[ Fermer X ]

Les conseils des meilleurs experts

GRATUITEMENT

Inscrivez-vous à notre lettre d'information et recevez ce guide en cadeau

Vous pouvez annuler votre abonnement automatiquement à tout moment.

 

Aromathérapie, propriétés et utilisation des huiles essentielles (2ème partie)

L'aromathérapie utilise les huiles essentielles contenues dans les plantes aromatiques, pour prévenir ou guérir.

 

Aromathérapie et huiles essentielles

 

Utilisation des huiles essentielles

Les huiles essentielles peuvent être utilisées par voie externe ou interne. Cependant il faut toujours être conscient qu’elles sont très puissantes et possèdent donc également un pouvoir toxique potentiel. Il est donc très important de suivre scrupuleusement les dosages, les recommandations et avertissements pour chaque huile essentielle utilisée.

Utilisation des huiles essentielles

Les huiles essentielles peuvent être utilisées par voie externe ou interne. Cependant il faut toujours être conscient qu’elles sont très puissantes et possèdent donc également un pouvoir toxique potentiel. Il est donc très important de suivre scrupuleusement les dosages, les recommandations et avertissements pour chaque huile essentielle utilisée.

Certaines huiles essentielles contiennent des molécules puissantes, mais elles peuvent également être toxiques pour le foie, les reins, le système nerveux et allergisantse, irritantes ou phototoxiques (réaction aux rayons du soleil) pour la peau. Il est donc très important d'utiliser les huiles essentielles en connaissance de cause, soit sur le conseil d'un spécialiste, soit de suivre une formation en aromathérapie. Il est possible de suivre à prix accessible une formation à distance en utilisation des huiles essentielles.

Le propos de cette chronique étant simplement une introduction aux possibilités offertes par l’utilisation des huiles essentielles, le lecteur devra compléter son information dans certains ouvrages spécialisés, tels que ceux mentionnées à la fin de cette page, ou consulter un professionnel en aromathérapie. Il est cependant possible, en s’informant correctement et en prenant les précautions d’usages, d’utiliser avec succès les huiles essentielles pour un grand nombre de petits problèmes de santé.

 

Différentes façons d’utiliser les huiles essentielles

Usage externe :

Très longtemps ce fut la seule utilisation des huiles essentielles. Le degré de pénétration à travers la peau des huiles essentielles est puissant et les principes actifs se retrouvent rapidement dans le sang et l’organisme.


Jean Valnet mentionne que la grande diffusion des huiles essentielles à travers la peau permet de penser que, par cette voie, le traitement agit également de manière générale. Certaines recherches ont prouvé que les essences traversent les téguments et arrivent très rapidement dans la circulations sanguine pour être éliminées notamment par les poumons et les reins, faisant bénéficier ces organes de leurs propriétés désinfectantes, antispasmodiques ou stimulantes.


Les propriétés d’absorption de la peau ont, de tout temps, été utilisées dans le traitement d’affections générales (badigeons de teinture d’iode, frictions avec des liniments à base d’ail, d’huile d’olive, de camphre, etc.).


Le Pr. Valette a étudié, il y a plusieurs années, le pouvoir de pénétration des essences à travers le revêtement cutané. Solubles dans les graisses de la peau, elles en traversent très rapidement les couches externes et passent très rapidement dans le sang.

C’est donc une utilisation qu’il ne faut pas négliger. Dans bien des cas elle sera plus sécuritaire que l’ingestion directe qui est souvent délicate avec les huiles essentielles. Il faut cependant savoir que certaines huiles essentielles sont très irritantes pour la peau et photosensibilisantes (ne pas appliquer sur la peau avant l’exposition au soleil).

 

Le bain aromatique, en achetant une préparation toute faite ou en faisant votre propre mélange. Il est important de savoir que l’huile essentielle n’est pas soluble dans l’eau et ne peut donc être mise directement dans l’eau de votre bain. Cela n’aura aucun effet bénéfique, si ce n’est au contraire de produire des irritations, dans certains cas. Il est indispensable de mélanger les huiles essentielles avec une base, qui peut-être un shampoing neutre, ou de l’huile d’amande douce, ou tout simplement dans un jaune d’œuf battu.

En massage ou en friction, à l’aide d’un baume ou onguent à base d’huiles essentielles. On peut également faire son mélange dans une base d’huile d’amande douce, de macadamia ou d’avocat (il y en a d’autres, mais ces trois sont les plus polyvalentes).
Cette utilisation des huiles essentielles fera le plus grand bien lors de problèmes articulaires, musculaires, de migraines, d’insomnie, de dépression, de problèmes digestifs ou respiratoires.

