Supplément miracle? Le coenzyme Q10,

Particulièrement recommandé dans les affections du système cardio-vasculaire, il se montre utile dans une grande variété de troubles de la santé. Au Japon, pays de la longévité, 1 adulte sur 10 en prend.

 

Supplément miracle? Le coenzyme Q10,

Il pourrait intervenir dans la prévention du cancer, des crises cardiaques. Il est utile pour stimuler l'énergie et contrer le vieillissement.

On définit un coenzyme comme étant la partie non protéique d'une enzyme nécessaire au déroulement d'une réaction biochimique. Les coenzymes sont en fait des cofacteurs dont dépendent les enzymes pour exercer leurs fonctions dans l'organisme.

Il s'agit d'une substance liposoluble qui ressemble à une vitamine. Le coenzyme Q10 est une substance naturelle, également appelée ubiquinone, que les organismes vivants (l'homme, les animaux et les plantes) fabriquent. Cette substance liposoluble est impliquée dans la production de l'énergie au niveau cellulaire. Sans cette substance, nous n'aurions pas assez d'énergie pour rester en vie.

Le coenzyme Q10 est donc une substance absolument vitale. Il est nécessaire à l'action d'au moins trois enzymes essentielles à la production de l'énergie dans les mitochondries cellulaires.

Le foie et d'autres tissus de l'organisme peuvent synthétiser le coenzyme Q10. Mais la capacité de l'organisme à produire cette importante substance diminue avec les années. En fait, la production du coenzyme Q10 commence à diminuer dès qu'une personne atteint l'âge de 20 ans. Par conséquent, il arrive souvent que des gens manquent de coenzyme Q10.

On la trouve en petite quantité dans plusieurs aliments. Les viandes d'organes (coeur, foie, rognon) en renferment certaines quantités. On en trouve aussi dans la viande de boeuf, le soya, la sardine, le maquereau et les arachides.

Une livre de sardines, ou deux livres de boeuf, ou encore deux livres et demie d'arachides apportent approximativement 30 mg de coenzyme Q10. Une capsule de coenzyme Q10 renferme habituellement cette même quantité.

Comment l'organisme fabrique-t-il le COENZYME Q10 ?

Tel que mentionné précédemment, les tissus de l'organisme peuvent synthétiser cette substance. Mais il s'agit d'un processus fort complexe qui nécessiterait 17 étapes. Au départ, la présence d'un acide aminé, la tyrosine, est requise. Il faut également la présence de huit vitamines (particulièrement des vitamines du groupe B) et de plusieurs oligo-éléments. Si l'un ou plusieurs de ces nutriments manquent, la biosynthèse du coenzyme Q10 sera compromise.

Durant une étude menée auprès de 2.500 personnes souffrant d'insuffisance cardiaque, il a été établi que 80% d'entre eux s'étaient amélioré après qu'ils eurent pris quotidiennement 100 mg de coenzyme Q10. Ils avaient un meilleur teint, une diminution notable des oedèmes aux chevilles. Ils étaient moins essoufflés et dormaient mieux.

Il existe trois conditions pouvant conduire à un manque de COENZYME Q10 :

- une alimentation qui en apporte trop peu (l'alimentation industrialisée ne fournit pas les quantités suffisantes).
- des carences nutritionnelles qui limitent la production de cette substance par l'organisme;
- une utilisation excessive de cette substance par l'organisme. (Plus une personne dépense de l'énergie et plus elle a besoin de COENZYME Q10.)

Depuis combien de temps le coenzyme Q10 est-il connu ?

Sa découverte remonte à 1957. C'est le Dr Frederick Crane qui l'a isolé à partir des mitochondries du coeur de boeuf. L'année suivante, la formule moléculaire précise du coenzyme Q10 a été établie. Vers le milieu des années '60, le Professeur Yamamura, du Japon, a utilisé thérapeutiquement le coenzyme Q7 (une substance semblable au coenzyme Q10) dans le traitement de l'insuffisance cardiaque. En 1996, on a montré que le coenzyme Q6 (une autre substance de la même famille) présentait des propriétés antioxydantes.

En 1972, on a établi qu'une carence en coenzyme Q10 pouvait être reliée aux troubles cardiaques. Vers le milieu des années '70, des Japonais ont synthétisé le coenzyme Q10. Depuis les années '80 de nombreuses études cliniques ont montré les mérites du coenzyme Q10 dans le traitement de nombreuses maladies.

D'où provient le coenzyme Q10 que l'on trouve dans les suppléments ?

Au début, dans les premières études portant sur le coenzyme Q10, cette substance était extraite du coeur de boeuf. Mais cette méthode d'extraction était particulièrement coûteuse. Actuellement, le coenzyme Q10 est obtenu par synthèse. Il s'agit d'un procédé complexe impliquant un phénomène de fermentation.

Le coenzyme Q10 est utilisé dans diverses recherches depuis 20 ans. Au départ, on utilisait de faibles doses de cette substance (entre 30 et 45 mg par jour). Plus récemment, les quantités suggérées ont été augmentées jusqu'à 300mg par jour. Cependant, la dose généralement suggérée se situe autour de 100 mg par jour.

Cette substance n'a aucune toxicité. Elle peut être consommée en toute confiance.

