La pomme de terre, un super aliment à mieux connaître et à réhabiliter

Si nous n'avions que des pommes de terre pour nous alimenter, cela suffirait à nous fournir une bonne partie des nutriments indispensables.

La pomme de terre, un super aliment à mieux connaître et à réhabiliter

Un des légumes les plus populaires et les plus consommés est sans doute également le plus critiqué, pour sa richesse en féculents et glucides, et donc accusé de ne pas favoriser un poids santé et surtout l'ennemi du diabétique!

Il est donc temps de rétablir les faits en faisant connaître les immenses qualités nutritives de ce tubercule et en tempérant les accusations concernant les risques qu'elle représente pour notre poids et taux de glucose sanguin.

Originaire des Andes du Pérou et Bolivie, elle aurait été importée par les conquistadores espagnols. Ceux-ci la consommaient notamment sur leurs bateaux afin de prévenir le scorbut. Et c'est à Antoine Parmentier, que l'on doit son introduction en France. Cette acceptation ne se fit pas sans mal, on la soupçonnait d'être toxique et elle faisait peur. Mais peu à peu les botanistes et scientifiques la déclarèrent sans danger et elle deviendra rapidement très populaire.

Les qualités nutritives de la pomme de terre

Selon le Dr Mark Kestin, professeur d'épidémiologie, on pourrait dire qu'elle contient un peu de tout. Si nous n'avions que des pommes de terre pour nous alimenter, cela suffirait à nous fournir une bonne partie des nutriments indispensables. Durant des générations les paysans irlandais n'ont pratiquement rien consommé d'autres sans souffrir de dénutrition ou de problème de santé notoire.

On pourrait qualifier la pomme de terre de super aliment, dont certains n'hésitent pas à la comparer à l'œuf, autre aliment très complet en nutriments. Elle contient des protéines de bonne qualités, elle est riche en vitamines B et C et nombreux minéraux dont le potassium.

Raymon Dextrait, un grand naturopathe et promoteur de la méthode Harmoniste, mentionne que la pomme de terre est très intéressante par sa richesse en sels minéraux et en hydrates de carbone; elle est énergétique et reminéralisante. Elle est très utile consommée l'hiver parce que sa grande richesse en sels de potasse permet de saponifier les graisses qui sont consommées en plus grande abondance durant la saison froide. Elle évite ainsi l'encrassement et l'acidification des humeurs découlant généralement d'un excès de graisses dans l'organisme. Elle est donc recommandée contre l'acidose et passe pour améliorer les catarrhes muqueux (pulmonaire, urétral, utérin, intestinal). Elle facilite l'émission d'urine et est à conseiller en cas d'œdème par insuffisance rénale.

Toujours selon Raymon Dextrait, la pomme de terre est légèrement hypnotique et antispasmodique, ce qui est utile en cas de crampes, toux nerveuses, insomnies et certaines névralgies.

Pomme de terre et diabète

On déconseille la consommation de pomme de terre aux diabétiques ou à tout le moins on recommande une consommation très limitée. Certains nutritionnistes estiment qu'elle est responsable de faire augmenter rapidement le taux de glucose sanguin. Quelques études menées à l'école de médecine de l'Université Harvard auraient démontrés que la consommation régulière de pommes de terre représenterait un risque de 14 à 20% plus élevé de souffrir du diabète. Mais il y a confrontation d'opinions entre les nutritionnistes et les scientifiques à ce sujet, certains considérant que la manière de préparer la pomme de terre et surtout les aliments qui l'accompagnent sont des facteurs déterminants. Il est vrai que la pomme de terre est souvent consommée sous forme de frites et servie avec des sauces très caloriques.

Il est curieux que Raymond Dextrait estimait qu'elle réussit bien aux diabétiques.

Une étude néerlandaise avait également constaté que des hommes qui absorbaient une alimentation saine comprenant non seulement de grandes quantités de pommes de terre, mais également du poisson, des légumes et des haricots secs, semblaient présenter un plus faible risque de diabète. L'hypothèse des chercheurs était que les antioxydants, notamment la vitamine C, pourraient jouer un rôle empêchant l'excès de sucre d'aboutir dans le courant sanguin.

A propos de cette controverse sur l'effet de la pomme de terre sur la glycémie, donnons le dernier mot à la Dr Susanna Holt du service de Nutrition Humaine de l'Université de Sydney et qui est considérée comme la spécialiste mondiale dans l'étude de l'index glycémique des aliments. Selon cette spécialistes la pomme de terre est un aliment possédant d'excellentes qualités nutritionnelles et dont l'indice ou la charge glycémique est équivalent au riz complet qui est considéré comme un aliment santé.
A titre de comparaison:

  • riz brun, IG: 66; charge glycémique: 21 et glucides: 33 g.
  • pomme de terre, IG: 54; charge glycémique: 15 et glucides 27 g.

