La dépression

La dépression est le désordre de l'humeur le plus fréquent. Il y a des millions de personnes souffrant de dépression dans le monde, particulièrement dans les pays industrialisés.

 

La dépression

La dépression et les autres troubles affectifs se traduisent par une modification de l'humeur. Dans ce contexte l'humeur signifie un état d'esprit nuisible qui se prolonge dans le temps et devient part de la vie quotidienne de la personne.

La dépression est le désordre de l'humeur le plus fréquent. Il y a des millions de personnes souffrant de dépression dans le monde, particulièrement dans les pays industrialisés. On estime qu'une personne sur cinq est touchée, à un moment ou un autre, par la dépression et les médicaments antidépresseurs sont parmi les produits les plus vendus en pharmacies.

Les personnes déprimées ont l'impression d'être inutiles. Ces personnes perdent le sens de la vie, de même que ce qu'on pourrait appeler l'élan vital.

Elles se sentent vidées. Elles manquent de tonus. Elles n'ont pas l'impression de pouvoir réagir normalement. Et elles ne voient pas le jour où elles pourraient s'en sortir. Ces personnes vivent un sentiment d'impuissance, d'inutilité, d'inadaptation, d'isolement, de culpabilité et de désespoir. On note chez elles un désintérêt pour le travail et l'ensemble des activités de la vie courante.

Sur le plan physique, on note un manque d'énergie, une diminution de l'efficacité une sensation de lourdeur et un ralentissement dans les mouvements. Certaines personnes déprimées présentent entre autre une sécheresse de la bouche, des troubles digestifs, une paresse intestinale conduisant à la constipation.

Les symptômes reconnus d'un état dépressif sont les suivants:
Perte d'appétit accompagné d'amaigrissement ou au contraire un gain d'appétit, de type boulimie, avec prise de poids.
L'insomnie ou au contraire un sommeil profond et prolongé.
Hyperactivité physique ou apathie et inactivité.
Perte d'intérêt et de plaisir aux activités quotidiennes et normales, perte de sexualité.
Baisse d'énergie et sensation prolongée de fatigue.
Baisse de la concentration.
Sensation de culpabilité ou de frustration.
Idées noires, désir de mort et pensée de suicide.

Selon l'Association Américaine de Psychiatrie, la présence de cinq de ces huit symptômes ressentis durant au moins un mois, constituent la présence d'un état dépressif.

Le dépressif perd confiance, son auto-estime est au plus bas. Il ressentira de la frustration, une perte d'intérêt dans les plaisirs de la vie et aura tendance à se retirer dans la solitude et évitera le contact social. Rumination du passé, perte de confiance en l'avenir, irritabilité, fatigue, difficulté à se concentrer et de prendre des décisions, voilà le panorama du dépressif.

La dépression est une sorte de sonnette d'alarme qui nous indique que l'organisme a besoin d'être tonifié. Si l'on ne tient pas compte de ce besoin et si on se contente de médicamenter la personne déprimée, il sera fort difficile de corriger la situation.

Les causes de la dépression ne sont pas encore très claires et de nombreuses théories sont avancées. Il y a les facteurs psychologiques mais également physiques.

Facteurs favorisants la dépression
Une alimentation déficiente qui engendre des carences nutritionnelles.
Le surmenage physique et intellectuel.
Le manque de sommeil et de repos.
L'abus d'excitants tels que le café et le tabac.
L'alcool et les drogues qui détruisent le système nerveux.
Les excès de toutes sortes (sexuel, bruit, etc.).
Les disputes familiales ou autres.
Les discussions violentes et la colère.
L'angoisse et la peur.
La jalousie, la rancune et le ressentiment.
La consommation de médicaments.

Peu de gens réalisent jusqu'à quel point les médicaments peuvent avoir un effet dévitalisant sur l'organisme. Il faut notamment se méfier des stimulants, des somnifères, des sédatifs, des tranquillisants, des neuroleptiques, des antipsychotiques, des contraceptifs oraux, des stéroïdes, des agents antimicrobiens des anticonvulsivants, des anti-inflammatoires, des hypotenseurs, etc.

Si toutes ces sources de dévitalisation étaient supprimées, il serait possible d'échapper à beaucoup de dépressions. Dans le cas des dépressions existantes, l'abandon de ces mauvaises habitudes de vie permettrait une correction rapide du problème.

Dans la très grande majorité des cas, la dépression est traitée par les antidépresseurs. Certains psychiatres s'opposent à l'utilisation des antidépresseurs. C'est le cas notamment du Dr James Gordon, de Washington, D.C. Ce psychiatre, de formation classique, puisqu'il est gradué de l'Université Harvard, a une approche relativement nouvelle dans le traitement de la dépression.

Les antidépresseurs visent à corriger certains neurotransmetteurs chimiques présents dans le cerveau. Pour le Dr Gordon, cette approche est illogique puisque le débalancement des neurotransmetteurs ne constituent pas la cause de la dépression, mais uniquement un symptôme de cette maladie. Si les neurotransmetteurs n'accomplissent pas leur rôle correctement, c'est tout simplement parce que l'état de santé général est débalancé.

