Pour perdre du poids, quelle importance
faut-il donner aux calories?

Pour perdre du poids, quelle importance <br> faut-il donner aux calories?

La perte de poids a toujours été associée au contrôle des calories.

Encore aujourd’hui, il n’y a probablement pas de nutritionniste prêt à déclarer qu’il est possible de perdre du poids sans se préoccuper des calories ingérées. Bien entendu, pour perdre du poids il est nécessaire de provoquer un déficit énergétique : C'est-à-dire brûler plus de calories par vos activités physiques, votre métabolisme, que celles ingérées par votre alimentation. Lorsqu’il y a déficit dans l’apport calorique, l’organisme puise dans les réserves, c'est-à-dire principalement dans les graisses corporelles.

Théoriquement c’est parfaitement exact, sauf que dans la réalité c’est un peu simpliste de se fixer exclusivement sur l’apport calorique d’un aliment et c’est même peu efficace, surtout à long terme.

Je voudrais citer le Dr Georges Guierre sur l’absurdité des régimes basés sur le nombre de calories :
« La théorie des calories assimile l’aliment à une sorte de charbon, et fait négliger certaines qualités fondamentales comme la vitalisation; à calories égales la toxicité varie avec l’aliment…on peut très bien vivre avec un chiffre de calories au-dessous de la moyenne, si les aliments sont sains et vivants, et être malade en absorbant le chiffre normal, mais en graisses, féculents et charcuteries. En d’autres termes, l’aliment doit être en affinité avec nos cellules et notre tube digestif. ».

Ce qui est important, ce n’est pas le nombre de calories au départ, mais c’est le nombre de calories à l’arrivée dans l'organisme. Une alimentation riche en fibres réduit considérablement l’absorption des graisses et des glucides, des éléments nutritifs potentiellement élevés en terme de calories.

Calculer les calories, rend une diète plus difficile à gérer et plus restrictive. Une diète basée sur le contrôle des calories exige de se priver de nombreux aliments, et surtout de se résigner à des quantités contrôlées. Il y a de la privation et de la frustration. C’est la raison pour laquelle ce genre de diète conduit à l’échec à plus ou moins long terme.

La plupart des régimes populaires d’aujourd’hui ont abandonnés le calcul des calories. L’emphase est plutôt mise sur la catégorie d’aliments permis et sur la façon de les consommer. En réalité, dans la plupart de ces régimes, vous finirez par réduire votre ration calorique, mais de façon inconsciente, sans avoir à faire de calcul, et surtout sans avoir à se priver de manger, sans ressentir la faim.

C’est tout le secret d’un bon régime : maigrir en mangeant! Cela nous semble toujours étrange à entendre, tellement nous avons été conditionnés pendant de très nombreuses années, et que nous avons assimilé le mot maigrir avec le mot privation.

Cependant les nouvelles découvertes en matière de diététique, particulièrement concernant l'influence de l'indice glycémique des aliments sur le taux de glycémie de l'organisme, nous démontrent le contraire : pour maigrir il est préférable de manger à sa faim, ce qui signifie maintenir son taux glycémique stable. Il est donc nécessaire de manger plus intelligemment. Plus intelligemment ne signifie pas, manger moins ou restrictif. Pour maigrir il est plus important de connaître l'indice glycémique d'un aliment et de quelle façon il doit-être consommé.

Des recherches récentes démontrent que le simple fait de consommer certains types d'aliments en début de repas, alors que pour d'autres aliments ce devrait être à la fin du repas, contrôlera l'indice glycémique total d'un repas dans une moyenne acceptable et peut faire toute la différence entre un gain ou une perte de poids.

Il n'est donc pas suffisant de connaître l'indice glycémique d'un aliment, mais il est indispensable de savoir à quel moment du repas il doit être consommé et avec quel autre aliment il se combine le mieux pour maintenir un IG total favorable à l'obtention d'un poids santé.

Pour perdre du poids, il est important de contrôler sa glycémie tout au long de la journée. Pour ce faire, il n'est pas nécessaire de se priver de certains aliments, au contraire il faut manger régulièrement et savoir combiner certains aliments.

Il est important de savoir que le stress favorise une glycémie élevée de même que le stockage des graisses. Le contrôle du stress est donc le complément indispensable à une alimentation tenant compte de l'indice glycémique des aliments.

J’ai commencé à appliquer ces principes dès 1978, en les intégrant au programme de reconditionnement psychophagique Marcel Rouet que nos patients suivaient dans notre Psycho Center.
C’est la même méthode qui est détaillée dans Le Miracle de Maigrir en Mangeant. Pour plus de détail, cliquez ici.


Pour maigrir, oubliez les calories et les frustrations. Perdez du poids DÉFINITIVEMENT, MAINTENANT
cliquez ici.

 


Accueil | Contactez nous | Publicité sur ce site
Les renseignements et opinions données dans toutes les pages de ce site web ne sont données que pour votre information. Ils ne doivent pas être substitués à un avis thérapeutique éclairé. www.masantenaturelle.com n'est aucunement responsable envers l'usager pour toute décision, action ou omission qu'il a prise en relation avec l'information contenue dans les pages de ce site web.
Une publication de Productions Santé Naturelle Inc.
www.masantenaturelle.com
Copyright© 2002-2017