.

Une diminution des heures d'ensoleillement, un temps plus frais ou plus froid, sont les caractéristiques de la saison hivernale.

On passe moins de temps à l'extérieur avec pour conséquence une exposition plus réduite à la lumière du jour et aux rayons du soleil.

Le rôle de la lumière

Selon Julie Carrier, co-auteure d'une étude de l'Université de Montréal et du Brigham and Women'sHospital de Boston, la lumière influence les rythmes cérébraux. La lumière ne fait pas que nous permettre de voir les objets et l'environnement qui nous entourent ; elle indique au cerveau s'il fait jour ou s'il fait nuit, information qui permet de synchroniser notre physiologie, notre métabolisme et notre comportement avec les fluctuations temporelles de notre environnement. Pour une espèce diurne comme la nôtre, la lumière stimule les fonctions cérébrales associées au jour, améliorant la vigilance, l'attention et l'humeur, ainsi que la performance pour de nombreuses tâches cognitives.

Les personnes souffrant de dépression hivernale ont souvent un taux de mélatonine en quantités anormalement élevées pendant la journée (alors que sa sécrétion s'effectue essentiellement la nuit). Une des actions principales de la mélatonine dans l'organisme est de préparer et induire le sommeil. C'est la raison pour laquelle elle est produite par le cerveau à la tombée du jour.
La présence de mélatonine en trop forte concentration durant le jour ne peut que perturber l'état de vigilance et l'attention d'une personne. Elle favorise le manque d'énergie, la fatigue cérébrale et affecte le moral.

Luminothérapie

L'exposition à la lumière aura donc l'effet contraire et stimulera la vigilance, l'attention et l'humeur. L'exposition à la lumière fera descendre le taux de mélatonine de la personne dépressive et améliorera son état. Une technique appelée "luminothérapie" est déjà utilisée avec succès depuis plusieurs années.
La compagnie internationale Phillips propose différents modèle de lampes basées sur le principe de la luminothérapie.

Si vous ne pouvez vous procurer une lampe de luminothérapie, il existe une petite application gratuite pour iPhone et iPad: "Blue Light Therapy"; cette application, est basée sur les effets de la lumière bleue sur notre cerveau. C'est un gadget, mais tout de même intéressant parce que l'on sait que ces appareils mobiles produisent une lumière qui agit sur le cerveau, raison pour laquelle on les déconseille en soirée, pour ne pas perturber le cycle du sommeil. Donc, en utilisation de jour, cette application, bien utilisée, peut avoir un effet positif. Tout comme pour les lampes de luminothérapie, il n'est pas nécessaire de fixer visuellement la lumière. Il faut placer la lampe ou votre appareil mobile face à votre visage, légèrement de côté. L'important est que l'appareil utilisé dirige la lumière vers votre visage. Comme l'a démontré les expériences réalisées dans l'étude des Universités de Montréal et Université de Boston, le cerveau captera cette lumière.

Le rôle du soleil

Le soleil permet à notre organisme de fabriquer la vitamine D, une vitamine qui se révèle aujourd'hui indispensable dans une multitude de tâche de l'organisme. Un de ces rôles concerne également notre humeur et notre sensation de bien-être.

Des chercheurs néerlandais ont démontré qu'un faible taux de vitamine D entraîne une augmentation des taux d’hormones de sérum parathyroïdes. Les symptômes de la dépression apparaissent généralement quand les glandes parathyroïdes sont hyperactives, puis disparaissent une fois la condition des glandes traitée.

Le simple fait de pallier le manque d'exposition au soleil par la consommation de supplément de vitamine D, améliore les symptômes reliés à la dépression hivernale.

Les experts estiment qu'une supplémentation quotidienne de 2.000 à 4.000 U.I., est sécuritaire et bénéfique. La dose exacte pour chacun sera déterminée par le facteur de l'âge, le degré d'exposition au soleil et l'état de santé général. Mais en règle générale le minimum serait de consommer 1.000 à 2.000 U.I. par jour de vitamine D3 sous forme de supplément, et cela durant toute la durée des mois d'hiver. Les personnes qui prennent un supplément de calcium devront ajuster la dose de vitamine D avec un professionnel de la santé.

A LIRE ÉGALEMENT SUR CE SUJET:

La dépression hivernale, 3 moyens naturels pour la vaincre

En savoir plus sur les lampes et applications de luminothérapie (liens extérieurs à notre site):

Lampes par Phillips:
http://www.philips.fr/c/light-therapy/38724/cat/

Application Blue Light Thérapy
Pour iPhone et iPad:
https://itunes.apple.com/ca/app/blue-light-therapy/id537446731?mt=8


 


Accueil | Contactez nous | Publicité sur ce site
Les renseignements et opinions données dans toutes les pages de ce site web ne sont données que pour votre information. Ils ne doivent pas être substitués à un avis thérapeutique éclairé. www.masantenaturelle.com n'est aucunement responsable envers l'usager pour toute décision, action ou omission qu'il a prise en relation avec l'information contenue dans les pages de ce site web.
Une publication de Productions Santé Naturelle Inc.
www.masantenaturelle.com
Copyright© 2002-2016