Indispensable à la santé: le sélénium

Une carence en sélénium accroît le risque de développement de cancers, affaiblit le système immunitaire, favorise une augmentation du taux de cholestérol, affectera le fonctionnement de la glande thyroïde.

 

Indispensable à la santé: le sélénium

Tout le monde connaît l’importance du calcium, du fer ou du magnésium pour maintenir l’organisme en santé.

Mais le sélénium est bien moins connu, même s’il joue un rôle très important pour protéger l’organisme de nombreuses maladies.
Le sélénium est un métalloïde, un oligoélément que l’on retrouve dans les sols, en quantité variables selon les régions. Suite à l’abondante utilisation d’engrais chimiques et aux pluies acides, de nombreux sols se sont appauvris en sélénium et ont donc réduit l’apport de cet important nutriment dans notre alimentation.

Une carence en sélénium accroît le risque de développement de cancers, affaiblit le système immunitaire, favorise une augmentation du taux de cholestérol, affectera le fonctionnement de la glande thyroïde. De nouvelles recherches établissent également un lien entre une carence en sélénium et la faiblesse musculaire. Plus bas est le taux de sélénium dans l’organisme, plus l’on rencontre de personnes souffrant d’une faiblesse et d’une perte de la masse musculaire. Selon les chercheurs les personnes âgées sont plus à risque de souffrir de ce problème.

Le sélénium agit principalement comme un puissant antioxydant dans l’organisme, dans la lutte contre les radicaux libres, il régénère également les glutathion-peroxydases, des enzymes antioxydantes de première ligne.
Le sélénium protège également les vitamines E et C de l’oxydation. Il participe à la détoxication de l’organisme et aide à l’élimination des métaux lourds.
Il intervient également dans certaines fonctions anti-inflammatoires, immunitaires et il est indispensable au bon fonctionnement de la thyroïde.

Son action dans la lutte contre le cancer a été démontrée dans de nombreuses études. Une de ces études, réalisée par l’université Cornell a permis de démontrer que l’apport quotidien de 200 mcg de sélénium réduisait le risque de tumeur de la prostate de 63%, du cancer du côlon de 58%, du cancer du poumon de 46%.

Selon les résultats d’autres études, le sélénium serait utile pour prévenir d’autres types de cancer.

Le sélénium stimule les fonctions immunitaires et exerce une action thérapeutique très importante dans les cas d’hépatite. Le sélénium est un des ingrédients de la triple thérapie utilisée avec beaucoup de succès, pour soigner des troubles hépatiques graves comme la cirrhose ou l’hépatite, par le Dr Burt Berkson M.D. et le Dr Whitaker M.D., (l'acide alpha lipoïque, et la silymarine du chardon-Marie sont les deux autres ingrédients).

Le sélénium serait également efficace pour prévenir la cataracte, les affections cardiovasculaires et de nombreuses affections virales.

Sources alimentaires

Le contenu de sélénium dans les sols est très variable d’une région à l’autre et cela rend difficile de quantifier adéquatement l’apport alimentaire de cet oligoélément.

La noix du Brésil est le champion toute catégorie de l’apport de sélénium. Une seule noix peut apporter 50 mcg de sélénium, soit l’apport quotidien recommandé. Malgré cette richesse en sélénium la noix du Brésil n’est peut-être pas le meilleur choix. En effet, cette noix est très souvent atteinte par une moisissure très toxique pour le foie et même cancérigène. La noix du Brésil rancit très rapidement et devient dangereuse à consommer.
Autre raison d’être très prudent relativement à la consommation de cette noix, elle contiendrait des niveaux assez élevés de strontium 90 et de baryum, des substances toxiques.

La levure de bière, les fruits de mer (particulièrement les huîtres du Pacifique), le thon, le saumon, le foie, la volaille, la viande, la mélasse, le jaune d’œuf, les céréales complètes, le germe de blé, l’ail, l’oignon, la luzerne, l’ortie, la racine de bardane, le houblon, sont des sources alimentaires de sélénium.

On peut se procurer du sélénium sous forme de supplément alimentaire. Ne pas dépasser les doses recommandées.

Dosage quotidien

Selon les sources officielles les besoins quotidiens en sélénium seraient de 50 mcg. Cependant les doses utilisées en prévention contre certains cancers étaient de 200 mcg par jour. Dans certains usages thérapeutiques, on prescrit pour un temps limité une dose de 400 mcg par jour.

Il ne faut pas dépasser cette dose de 400 mcg par jour. On considère que des doses de 800 mcg par jour sont toxiques. Les signes de surdose et d’intoxication sont : dépression, nervosité, vomissements, nausées, perte de cheveux, goût métallique dans la bouche.

 

 

 



A LIRE ÉGALEMENT

 

Accueil | Contactez nous | Publicité sur ce site
Les renseignements et opinions données dans toutes les pages de ce site web ne sont données que pour votre information. Ils ne doivent pas être substitués à un avis thérapeutique éclairé. www.masantenaturelle.com n'est aucunement responsable envers l'usager pour toute décision, action ou omission qu'il a prise en relation avec l'information contenue dans les pages de ce site web.
Une publication de Productions Santé Naturelle inc.
www.masantenaturelle.com - Tout droits réservés
Copyright© 2002-2017