Faut-il prendre un supplément de cuivre?

Faut-il prendre un supplément de cuivre?

Le cuivre, un des constituants de nombreuses protéines et enzymes de l’organisme, est indispensable pour de nombreux processus vitaux.

Parmi les nombreuses fonctions du cuivre, il aide à la formation des os, de l’hémoglobine et des globules rouges, de même que de la bonne utilisation des lipides.
Il travaille étroitement et en parfait équilibre avec le zinc et la vitamine C pour former l’élastine et le collagène, deux importantes protéines présentent dans les os, la peau et les tissus conjonctifs. Il participe au bon fonctionnement du système immunitaire, la fertilité et la production d’énergie. Il permet la formation de la mélanine qui est responsable de la coloration des cheveux et de la peau.

Il participe à la synthèse des prostaglandines qui exercent une activité anti-inflammatoire et protègent de l’agrégation plaquettaire, ce qui protège le système sanguin de formation de caillots. Le cuivre aide également au bon fonctionnement de la thyroïde.
Il favorise le maintien de la masse osseuse, un des premiers symptômes d’une déficience en cuivre est l’ostéoporose.
D’autres symptômes de déficience en cuivre sont l’anémie, la perte de cheveux, la diarrhée, une faiblesse générale, de l’arythmie cardiaque, de l’hypertension, des malformations osseuses et des problèmes cutanés. Une augmentation des mauvais lipides sanguins et une diminution des bons lipides.

Une consommation excessive de cuivre peut conduire à certains problèmes d’intoxication qui se traduisent par de la dépression, de l’irritabilité, des nausées et vomissements, des douleurs musculaires, des maux d’estomac et des problèmes hépatiques. La dose toxique se situerait à 0,5 mg par kilo de poids corporel, soit environ 35 mg pour un adulte pesant 70 Kg.

En général il est assez rare qu’une personne s’alimentant d’une façon naturelle et variée, souffre d’une carence en cuivre.
Cependant, comme je l’ai mentionné, le cuivre est intimement lié au zinc et à la vitamine C, dans un parfait équilibre.
Le cuivre disponible dans l’organisme sera réduit en présence d’un apport plus important de zinc et de vitamine C.
Les personnes consommant des suppléments de zinc et de vitamine C doivent donc tenir compte de ce facteur.
Une consommation élevée de fructose, que l’on retrouve comme édulcorant dans de très nombreux aliments sur le marché, pourrait également favoriser une carence en cuivre.

Très souvent les suppléments de zinc contiennent également du cuivre de façon à respecter cet équilibre, mais ce n’est pas toujours le cas.
Une consommation trop importante de cuivre aura par contre pour effet de réduire le zinc et la vitamine C disponible dans l’organisme.

Les personnes consommant des suppléments de zinc (25 à 50 mg par jour) et de vitamine C (1.000 mg ou plus par jour) doivent s’assurer de consommer également un supplément de 2 mg de cuivre quotidiennement.

Les meilleures sources alimentaires de cuivre sont le foie, les fruits de mer, surtout les huîtres, le crabe et le homard, la levure, la mélasse, les noix, amandes, les légumineuses, les céréales complètes (particulièrement l’avoine), les épinards, avocats, champignons, bananes et prunes.

 


A LIRE ÉGALEMENT

Accueil | Contactez nous | Publicité sur ce site
Les renseignements et opinions données dans toutes les pages de ce site web ne sont données que pour votre information. Ils ne doivent pas être substitués à un avis thérapeutique éclairé. www.masantenaturelle.com n'est aucunement responsable envers l'usager pour toute décision, action ou omission qu'il a prise en relation avec l'information contenue dans les pages de ce site web.
Une publication de Productions Santé Naturelle Inc.
www.masantenaturelle.com
Copyright© 2002-2017