Luminosité nocturne: le lien avec le cancer

Le travailleur nocturne, le couche tard ou l'insomniaque seraient-ils plus à risque de cancer que les personnes se couchant de bonne heure et surtout dans un environnement complètement obscur?

Comme le fait remarquer George Brainard Ph.D., un professeur en neurologie de l'Université Thomas Jefferson ayant étudié durant 20 ans les effets de la lumière sur la biologie humaine, l'humanité a vécu sans éclairage électrique durant des milliers et des milliers d'années. Le corps humain est fait pour être en activité durant les heures ensoleillées de la journée, et il est fait pour dormir durant l'obscurité de la nuit.

Le monde moderne a modifié les règles de la nature. L'homme dispose maintenant d'un éclairage artificiel nocturne, particulièrement puissant dans les grands centres urbains, et les habitudes d'activités se sont modifiées, de nombreuses personnes occupant des emplois dont l'horaire de travail peut-être la nuit, sans parler des noctambules qui resteront actifs et éveillés jusqu'aux petites heures du matin.

Ce rythme de vie va complètement à l'encontre du rythme biologique normal, appelé le rythme circadien. Un rythme interne, alternant l'action et le repos, l'éveil et le sommeil. Ce rythme naturel qui est synchronisé avec la luminosité naturelle du jour et de la nuit.

La rupture d'une loi naturelle, qui n'est pas sans conséquences

Une étude publiée en 2001, par l'École de Médicale de Harvard, a démontré que des infirmières ayant travaillé sur une période de 30 ans avec un horaire incluant des présences nocturnes, on constatait un taux de cancer du sein plus élevé de 36% par rapport aux infirmières travaillant seulement le jour.

Suite à cette constatation, les chercheurs ont multiplié les études et de nouveaux résultats ont été publiés récemment. Les résultats sont encore plus révélateurs : une augmentation de 48% des cas de cancers chez les travailleurs nocturnes par rapport aux travailleurs de jour.

L'exposition à la lumière durant la nuit aurait donc une incidence très significative sur le risque accru de certains types de cancers. Les travailleurs nocturnes ne sont pas les seuls à risques celui-ci existe pour toute personne étant exposée, durant la nuit, à un éclairage artificiel (cela inclus la luminosité des écrans de télévision ou de moniteur d'ordinateur, les néons des enseignes, etc.

Intensité lumineuse et production hormonale

Certaines parties de notre cerveau sont notamment occupées par une tâche très importante qui consiste à régler le flux de différentes hormones dans l'organisme. Une de ces hormones, la mélatonine est produite lorsqu'une région du cerveau reçoit le signal de l'obscurité.

La mélatonine abaisse la pression sanguine, ralentit les fonctions corporelles et elle a pour effet principal d'induire le sommeil, mais ce ne serait pas sa seule action.

Toutes les cellules de l'organisme disposent de récepteurs de la mélatonine, et lorsqu'elle est présente dans le courant sanguin, les cellules diminuent leurs activités. Toutes les cellules, y compris les cellules cancéreuses.

Des recherches menées par Steven Hill, Ph.D. professeur à l'Université Tulane, suggèrent que lorsque la mélatonine est en contact avec une cellule du sein cancéreuse, elle freine sa croissance. En fait, la mélatonine semble avoir un effet protecteur contre différents cancers favorisés par certaines hormones sexuelles (cancer du sein, des ovaires, testicules)

Les seules cellules à ne pas être ralenties dans leur action, par la présence de la mélatonine, sont les cellules du système immunitaire, au contraire, la mélatonine stimule l'action des interleukines-2.

Le lien évident semblant exister entre la réduction de la mélatonine et l'augmentation du développement de cancers, ne fait cependant pas l'unanimité de tous les chercheurs.

Comme le rappelle l'oncologiste Marisa Weiss M.D., il y a de nombreuses hormones qui agissent et interagissent dans l'organisme et ont une influence dans le développement de certains cancers, et il n'est pas facile de pouvoir déterminer avec certitude l'influence exacte de chacune d'entre elles.

Selon la Dre Weiss, il est malgré tout probable qu'il y ait un rapport dans l'association mélatonine, lumière et cancer.

Comment se protéger?
Dormir dans l'obscurité la plus complète :
Il est important d'occulter au maximum les fenêtres, pour éviter autant que possible les lumières provenant de l'extérieur (néons, lampadaires, etc.).
Dormir plus de 8 heures par nuit.
Une étude finlandaise à démontré que les femmes qui dormaient 9h ou plus par nuit, présentaient 30% moins de probabilité d'être atteintes d'un cancer du sein, par rapport aux femmes qui dormaient une moyenne de 7 ou 8 heures par nuit.
Utiliser une veilleuse de couleur rouge.
Si vous avez à vous lever la nuit, n'allumer pas la lumière normale. Favorisez l'utilisation d'une veilleuse ayant une ampoule rouge. La lumière de couleur bleue ou celle diffusée par les tubes fluorescent sont les plus dommageables.
Le matin, exposer vous autant que possible à la lumière solaire.
Si vous le pouvez exposez votre visage pour une dizaine de minutes à la lumière solaire. Cela donnera à votre organisme un signal clair que la nuit est terminée et vous en serez d'autant mieux réveillés.
Avec l'âge, exposez-vous plus souvent à la lumière solaire.
Avec l'âge, le cerveau capte moins facilement la lumière solaire (jusqu'à 1/3 de moins). Une exposition plus fréquente est alors nécessaire. Cela peut-être en restant simplement derrière une fenêtre

La mélatonine, régulateur du cycle du sommeil

La mélatonine est souvent préconisée comme remède comme l'insomnie, mais surtout comme régulateur du cycle du sommeil. Elle ferait merveille notamment pour lutter contre le décalage horaire. De plus, toujours selon certains spécialistes cette hormone procurerait de nombreux autres bénéfices pour la santé. mais attention ces affirmations ne font pas consensus dans la communauté scientifique.

Il est également important de savoir utiliser correctement la mélatonine pour en retirer tous les bénéfices.

Pour tout savoir sur ce sujet et les conseils de la pharmacienne la plus aimée des américains, une pharmacienne qui préconise le plus souvent les remèdes naturels et est par contre détestée de l'industrie pharmaceutique! A lire:

La mélatonine:
les recommandations de Suzy Cohen R. Ph.

 

 

Envoyer cette page à un ami


 

Vous appréciez nos chroniques?
Devenez "ami(e)" en vous abonnant. Vous aurez un accès réservé à notre section des membres: des chroniques, des informations exclusives et détaillées pour votre santé.
Des documents audio vidéo, etc.
En cadeaux:

de nombreux guides SANTÉ et CD

Pour en savoir plus, cliquez ici






 


 

 

L'Institut de formation naturopathique, dirigé par Guy Bohémier, N.D., Ph.D., offre un cours qualitatif de naturopathie, basé sur l'approche HYGIONOMISTE ® et permettant d'accéder á l'Association Internationale de Naturopathie Hygionomiste.

En savoir plus









Accueil | Contactez nous | Publicité sur ce site
Les renseignements et opinions données dans toutes les pages de ce site web ne sont données que pour votre information. Ils ne doivent pas être substitués à un avis thérapeutique éclairé. www.masantenaturelle.com n'est aucunement responsable envers l'usager pour toute décision, action ou omission qu'il a prise en relation avec l'information contenue dans les pages de ce site web.
Une publication de Productions Santé Naturelle Inc.
www.masantenaturelle.com
Copyright© 2002-2016