La vitamine D est essentielle à la santé du coeur

 

La vitamine D est essentielle à la santé du coeur

La carence en vitamine D, qui est absorbée essentiellement grâce à l’exposition à la lumière du soleil, contribue à augmenter le risque de crises cardiaques et d’accidents cérébrovasculaires, a découvert une nouvelle recherche.

Il y a un vaste éventail d’études qui lient l’augmentation du risque cardiovasculaire à la carence en vitamine D, selon le docteur James H. O'Keefe, directeur du département de cardiologie préventive du Mid America Heart Institute, à Kansas City. Cette carence est associée à des facteurs de risque majeurs comme l’hypertension artérielle, le diabète et le raidissement du ventricule gauche du cœur et des vaisseaux sanguins. L’inflammation est un facteur très important de maladie cardiaque et celle-ci augmente chez les personnes ayant une carence en vitamine D.

Des données récentes tirées de la Framingham Heart Study, une étude à long terme, indiquent qu’une personne dont les taux de vitamine D sont inférieurs à 15 nanogrammes par millilitre de sang coure deux fois plus de risques de souffrir d’une crise cardiaque, d’un accident cérébrovasculaire ou d’un autre problème cardiovasculaire au cours des deux prochaines années que quelqu’un affichant les taux recommandés de 20 nanogrammes par millilitre, soutient l’article.

La vitamine D est bien connue comme la « vitamine du soleil », car l’épiderme humain produit ce nutriment à l’exposition à la lumière du jour. Il suffit de 10 minutes d’exposition au soleil chaque jour, entre 10 h et 15 h, pour que les personnes de peau blanche atteignent le niveau recommandé, affirment les experts. Les personnes dont la peau est plus foncée auront besoin d’une exposition un peu plus prolongée. La lotion solaire peut aussi bloquer la production de la vitamine, précisent les experts.

Certains aliments procurent de la vitamine D. Le saumon, les sardines et les autres poissons de grands fonds. Le lait enrichi de vitamine D l’est aussi. Mais il vous faudrait boire de 10 à 20 verres de lait par jour pour obtenir le niveau recommandé.

La consommation conseillée de vitamine D est de 200 unités internationales par jour jusqu’à l’âge de 50 ans, de 400 unités internationales de l’âge de 50 à 70 ans et de 600 unités internationales par jour après 70 ans. Cependant de nombreux chercheurs et médecins estiment maintenant que les besoins seraient plus élevés, de 1.000 à 2.000 unités internationales par jour, surtout pour les habitants de l’hémisphère nord, durant la période hivernale.

La prise de supplément permet d’atteindre ce niveau. Il existe maintenant de nombreuses études qui prouvent que la prise de supplément de vitamine D améliore la santé. La vitamine D n’est pas qu’une simple vitamine, mais du précurseur d’une hormone et cette pré-hormone joue un rôle très important dans la régulation du traitement cardiovasculaire.

La prise de supplément serait un moyen acceptable d’atteindre la dose recommandée de vitamine D, l’alimentation ne constituant pas vraiment une option réaliste. On n’obtient pas suffisamment de vitamine D avec les aliments que nous avons l’habitude de manger. Il faut également profiter du soleil lorsque c’est possible, cela avec discernement..

 

 


A LIRE ÉGALEMENT

Accueil | Contactez nous | Publicité sur ce site
Les renseignements et opinions données dans toutes les pages de ce site web ne sont données que pour votre information. Ils ne doivent pas être substitués à un avis thérapeutique éclairé. www.masantenaturelle.com n'est aucunement responsable envers l'usager pour toute décision, action ou omission qu'il a prise en relation avec l'information contenue dans les pages de ce site web.
Une publication de Productions Santé Naturelle Inc.
www.masantenaturelle.com
Copyright© 2002-2017