Dans une étude impliquant 5143 personnes, les réactions adverses ont été à peu près nulles. Un inconfort épigastrique a été mentionné chez 0.39% de ces personnes ; une perte d'appétit dans 0.23% des cas; des nausées dans 0.16% des cas ; de la diarrhée dans 0.11% des cas. Si l'on tient compte de l'effet placebo, on peut dire que le coenzyme Q10 est particulièrement bien toléré.

Ces effets se manifestent généralement après deux à huit semaines de supplémentation.

Outre son rôle dans la production de l'énergie, quelles sont les utilisations thérapeutiques que l'on peut retirer du COENZYME Q10 ?

Le COENZYME Q10 peut être utilisé préventivement ou en thérapeutique, pour de nombreuses raisons.

MANQUE D'ÉNERGIE
Tel que mentionné, le coenzyme Q10 est d'abord nécessaire à la production d'énergie. Toutes les personnes impliquées dans des efforts physiques intenses (athlètes, sportifs, travailleurs de force) peuvent en tirer un grand profit sur le plan énergétique.

PUISSANT ANTIOXYDANT
Le coenzyme Q10 est également un puissant antioxydant. Il permet de contrer les radicaux libres et s'utilise dans tous les problèmes reliés à l'action néfaste de ces radicaux. On reconnaît de plus en plus son intérêt dans la prévention du cancer. Des études ont en effet montré que les personnes atteintes de cancer présentent souvent un faible taux de COENZYME Q10 dans le sang.

SYSTÈME IMMUNITAIRE
Le coenzyme Q10 est aussi impliqué dans le bon fonctionnement du système immunitaire. Dans le sida en particulier, surtout dans les derniers stages de l'évolution de la maladie, on a noté un très faible taux de COENZYME Q10 dans le sang.

PLAQUE ATHÉROMATEUSE
De par ses propriétés antioxydantes, le coenzyme Q10 est particulièrement utile pour inhiber l'oxydation des LDL (mauvais cholestérol). On prétend, à ce sujet, qu'il est plus efficace que la vitamine E qui, pourtant, présente une action protectrice marquée contre l'oxydation des LDL. On sait que les LDL oxydés favorisent la formation de la plaque athéromateuse, conduisant ainsi aux maladies cardiovasculaires.

INSUFFISANCE CARDIAQUE
Le coenzyme Q10 est particulièrement efficace dans le traitement de l'insuffisance cardiaque comme plusieurs recherches clini-ques l'ont montré. Il est également fort utile dans l'angine de poitrine, des troubles impliquant le muscle cardiaque, de même que des troubles de la valvule mitrale.

HYPERTENSION ARTÉRIELLE
Le coenzyme Q10 s'est également avéré efficace dans le traitement de l'hypertension artérielle. Une carence en cette substance favorise l'augmentation de la pression artérielle. Une étude a montré que 39% des personnes hypertendues manquent de COENZYME Q10.

LONGÉVITÉ
Le coenzyme Q10 est considéré comme une substance pouvant favoriser la longévité. Ses propriétés antioxydantes jouent certainement un rôle déterminant dans ce domaine.

TROUBLES DES GENCIVES
Chez les personnes qui sont atteintes de troubles des gencives, on note également une faible concentration de coenzyme Q10 dans le sang. Lorsqu'on donne un supplément de coenzyme Q10 à ces personnes, on obtient une nette amélioration de la condition de leurs gencives.

DIABÈTE
Le coenzyme Q10 est également très utile aux diabétiques. Il est impliqué dans le métabolisme des sucres. Une étude a montré que 8.3% des diabétiques manquent de coenzyme Q10, alors que dans la population générale 1.9% des gens présentent une telle carence.

OBÉSITÉ
Une étude a montré que 50% des personnes obèses présentent une carence en coenzyme Q10. Cette situation s'oppose à la perte de poids puisque ces personnes ne produisent pas assez d'énergie. Une étude a montré qu'en donnant 100 mg de coenzyme Q10 par jour, durant neuf semaines, à des personnes obèses impliquées dans une diète amaigrissante, on a pu observer une perte de poids moyenne de 13.5 kg (près de 30 livres). D'autres personnes suivant la même diète, sans prendre le supplément de coenzyme Q10, n'ont perdu que 5.8kg (près de 12 livres).

 

Il s'agit d'un supplément qui peut aider de nombreuses personnes à simplement retrouver l'énergie perdue. Chez les personnes qui ne présentent aucun des problèmes mentionnés dans le tableau précédent, la dose d'entretien est de 30 mg par jour. Pour les personnes présentant un de ces troubles, la dose quotidienne peut se situer entre 60 mg et 300 mg. Il est cependant préférable, dans ce cas, de consulter un naturopathe ou autre professionnel de la santé.


A LIRE ÉGALEMENT SUR CE SUJET:

L'Acide alpha lipoïque, un antioxydant miraculeux

 

 

 



A LIRE ÉGALEMENT

 

 

Accueil | Contactez nous | Publicité sur ce site
Les renseignements et opinions données dans toutes les pages de ce site web ne sont données que pour votre information. Ils ne doivent pas être substitués à un avis thérapeutique éclairé. www.masantenaturelle.com n'est aucunement responsable envers l'usager pour toute décision, action ou omission qu'il a prise en relation avec l'information contenue dans les pages de ce site web.
Une publication de Productions Santé Naturelle inc.
www.masantenaturelle.com - Tout droits réservés
Copyright© 2002-2017