Ma Santé Naturelle.com
Accueilsantépoidsherbiertestquestion facebooktweeter


chronique santé

Guérir par l’argile

Ou les pouvoirs extraordinaires de la nature.

 

 

Guérir par l’argile

 

 

Il n'est pas exagéré de dire que cela fait des millénaires que l'argile est utilisée comme agent thérapeutique.

 

 

En effet, les égyptiens l'utilisaient dans le procédé de momification comme élément purificateur mais également pour soigner les malades. Pline l'Ancien en faisait également mention. Plus proche de notre époque l'argile est largement utilisée par les pionniers de la naturopathie allemande. Le curé Kneip popularisa le cataplasme à base d'argile et de vinaigre.

 

Le mahatma Gandhi, féru de techniques de purifications, utilisait également régulièrement l'argile à cette fin.

Durant la première guerre mondiale de 1914-18, les médecins allemands et autrichiens utilisèrent l'argile pour vaincre une épidémie de dysenterie qui faisait des ravages dans les armées.

 

A notre époque, l'argile est toujours considérée comme une arme thérapeutique très puissante par de nombreux naturopathes. On l'utilise avec succès dans de nombreux centres de santé holistiques et de nombreux spas l'utilisent à des fins de soins esthétiques ou pour contrer les effets du stress.

En fait l'argile est une arme très puissante contre un nombre important de maladies, et elle n'occupe peut-être pas encore toute la place qui lui revient.

 

Qu'est ce que l'argile?

L'argile est une roche sédimentaire meuble, provenant de la décomposition d'espèces minérales appelée " feldspaths " composés principalement de silicate d'alumine; elle est imperméable, grasse au toucher et elle peut-être facilement façonnée lorsqu'elle est imbibée d'eau. On la retrouve généralement dans le sous-sol à un mètre de profondeur. Elle est composée de nombreux minéraux, tels que : silice, aluminium, magnésium, calcium, fer, phosphore, sodium, potassium, cuivre, zinc, sélénium, cobalt, manganèse, de la chaux.

L'efficacité thérapeutique de l'argile sera d'autant plus importante que celle-ci aura été exposée au soleil, à l'air et à l'eau des intempéries.

 

Propriétés médicinales de l'argile :

L'argile possède un pouvoir absorbant, une action adsorbante, et des vertus antiseptiques. C'est un remède doté de l'intelligence de la nature. Il identifie le mal et le neutralise.

 

  • Pouvoir absorbant : Le professeur Heins Battenberg écrivait dans son étude " Le traitement des maladies avec la terre " …/ l'effet essentiel de la terre réside, sans aucun doute, dans sa capacité d'absorption. Ses particules sont tellement minuscules et, pour cette raison, la tension de leur surface tellement grande, que d'énormes quantités de poison peuvent être absorbées. La terre peut absorber non seulement l'eau, mais aussi des gaz. …/ Ce pouvoir absorbant est tellement important que 5 grammes d'argile seront suffisants pour absorber complètement une solution composée de 10 cm3 d'eau et de bleu de méthylène à 0.1%.
  • Pouvoir adsorbant : Ne pas confondre adsorbant et absorbant. Lorsqu'il y a absorption, il y a imprégnation (l'éponge absorbe l'eau), lorsqu'il y a adsorption, il y a fixation (l'argile fixe l'élément indésirable (l'attrape) et l'emmène pour l'éliminer. L'argile adsorbe toutes les impuretés, les substances toxiques, et les élimine.
  • Vertu antiseptique : L'argile détruit avec une redoutable efficacité les germes pathogènes. Elle le fait avec intelligence, en ne détruisant pas la flore bactérienne bienfaisante pour la santé. Elle consolide les tissus atteints et guérit les plaies et blessures. L'abbé Kneipp remarquait que : " l'argile arrête l'inflammation, attire les matières morbides, putrides, les absorbe et purifie de cette manière les abcès et les ulcérations ".

Utilisation de l'argile :

 

Usage interne :
L'usage interne devrait cependant être pratiqué sous supervision d'un praticien de santé qualifié dans ce genre de traitements. En effet il y a certaines contre-indications et certaines précautions à suivre pour cette utilisation.

Cependant, il y a un moyen d'utiliser l'argile sous forme interne, de façon sécuritaire, c'est de préparer une " eau d'argile ". Cette eau se prépare en faisant macérer une nuit, ½ à 1 c. à thé d'argile, dans un grand verre d'eau (250cl). Le matin, à jeun, boire l'eau, sans mélanger, en prenant soin de ne pas consommer l'argile déposée au fond du verre

 

Précautions :
Au début de la cure, commencez par ¼ de c. à thé et augmentez progressivement jusqu'à 1 c. à thé. La cure se fait normalement sur 10 jours. Durant cette cure il ne faut pas consommer d'huiles. S'il y a constipation, prendre une tisane laxative et augmenter la consommation d'eau. Au besoin réduire la quantité d'argile utilisée dans la préparation.

