Maladie intestinale : un lien avec des troubles neurologiques

 

Maladie intestinale : un lien avec des troubles neurologiques

Les personnes souffrant d’une maladie intestinale inflammatoire (MII), sont particulièrement exposées au syndrome du canal carpien et à d’autres troubles neurologiques, selon une étude.

La maladie de Crohn et la colite ulcéreuse, font parties des maladies intestinales inflammatoires.

« Nous avons constaté que les personnes atteintes d’une maladie intestinale inflammatoire risquent plus que six fois davantage de présenter un trouble nommé polyneuropathie sensorimotrice, une maladie des nerfs qui peut causer de la faiblesse, de la douleur et des engourdissements, a indiqué le Dr Francisco De Assis Gondim. Les personnes ayant une maladie intestinale risquent quatre fois plus de manifester des symptômes faisant partie du spectre de la neuropathie dite des petites fibres, qui cause de la douleur et une perte de sensation au niveau du pied. Les personnes atteintes d’une MII sont quatre fois plus sujettes au syndrome du canal carpien que celles qui n’ont pas ce type de maladie. »

Tous ces troubles étaient plus fréquents chez les femmes atteintes d’une MII que chez les hommes, a ajouté le Dr Gondim.

Ces conclusions devaient être présentées à la réunion annuelle de l’American Academy of Neurology, à Boston.

Aux fins de l’étude, les chercheurs ont comparé 103 personnes ayant la maladie de Crohn et une colite ulcéreuse à 51 sujets ayant d’autres troubles digestifs, dont des brûlures d’estomac chroniques, la gastrite et le syndrome du côlon irritable.

Le syndrome du côlon irritable atteint principalement le gros intestin et cause de la constipation, de la diarrhée, ou les deux à différents moments.

L’équipe du Dr Gondim a procédé à une évaluation neurologique standard des sujets, ce qui comprenait des tests de dépistage de problèmes neurologiques.

Ils ont découvert que les personnes souffrant d’une MII risquaient beaucoup plus de présenter divers troubles neurologiques comparativement aux sujets d’autres groupes.

Le lien exact entre les troubles intestinaux et neurologiques n’a pas encore été clairement établi.

« Voilà une question méritant une analyse approfondie, car chez nombre de patients, je pourrais diagnostiquer d’autres troubles médicaux qui auraient pu au moins contribuer à l’apparition de dommages neurologiques, par exemple le diabète, l’intolérance au glucose, des carences en vitamines, l’hypothyroïdisme, a dit le Dr Gondim. Toutefois, dans beaucoup de cas, nous n’avons aucune explication (autre qu’une MII), ce qui pourrait indiquer une carence nutritionnelle non diagnostiquée ou une atteinte nerveuse permanente d’origine immunologique. »

Au dire du Dr Gondim, on ne sait pas encore de quelle manière tous ces facteurs peuvent interagir pour influer sur l’évolution de la MII.

La réponse pourrait se trouver dans les travaux du Dr Gershon, neurogastroentérologue (il est l'auteur du livre The second brain soit Le deuxième cerveau), on n'hésite plus à présenter l'intestin comme un deuxième cerveau contenant plus de 100 millions de neurones et qui sécrète quelques 20 neurotransmetteurs identiques à ceux produits par le cerveau. Il produit également de 70 à 85 % des cellules immunitaires de l'organisme. Selon le Dr Gershon, nos deux cerveaux, celui de notre tête et celui de notre ventre doivent coopérer. Si ce n'est pas le cas, il se produit le chaos dans notre ventre (accompagné de douleurs abdominales), et la misère dans notre tête.

La totalité du tissu nerveux intestinal et des substances à destination des neurones sont en communication permanente avec le cerveau par l'intermédiaire du nerf vague. Sur 10 communications entre le cerveau et l'intestin, 9 sont émises par le tube digestif.

Cette constante communication entre intestin et système nerveux pourrait très bien favoriser une pathologie nerveuse lorsque l'intestin lui-même est malade.

 

 



A LIRE ÉGALEMENT

 

Accueil | Contactez nous | Publicité sur ce site
Les renseignements et opinions données dans toutes les pages de ce site web ne sont données que pour votre information. Ils ne doivent pas être substitués à un avis thérapeutique éclairé. www.masantenaturelle.com n'est aucunement responsable envers l'usager pour toute décision, action ou omission qu'il a prise en relation avec l'information contenue dans les pages de ce site web.
Une publication de Productions Santé Naturelle Inc.
www.masantenaturelle.com
Copyright© 2002-2017