 

Toujours diluer les huiles essentielles dans de l’huile végétale avant d’appliquer sur la peau. Seuls exceptions : les huiles essentielles de Lavande vraie, de Tea tree et de Ravintsara (Cinnamomum camphora cineoliferum) peuvent, dans certains cas, être appliquées directement sur la peau, mais il est toujours mieux de diluer dans une huile végétale ou un gel, de base.

L’inhalation, on dépose quelques gouttes d’un mélange d’huiles essentielles dans un récipient spécial ou un grand bol d’eau très chaude. On respire la vapeur dégagée en se tenant la tête sous une serviette. Ne pas dépasser une dizaine de minutes. Lorsque l’inhalation est terminée, rester au chaud pour au moins 30 à 60 minutes.

On peut également déposer quelques gouttes dans un mouchoir, ou préparer un petit inhalateur de poche (tel qu'enseigné dans cette formation), et respirer régulièrement.

Bain de bouche et gargarisme, il existe des mélanges spécialement formulés pour cet usage. Très utile pour les infections de la bouche et de la gorge, ou simplement comme hygiène préventive. Ils sont également faciles à préparer soi-même.

Diffuseurs, cette méthode permet de répandre dans l’atmosphère d’une pièce ou d’un local, des gouttelettes ou un fin brouillard d’huiles essentielles, qui capteront les poussières de l’air ambiant et le purifieront en tuant les bactéries et virus. Un moyen efficace d’assainir l’air de son milieu de vie ou de travail. Il existe de nombreux modèles de diffuseurs en vente dans les pharmacies ou magasins spécialisés en produits naturels. Il ne faut pas utiliser un diffuseur utilisant une source de chaleur, mais favoriser une diffusion à sec ou à froid.

Usage interne

Par ingestion, cette façon d’utiliser les huiles essentielles demande beaucoup de précautions et devrait être pratiquée uniquement sous supervision d'un médecin aromathérapeute, ou naturopathe aromathérapeute certifié. Il est cependant possible d’ingérer quelques gouttes quotidiennement (de une à 2 gouttes, 2 à 3 fois par jour) de certaines huiles essentielles, et ne jamais dépasser 7 jours d'utilisation continue. Il est important d’être parfaitement informé et de connaître l’effet sur l'organisme des huiles essentielles ingérées.

Attention, très important: Ne jamais donner d’huile essentielle par voie buccale à un enfant de moins de dix ans. Les femmes enceintes doivent également s’abstenir d’ingérer une huile essentielle. Et ne jamais dépasser 3 gouttes par jour et une goutte à la fois chez les enfants de 10 à 13 ans.


Avant d'utiliser localement sur la peau ou de consommer par voie interne une huile essentielle, faire un test de sensibilité, en plaçant 1 goutte sur l’intérieur du poignet. Attendre 6 à 12 heures et s’assurer de l’absence de réaction cutanée sous forme de rougeur, irritation ou démangeaison.

Voie rectale et vaginale, cette utilisation doit-être réservée à la prescription médicale.

 

3ème partie: Utilisation des huiles essentielles durant les épidémies >>>

 

 

Formation en utilisation des huiles essentielles

Afin de bénéficier pleinement des propriétés diverses des huiles essentielles, il est préférable de suivre une formation d'utilisation et surtout en sécurité. Les huiles essentielles sont utiles lors de problèmes de santé, elles sont puissantes contre les infecions les plus redoutables, elles permettent de soigner les problèmes de peau ou de la maintenir jeune et en santé, elles agissent sur le mental et possèdent une multitudes d'autres usages. Mais lorsque mal utilisées, elles peuvent faire des dommages importants: irritations, brûlures ou réaction allergique de la peau, lors d'utilisation locale externe. Ou intoxication du foie, atteintes rénales ou du système nerveux, en usage interne.

L'Académie Ma Santé Naturelle offre une formation de qualité, sur Internet, qui permet d'éviter les problèmes liés à une mauvaise utilisation des huiles essentielles.

Vous trouverez les informations en cliquant ici; Formation en utilisation et sécurité des huiles essentielles et à l'aromathérapie.

 

Référence d'ouvrages spécialisés

Ces quelques ouvrages sont un bon début pour découvrir les huiles essentielles, mais ils ne remplacent pas une formation plus complète. Les conseils relatifs à la sécurité d'utilisation sont trop sommaires lorsqu'ils ne sont pas réduits au strict minimum. Un des premiers ouvrages sur le sujet, si vous pouvez trouver un exemplaire, L'aromathérapie, traitement des maladies par les essences des plantes, du Dr Jean Valnet.
Également dans les livres plus récents : Ma bible des huiles essentielles de Danièle Festy et ABC des huiles essentielles du Dr Telphon.



