Est-il exact que la fatigue et l’épuisement chez la femme peut être la conséquence d’une carence en fer?

Est-il exact que la fatigue et l’épuisement chez la femme peut être la conséquence d’une carence en fer?

C’est un fait que la femme est beaucoup plus touchée par l’anémie que l’homme et que dans son cas cela peut-être une des causes fréquentes des états de fatigue.

Cette situation est due au fait que la femme perd du sang chaque mois lors des menstruations. Ces pertes de sang régulières entraînent la carence en fer. On estime que les menstruations abondantes peuvent faire perdre à l’organisme de 20 à 30 mg de fer par mois.

Le fer est nécessaire aux globules rouges et permet le transport de l’oxygène et sa carence nuit à l’oxygénation des tissus. Près de la moitié de nos réserves de fer se situe dans l’hémoglobine du sang.

La carence en fer à pour conséquence l’apparition d’une anémie. Il existe plusieurs types d’anémie : L’anémie ferriprive (qui est caractérisée par un manque de fer et qui entraîne une diminution du taux d’hémoglobine dans le sang). L’anémie hémolytique (qui implique une destruction prématurée des globules rouges). L’anémie mégaloblastique (qui apparaît à la suite d’une carence en vitamine B12 ou en acide folique).

Pour déterminer le type d’anémie, il est indispensable de procéder à une analyse de sang. S’il s’agit d’une carence en fer, il faut bien évidemment avoir recours à un supplément.

Il faut souligner qu’il existe également des cas ou l’on retrouve une surcharge en fer. La personne est alors atteinte d’hémochromatose. Ce problème est relié à la présence d’un gène anormal qui favorise une trop forte absorption du fer par l’intestin. Toutefois cette maladie affecte plus particulièrement les hommes de 40 à 60 ans et elle se rencontrerait en moyenne chez 0.6% de la population.
Un excès de fer pourrait être relié à certains types de cancer et toucherait plus les hommes que les femmes.

Pour la femme les conséquences d’un manque de fer peuvent être :

- la fatigue
- des maux de tête
- un teint pâle
- des ongles fragiles, mous et minces
- des cheveux secs et cassants
- des problèmes de concentration
- une diminution de la productivité
- de la frilosité
- un essoufflement exagéré à l’effort
- des palpitations cardiaques
- un affaiblissement du système immunitaire

Lorsqu’une femme, ressent un état anormal de grande fatigue ou d’épuisement, que rien ne semble corriger, il faut toujours soupçonner la possibilité d’une anémie par manque de fer. Même si la femme est ménopausée, et que cet état de fatigue est persistant depuis une période assez longue, il faut s’assurer qu’il ne s’agit pas d’anémie.

Quelques conseils pour corriger le manque de fer :

Aliments riches en fer : raisins secs, foie, huîtres, jaune d’œuf, brocoli, fèves séchées, noix, pomme de terre, gruau d’avoine.

La chlorelle comme complément alimentaire.

Éviter le café et le thé après les repas. Ils contiennent des substances qui rendent difficile l’absorption du fer. Certains médicaments nuisent également à l’absorption du fer (entre autres les antibiotiques, le Coumadin, l’aspirine, les hormones thyroïdiennes).

Si la fatigue est causée par une anémie ferriprive, il peut être utile de prendre un supplément de complexe de vitamines du groupe B et même d’un supplément de fer organique. Dans ce dernier cas il est préférable de le faire sous supervision d’un professionnel de la santé.

 

A LIRE ÉGALEMENT SUR CE SUJET:

Fatigués ? Épuisés ? Comment remonter la pente!

 


Accueil | Contactez nous | Publicité sur ce site
Les renseignements et opinions données dans toutes les pages de ce site web ne sont données que pour votre information. Ils ne doivent pas être substitués à un avis thérapeutique éclairé. www.masantenaturelle.com n'est aucunement responsable envers l'usager pour toute décision, action ou omission qu'il a prise en relation avec l'information contenue dans les pages de ce site web.
Une publication de Productions Santé Naturelle Inc.
www.masantenaturelle.com
Copyright© 2002-2016