Ces chiffres sont par portions de 150 g. et il faut noter qu'ils varient en fonction de la variété de la pomme de terre et du mode de préparation. Par exemple en préparation au four on obtient un IG de 60, une charge glycémique de 18 et 30 g. de glucides. Il est certain qu'il faut éviter la consommation régulière de pommes de terre sous forme de purée et de frites.

Nous verrons en fin de cette chronique le meilleur choix pour la cuisson et la manière de la consommer.

Pression sanguine et pomme de terre

Une grosse pomme de terre de 200 g. contient plus de deux fois de potassium qu'une banane! Le potassium est un aliment important car il compense l'effet stimulant du sel de table (sodium) sur la pression sanguine. Rappelons également l'effet diurétique mentionné par Raymond Dextrait. Le Dr Earl Mindell, pharmacien et professeur de nutrition, estime que certaines personnes auraient moins besoin de médicaments destinés à faire baisser l'hypertension artérielle si elles consommaient davantage de potassium en mangeant plus souvent des pommes de terre.

La pelure de la pomme de terre, alicament et non pas déchet

Le pouvoir thérapeutique de la pomme de terre commence dans sa pelure, qui contient une substance complexe anticancéreuse appelée l'acide chlorogénique, selon le Dr Mary Ellen Camire, professeur de nutrition. Lors d'études en laboratoire, des chercheurs ont prouvé que cet acide permettait aux fibres de la pomme de terre d'absorber les benzopyrènes, agents potentiellement cancérigènes présents dans les aliments fumés comme les hamburgers cuits sur le gril. L'acide de la pelure de la pomme de terre réagit avec la substance cancérigène à laquelle il se lie, formant ainsi une molécule trop volumineuse pour pouvoir être absorbée dans l'organisme. Selon la Dr Mary Ellen Camire, dans l'étude en laboratoire, cet acide s'est avéré efficace presque à 100%, pour empêcher la substance cancérigène d'être absorbée.

Comment la préparer et la consommer

Les pommes de terre de culture conventionnelle sont cultivées dans une terre qui reçoit énormément d'engrais et de pesticides. Le mieux est donc de la consommer de culture biologique. Choisir de préférence une pomme de terre nouvelle, à chair blanche et ferme (la variété Ile de Prince Édouard est un excellent choix). Ne jamais consommer le germe ou une pomme de terre germée. celui-ci contient un toxique, la solanine. Seul le germe contient ce toxique.

Le meilleur moyen de préparer la pomme de terre est de la cuire (et préférablement de la manger) avec la pelure, à la vapeur dans une marguerite (pas à pression). Elle devrait être cuite en 15 à 25 minutes, selon la grosseur. Ce mode de cuisson préservera les nutriments fragiles de la pomme de terre (vitamine C et B) et c'est de cette manière que son taux d'index glycémique est le plus bas.

Au moment de la servir on peut l'arroser d'un filet d'huile d'olive de qualité. Si vous désirez vraiment une sauce, mélangez une c. à café d'un bon curry à 3 c. à soupe de yogourt nature 2%. Cela donnera une touche indienne à votre repas! Toutes les fines herbes parfumerons agréablement les pommes de terre (ciboulette, persil, basilic, coriandre, etc.)

Un autre moyen efficace de contrôler l'effet de la pomme de terre sur le taux de glucose est de l'associer à d'autres aliments ayant un IG plus faible. Une salade assaisonnée de vinaigre de vin ou d'un demi-citron est une façon très efficace de réduite l'IG de la pomme de terre.

Ne la recouvrez-pas de sauce, crème et autres matières trop grasses, mais surtout essayez de la manger avec la pelure.

Et en conclusion, une bonne alimentation se doit d'être variée, il est donc inutile de consommer de la pomme de terre à tous les repas, ni même tous les jours! Mais si c'est votre choix, ne culpabilisez plus et pensez aux valeurs nutritives exceptionnelles de ce super aliment. Bon appétit!

La pomme de terre comme remède médicinal
Les pouvoirs curatifs de la pomme de terre sont très puissants pour traiter des maladies comme l'ulcère de l'estomac, l'arthrite ou des furoncles et abcès. Découvrez comment l'utiliser comme médecine dans la suite de cette chronique: Les pouvoirs médicinaux de la pomme de terre,
dans la section des membres Amis, cliquez ici.

 

 

 


Accueil | Contactez nous | Publicité sur ce site
Les renseignements et opinions données dans toutes les pages de ce site web ne sont données que pour votre information. Ils ne doivent pas être substitués à un avis thérapeutique éclairé. www.masantenaturelle.com n'est aucunement responsable envers l'usager pour toute décision, action ou omission qu'il a prise en relation avec l'information contenue dans les pages de ce site web.
Une publication de Productions Santé Naturelle Inc.
www.masantenaturelle.com
Copyright© 2002-2016