Secrets de guérison des amérindiens

 

Secrets de guérison des amérindiens

Lorsqu'ils débarquèrent sur les terres d'Amérique, les européens furent très surpris des connaissances des amérindiens en matière de plantes médicinales.

Certains effets curatifs de plantes utilisées par les premières nations, sont aujourd'hui validés par des recherches scientifiques.

Voyons quelques-uns des secrets curatifs des amérindiens :

Problèmes de digestion et douleurs abdominales

- L'Hydraste du Canada : Appelée en anglais Goldenseal, Cette plante contient de la berbérine, un alcaloïde possédant des propriétés antifongiques et antibactériennes. Selon les chercheurs de l'Université de l'Illinois, la berbérine contenue dans l'Hydraste, combat efficacement les germes responsables d'empoisonnement alimentaire. Elle est utile pour lutter contre les diarrhées et douleurs abdominales causées par des bactéries. Elle est également efficace contre la bactérie H. pylori responsable de l'ulcère de l'estomac.

Lutter contre les piqûres d'insectes

- L'Oignon : Les amérindiens utilisaient également le pouvoir de l'oignon pour lutter contre les infections possibles et les réactions dermatologiques provoquées par les piqûres d'insectes. Ce sont des composés antibiotiques et anti-inflammatoires de l'oignon qui agissent comme agents protecteurs. Il suffit de frotter avec un oignon coupé (appliquer le suc de l'oignon) sur la partie de la peau atteinte. L'effet bienfaisant se fait sentir en quelques secondes.

Traiter les coups et blessures

- L'Arnica : Selon la recherche scientifique cette plante bloque l'action de l'histamine, un agent responsable de l'inflammation. Elle contient également des acides caffeoylquiniques ayant un effet calmant contre la douleur. On peut utiliser l'Arnica en application locale pour soulager des traumatismes légers, les ecchymoses et les douleurs musculaires.

Se protéger de certaines plantes contenant des agents irritants ou vénéneux

- L'Impatiente du cap (Impatiens capensis) ou Jewelweed en anglais. Cette plante serait particulièrement efficace contre les effets de la fameuse et nuisible Herbe à la puce ou Sumac grimpant. L'herbe à la puce contient une substance nommée toxicodendrol qui irrite la peau de manière assez douloureuse. Du jus extrait des feuilles de l'Impatience du cap contiendrait des substances qui empêcheraient l'action du toxicodendrol. Il faut appliquer le suc extrait de la feuille (ou un savon à base de cette plante) de l'Impatience du Cap, dans l'heure qui suit le contact avec la plante vénéneuse.

 

 



A LIRE ÉGALEMENT

 

Accueil | Contactez nous | Publicité sur ce site
Les renseignements et opinions données dans toutes les pages de ce site web ne sont données que pour votre information. Ils ne doivent pas être substitués à un avis thérapeutique éclairé. www.masantenaturelle.com n'est aucunement responsable envers l'usager pour toute décision, action ou omission qu'il a prise en relation avec l'information contenue dans les pages de ce site web.
Une publication de Productions Santé Naturelle inc.
www.masantenaturelle.com - Tout droits réservés
Copyright© 2002-2017