Le Dr Gordon met en garde ses patients contre la séduction qu'exercent certains antidépresseurs, tel le Prozac. Il affirme que les seules mesures antidépressives réelles sont celles qui impliquent un mode de vie sain.

Un autre psychiatre, le Dr David Dunner du Washington Center for Anxiety and De pression de l'Université de Washington, soutient que personne ne sait exactement comment les antidépresseurs affectent le cerveau.

5 moyens de corriger la dépression :
Alimentation et suppléments - Activité physique Photothérapie - Repos - Gestion du stress

1-L'alimentation et la supplémentation.
Le déprimé a bien du mal a se prendre en main. Il aura tendance à se replier sur lui-même et ne trouvera pas la force de volonté pour entreprendre par lui-même les différentes étapes qui le sortiront de la dépression.

Il est donc plus facile et plus logique de commencer par un changement de l'alimentation et l'ajout de suppléments vitaminiques et de plantes, pour changer progressivement l'attitude du déprimé, qui pourra ensuite appliquer plus facilement les autres étapes de son rétablissement.

Une alimentation carencée en minéraux et vitamines par exemple, exerce un débalancement dans la chimie organique qui peut conduire à la dépression. L'abus de certains aliments, qui n'en sont d'ailleurs pas, tels que le sucre, le café et l'alcool. L'abus de sucre, par exemple, peut conduire a de l'hypoglycémie, qui est un état favorisant l'apparition d'un état dépressif.

L'accent doit être mis sur la consommation de fruits, de légumes et de grains entiers. Consommer des aliments riches en acides gras essentiels, particulièrement en Oméga-3.

Dans son excellent ouvrage, Guérir, le Dr David Servan-Schreiber, souligne que le cerveau est constitué aux deux tiers d'acides gras, ils forment l'enveloppe à travers laquelle peuvent se produire toutes les communications entre les cellules nerveuses du corps. Les études récentes ont démontré que lorsque l'on supprime les Oméga-3 de l'alimentation des rats, ils deviennent plus anxieux et plus stressés.

A l'inverse, des chercheurs français ont démontré qu'une diète riche en Oméga-3 augmentait sur le long terme, la production de neurotransmetteurs de l'énergie et de la bonne humeur.

Les déprimés sont fortement carencés, notamment en vitamines du groupe B. Une étude réalisée par des chercheurs de l'Université de l'Arizona, sur une période de quatre semaines et impliquant des personnes âgées et déprimées. Toutes ces personnes prenaient une médication antidépressive régulière.

Ce groupe de personnes a été divisé en deux sous-groupes. Le premier de ces sous-groupes a reçu, en plus de la médication, un supplément de 10 mg de chacune de ces vitamines du groupe B : thiamine, riboflavine et vitamine B6.

Lorsque les personnes prenant la supplémentation en vitamines B furent comparées à celles qui ne prenaient pas de suppléments, les résultats ont montré que les premières étaient beaucoup moins touchées par la dépression. De plus les personnes prenant la supplémentation pouvaient fonctionner d'une façon plus adéquate.

Cette recherche indique clairement que les personnes déprimées sont fortement carencées. Dans cette étude, seules trois vitamines du groupe B ont été administrées. Si la supplémentation avait été plus complète, on peut supposer que les résultats auraient été meilleurs encore.

Le Millepertuis et la dépression.

Le Millepertuis a connu ces derniers un temps une grande popularité lorsque des études cliniques ont confirmé ses vertus dans le traitement des dépressions à caractère modéré. Cette efficacité lui a d'ailleurs valu le surnom de Prozac des plantes.

Le Millepertuis a cependant été utilisé depuis très longtemps pour d'autres affections, telles que les blessures, les brûlures, les affections des bronches, l'hydropisie, les troubles de la vessie et les ulcères. Actuellement cette plante connaît une très grande popularité en Europe et en Amérique du Nord pour ses remarquables propriétés antidépressives.

Le Millepertuis a la réputation d'égayer l'humeur et d'exalter l'esprit. C'est le tonique et restaurateur nerveux idéal. De nombreuses études cliniques rigoureuses, dont une impliquant plus de 1.500 personnes, ont démontré que 65 à 80% des personnes dépressives améliorent leur état en prenant du Millepertuis, ce qui constitue un résultat aussi significatif que s'il s'agissait d'un traitement chimique conventionnel, et cela sans présenter d'effets secondaires négatifs.

Les chercheurs n'expliquent pas encore complètement l'efficacité de cette plante, mais les études démontrent que le pigment d'hypéricine serait le principal principe actif expliquant l'effet antidépresseur et antiviral du millepertuis.

Les recherches cliniques ont pour la plupart été effectuées en utilisant du Millepertuis standardisé à 0.3% d'hypericine. Il est donc important d'utiliser un produit contenant cette concentration du principe actif de la plante.