 

Usage externe :
Ce sera sous forme de cataplasmes ou d'enveloppements que l'argile sera le plus souvent utilisée.

 

Cataplasme : La préparation de la pâte constituant le cataplasme se fera au moyen d'argile en poudre ou en morceaux. Ajouter à l'argile de l'eau de source, ou filtrée (ne pas utiliser d'eau du robinet, surtout lorsqu'elle est traitée). Pour obtenir une pâte homogène, il suffit généralement de couvrir l'argile d'eau. Si le résultat est une pâte trop liquide il suffira d'ajouter de l'argile pour épaissir la pâte. Si vous utilisez de l'argile en poudre, la pâte se prépare en moins de 2 minutes. Si vous utilisez des morceaux, cela peut prendre jusqu'à une heure, selon le type d'argile.

 

Le cataplasme aura une épaisseur de un à deux centimètres. Il doit avoir une taille suffisante pour couvrir la zone corporelle à traiter. Ne jamais traiter une zone couvrant plus d'un organe principal à la fois. Par exemple : ne pas couvrir d'un même cataplasme la région du foie et de l'estomac, et de même pour tous les autres organes. Un seul cataplasme à la fois, un seul organe à la fois! S'il s'agit de traiter une douleur dont l'origine n'est pas clairement établie. Couvrir la zone de la douleur au moyen du cataplasme (si la douleur persiste plusieurs jours, ou si elle est trop aigue, il faut faire un diagnostic médical).

 

Le cataplasme peut-être placé directement sur la peau, ou être enveloppé dans un linge propre, une gaze ou des feuilles de papier tout usage. On laisse le cataplasme au minimum une heure, en moyenne deux heures et dans certains cas toute la nuit (si il est bien supporté).

 

Le cataplasme peut-être appliqué froid, tiède ou chaud dans certains cas. S'il s'agit de traiter une inflammation ou dans un cas de fièvre, l'argile sera appliquée froide. Pour traiter ou revitaliser un organe (foie, estomac, pancréas, cœur) on utilisera un cataplasme tiède ou chaud. Normalement c'est la température de l'eau qui déterminera la température du cataplasme. S'il est nécessaire de réchauffer celui-ci, le faire au bain marie.

 

La compresse ou enveloppement : Il est parfois préférable d'utiliser cette forme de traitement. Pour ce faire on prépare une pâte beaucoup plus liquide, donc contenant plus d'eau et moins d'argile. On trempe une toile propre dans cette préparation et on place la compresse ou l'enveloppement sur la partie à traiter.

 

Utilité de l'argile :
L'argile peut-être utilisée dans presque toutes les affections, qu'elles concernent la déficience d'un organe, la présence d'une infection ou ulcération, Elle peut faire des " miracles " dans la présence de kystes internes. Deux à trois mois de traitements, par cataplasme épais, peut faire disparaître complètement et définitivement le kyste. Dans les cas de fièvres, placer un cataplasme d'argile froide sur le bas ventre. Cela aidera à soulager le malade et à garder la fièvre dans des limites thérapeutiques (rappelons-nous que la fièvre est un système de défense destiné à détruite les germes pathogènes dans l'organisme).

 

Avertissement :
Il peut arriver, au début d'un traitement, que le malade ressente une aggravation de son mal. En réalité il ne s'agit pas à proprement parler d'une aggravation du mal, mais d'un début d'activation des processus naturels de guérison. Très rapidement cette impression d'aggravation fait place à l'amélioration.

Ne jamais réutiliser un cataplasme d'argile. Le jeter après utilisation. Par contre la pâte d'argile non utilisée, peut-être gardée et réutilisée. Si elle a séché, il suffit de rajouter de l'eau.

 

Qualités d'argile :
Il existe des argiles de différentes couleurs. Ces différences sont causées par les différences de composition minérale des argiles. Différentes argiles de même couleur, mais de provenances différentes, peuvent donner des résultats thérapeutiques différents. Lorsque l'on n'obtient pas de résultats avec une argile, il sera utile d'essayer un nouveau traitement avec une argile d'une provenance différente.

 

Les couleurs les plus courantes, sont l'argile blanche, la grise et la verte. Certains auteurs recommandent la blanche pour l'usage interne et la verte pour l'usage externe. En fait l'argile grise conviendra parfaitement pour l'usage interne et externe, tandis que la verte sera excellente pour les cataplasmes en usage externe.

 

 

 


 



 
 
Accueil | Contactez nous | Publicité sur ce site
Les renseignements et opinions données dans toutes les pages de ce site web ne sont données que pour votre information. Ils ne doivent pas être substitués à un avis thérapeutique éclairé. www.masantenaturelle.com n'est aucunement responsable envers l'usager pour toute décision, action ou omission qu'il a prise en relation avec l'information contenue dans les pages de ce site web.
Ce site web est publié en français par le Centre de promotion et d'études en santé naturelle, une corporation sans but lucratif
Plateforme d'édition et tous droits de publications propriétés de Natural Health Publishing Corp. - Panama - Tout droits réservés
Copyright© 2002-2014