Échinacée (également appelée Rudbekie)

E. Purpurea, E. Angustifolia et E. Pallida, pour stimuler les défenses naturelles, propriétés médicinales, bienfaits et utilisation

 

Échinacée (également appelée Rudbekie)

Les trois espèces utilisées sont E. Purpurea, E. Angustifolia et E. Pallida

Elle pousse facilement à l'état sauvage, mais est abondamment cultivée pour son usage médicinal. Utilisée par les anciens Amérindiens pour soigner les morsures de serpent, les fièvres et autres vieilles blessures, on lui reconnaît aujourd'hui des propriétés antivirales, antifongiques et antibactériennes. Elle fut introduite dès 1887 dans la pratique médicale, et les recherches modernes commencèrent en 1930, époque à laquelle elle fut abondamment utilisée en Europe. Elle reste aujourd'hui le premier remède des européens, principalement pour prévenir la grippe, le rhume.

L'échinacée et la recherche

L'utilisation de l'échinacée a régulièrement été controversée suite à la publication d'études aboutissant à des résultats mitigés. Il faut cependant noter que le protocole et la méthodologie utilisée dans ces études étaient également critiquées par les experts en plantes médicinales. Il existe beaucoup plus d'études en faveur des effets positifs de l'utilisation de cette plante pour prévenir et soulager les effets des refroidissements communs.

Tout récemment dans le plus grand essai clinique jamais réalisée sur l'échinacée, des chercheurs britanniques ont conclu qu'un extrait d'échinacée produit par une entreprise suisse est à la fois sûr et efficace pour aider à prévenir les symptômes du rhume.

Les chercheurs ont testé 755 personnes en bonne santé pour voir si l'utilisation d'un extrait de racine et de fleurs d'échinacée était sûr et efficace dans la prévention des symptômes du rhume sur une période de 4 mois. L'étude réalisée en double aveugle, contrôlée par placebo, a utilisé Echinaforce ®, un extrait alcoolique de feuilles (95%) et de racines (5%) de l'échinacée de production biologique (Echinacea purpurea).

Dans un examen sommaire et critique de cet essai clinique, du réputé American Botanical Counsil , l'auteur Amy C. Keller, Ph.D., écrit: "En conclusion de cette étude ... qui prétend être non seulement la plus importante jamais menée sur les effets cliniques de l'échinacée, mais la première à utiliser la détection de virus spécifiques de cette manière. Les conclusions des essais cliniques rigoureux contribuent à recommander l'utilisation de préparations d'échinacée, en particulier cette formulation spécifique, pour la prévention ou traitement du rhume commun. "

Bienfaits

L'Échinacée stimule les défenses naturelles de l'organisme, de façon non spécifique. C'est à dire que contrairement à un vaccin ou à un antibiotique, qui ne sont efficaces que contre un type spécifique d'infection, l'Échinacée protège d'une infinité d'agents pathogènes. Les recherches cliniques ont permis de démontrer que la stimulation des défenses naturelles est le résultat de l'action de plusieurs agents, augmentant la production de globules blancs, lymphocytes et macrophages. Elle favorise la production des leucocytes T. de même que la production d'interféron, substance organique naturelle de première importance pour le système de défense de l'organisme.


E. Purpurea

Lorsque ingérée l'échinacée produit des picotements sensibles dans toute la bouche accompagnés d'une légère sensation d'engourdissement. La réaction commence doucement, croît progressivement jusqu'à déclencher la salivation et disparaît au bout de plusieurs minutes. Ce phénomène indique que l'échinacée stimule le tissu immunitaire situé sous la langue. La plante s'achemine ensuite vers l'estomac et l'iléon, où il stimule les plaques de Peyer (tissus immunitaires). La stimulation de ces plaques déclenche à leur tour les " relais immunitaires " qui parsèment l'organisme, ce qui crée une protection générale. Ces relais comprennent la moelle épinière, d'où proviennent les cellules immunitaires, ainsi que tous les ganglions et les vaisseaux lymphatiques qui transportent les globules blancs et contribuent au filtrage et à la purification du sang. On observe également une activation de la rate.

Précautions

L'Échinacée est une plante qui offre une grande sécurité d'utilisation et selon les études elle est très bien tolérée par les personnes en faisant usage. Elle ne devrait cependant pas être utilisée par les personnes souffrant de déficience immunitaire, telles que la tuberculose, lupus, diabète. Il faut également être prudent si l'on souffre d'allergies aux fleurs, particulièrement de la famille des marguerittes.

On trouve de l'échinacée sous toutes les formes, tablettes, capsules, liquides et même thés. Pour l'usage en capsules ou tablettes de la plante on recommande normalement un extrait standardisé à 4% de polysaccarides, à une dose de 1 à 2 grammes par jour. Les teintures liquides sont également très efficaces, mais la qualité peut varier d'une marque à l'autre.

Certaines études suggèrent de prendre l'Échinacée de façon préventive, l'utilisation fréquente n'a pas d'influence négative sur son action, cependant l'échinacée stimule l'organisme plutôt qu'il ne l'équilibre. De ce fait une consommation prolongée de cette plante peut entraîner une production insuffisante de certains anticorps. Aussi est-il recommandé de ne l'utiliser que sur de courtes périodes ou de manière cyclique.

Références:

 

 

 


A LIRE ÉGALEMENT

Accueil | Contactez nous | Publicité sur ce site
Les renseignements et opinions données dans toutes les pages de ce site web ne sont données que pour votre information. Ils ne doivent pas être substitués à un avis thérapeutique éclairé. www.masantenaturelle.com n'est aucunement responsable envers l'usager pour toute décision, action ou omission qu'il a prise en relation avec l'information contenue dans les pages de ce site web.
Une publication de Productions Santé Naturelle Inc.
www.masantenaturelle.com
Copyright© 2002-2017