Attention, le Millepertuis peut interagir avec certains médicaments. Si vous êtes sous médication, prenez conseil d'un professionnel de la santé avant de consommer le Millepertuis.
Le Millepertuis accroît la sensibilté de la peau au soleil.

Voir à la fin de cette chronique, les tableaux d'aliments recommandés et de vitamines et suppléments.

2- L'activité physique.
Elle est un précieux moyen de correction de la dépression. Dans son livre intitulé Natural Prescriptions, le Dr Robert M. Giller, M.D., rappelle que les gens déprimés ne sont pas en bonne forme physique. Il rapporte une expérience réalisée sur deux groupes d'individus dépressifs. Les gens du premier groupe furent soumis à un programme d'exercices physiques. Ils devaient faire de la bicyclette stationnaire durant trente minutes le matin et faire du jogging durant une autre trentaine de minutes en fin d'après-midi. Les gens du deuxième groupe furent soumis à une marche active de trois milles par jour. Toutes ces personnes répondirent beaucoup mieux à la médication antidépressive.

Le Dr Giller ajoute qu'il soumet tous ses patients déprimés à un programme d'exercices physiques quel que soit l'intensité de leur dépression.

3- La photothérapie.
Certaines dépressions sont le résultat d'un manque de lumière. Elles se manifestent surtout en automne et en hiver alors que la lumière du jour est très courte. On peut corriger ce problème en utilisant un éclairage plus intense dans nos demeures. Il s'agit d'utiliser des lampes qui émettent beaucoup de lumière. On parle ici d'un éclairage de l'ordre de 2500 lux. Par comparaison, une pièce normale éclairée donne 500 lux. La photothérapie (thérapie par la lumière) donne rapidement de bons résultats puisqu'elle s'avère efficace au bout de trois jours. Durant la belle saison, l'ensoleillement est un puissant moyen pour corriger la dépression.

4- Le repos.
Sous toutes ses formes, c'est une autre condition essentielle pour corriger la dépression. Comme les gens déprimés sont généralement plus ou moins vidés sur le plan énergétique, ils ont besoin de refaire leurs réserves d'énergie nerveuse. Le sommeil, la sieste, les périodes de repos durant la journée, sont donc nécessaires pour assurer la récupération énergétique.

5- La gestion du stress.
Le stress est une source considérable de déperdition d'énergie et les réactions hormonales qu'il induit exercent une influence non négligeable sur l'état dépressif. Le stress procure une réponse d'adrénaline au niveau des glandes surrénales. Une élévation naturelle de corticoïdes au niveau cérébral procure les symptômes de la dépression. Aussi n'est-il pas étonnant de constater un niveau élevé de cortisone, particulièrement au lever, chez le dépressif.

Chez les personnes déprimées, le stress conduit souvent à l'angoisse. Cette dernière entraîne de l'inquiétude et de la peur et perturbe profondément l'organisme. Sans une bonne gestion du stress, il devient difficile de surmonter la dépression.

La relaxation psychosomatique et la méditation sont deux techniques reconnues pour leur efficacité dans la gestion du stress. D'autres techniques, tels le yoga et le Tai Chi sont également efficaces.

Tableaux des aliments et suppléments:

Aliments particulièrement recommandés
Céréales complètes, particulièrement le riz, l'avoine, l'orge, quinoa et le millet
Lentilles, fèves adzuki et pois chiches
Tous les choux (crus et cuits), laitue, épinards crus (en salade), carottes
Beaucoup de fruits tels que pommes, oranges, bleuets, prunes (fraîches ou séchées)
Consommer quotidiennement quelques amandes, noix de grenoble.
Réduire la viande au minimum, favoriser les poissons gras (saumon, thon, sardines, hareng, etc.).
Utiliser abondamment des aromates et condiments tels que basilic, thym, sauge, menthe, gingembre, curcuma.
Boire beaucoup d'eau et remplacer le café par des tisanes (camomille, menthe, mélisse ou mieux voir la tisane du bonheur) du thé vert.

 

Suppléments de vitamines et plantes
Millepertuis standardisé à 0.3% d'hypéricine, 300 mg
(3 par jour).
La valériane, qui peut éventuellement être combinée à l'aubépine et à la passiflore, peut-être une alternative au millepertuis.
Complexe de vitamines B 50 mg (une par jour)
Calcium 375 mg, magnésium 175 mg avec vitamine D
( 2 comprimés par jour)
Zinc 10 mg (2 comprimés par jour)
Vitamine C 500 mg
(3 à 4 par jour)

 

Techniques de relaxation et gestion du stress Cliquez ici

 

 


Accueil | Contactez nous | Publicité sur ce site
Les renseignements et opinions données dans toutes les pages de ce site web ne sont données que pour votre information. Ils ne doivent pas être substitués à un avis thérapeutique éclairé. www.masantenaturelle.com n'est aucunement responsable envers l'usager pour toute décision, action ou omission qu'il a prise en relation avec l'information contenue dans les pages de ce site web.
Une publication de Productions Santé Naturelle inc.
www.masantenaturelle.com - Tout droits réservés
Copyright© 2002-2017