 

En savoir plus sur l'aromathérapie sur Wikipedia

 

Aromathérapie et huiles essentielles - 1ère partie

 

Certaines huiles essentielles contiennent des molécules puissantes, mais elles peuvent également être toxiques pour le foie, les reins, le système nerveux et allergisantse, irritantes ou phototoxiques (réaction aux rayons du soleil) pour la peau. Il est donc très important d'utiliser les huiles essentielles en connaissance de cause, soit sur le conseil d'un spécialiste, soit de suivre une formation en aromathérapie. Il est possible de suivre à prix accessible une formation à distance en utilisation des huiles essentielles.

Le propos de cette chronique étant simplement une introduction aux possibilités offertes par l’utilisation des huiles essentielles, le lecteur devra compléter son information dans certains ouvrages spécialisés, tels que ceux mentionnées à la fin de cette page, ou consulter un professionnel en aromathérapie. Il est cependant possible, en s’informant correctement et en prenant les précautions d’usages, d’utiliser avec succès les huiles essentielles pour un grand nombre de petits problèmes de santé.

 

Différentes façons d’utiliser les huiles essentielles

Usage externe :

Très longtemps ce fut la seule utilisation des huiles essentielles. Le degré de pénétration à travers la peau des huiles essentielles est puissant et les principes actifs se retrouvent rapidement dans le sang et l’organisme.


Jean Valnet mentionne que la grande diffusion des huiles essentielles à travers la peau permet de penser que, par cette voie, le traitement agit également de manière générale. Certaines recherches ont prouvé que les essences traversent les téguments et arrivent très rapidement dans la circulations sanguine pour être éliminées notamment par les poumons et les reins, faisant bénéficier ces organes de leurs propriétés désinfectantes, antispasmodiques ou stimulantes.


Les propriétés d’absorption de la peau ont, de tout temps, été utilisées dans le traitement d’affections générales (badigeons de teinture d’iode, frictions avec des liniments à base d’ail, d’huile d’olive, de camphre, etc.).


Le Pr. Valette a étudié, il y a plusieurs années, le pouvoir de pénétration des essences à travers le revêtement cutané. Solubles dans les graisses de la peau, elles en traversent très rapidement les couches externes et passent très rapidement dans le sang.

C’est donc une utilisation qu’il ne faut pas négliger. Dans bien des cas elle sera plus sécuritaire que l’ingestion directe qui est souvent délicate avec les huiles essentielles. Il faut cependant savoir que certaines huiles essentielles sont très irritantes pour la peau et photosensibilisantes (ne pas appliquer sur la peau avant l’exposition au soleil).

 

Le bain aromatique, en achetant une préparation toute faite ou en faisant votre propre mélange. Il est important de savoir que l’huile essentielle n’est pas soluble dans l’eau et ne peut donc être mise directement dans l’eau de votre bain. Cela n’aura aucun effet bénéfique, si ce n’est au contraire de produire des irritations, dans certains cas. Il est indispensable de mélanger les huiles essentielles avec une base, qui peut-être un shampoing neutre, ou de l’huile d’amande douce, ou tout simplement dans un jaune d’œuf battu.

En massage ou en friction, à l’aide d’un baume ou onguent à base d’huiles essentielles. On peut également faire son mélange dans une base d’huile d’amande douce, de macadamia ou d’avocat (il y en a d’autres, mais ces trois sont les plus polyvalentes).
Cette utilisation des huiles essentielles fera le plus grand bien lors de problèmes articulaires, musculaires, de migraines, d’insomnie, de dépression, de problèmes digestifs ou respiratoires.

 

Toujours diluer les huiles essentielles dans de l’huile végétale avant d’appliquer sur la peau. Seuls exceptions : les huiles essentielles de Lavande vraie, de Tea tree et de Ravintsara (Cinnamomum camphora cineoliferum) peuvent, dans certains cas, être appliquées directement sur la peau, mais il est toujours mieux de diluer dans une huile végétale ou un gel, de base.

L’inhalation, on dépose quelques gouttes d’un mélange d’huiles essentielles dans un récipient spécial ou un grand bol d’eau très chaude. On respire la vapeur dégagée en se tenant la tête sous une serviette. Ne pas dépasser une dizaine de minutes. Lorsque l’inhalation est terminée, rester au chaud pour au moins 30 à 60 minutes.

On peut également déposer quelques gouttes dans un mouchoir, ou préparer un petit inhalateur de poche (tel qu'enseigné dans cette formation), et respirer régulièrement.

Bain de bouche et gargarisme, il existe des mélanges spécialement formulés pour cet usage. Très utile pour les infections de la bouche et de la gorge, ou simplement comme hygiène préventive. Ils sont également faciles à préparer soi-même.

Diffuseurs, cette méthode permet de répandre dans l’atmosphère d’une pièce ou d’un local, des gouttelettes ou un fin brouillard d’huiles essentielles, qui capteront les poussières de l’air ambiant et le purifieront en tuant les bactéries et virus. Un moyen efficace d’assainir l’air de son milieu de vie ou de travail. Il existe de nombreux modèles de diffuseurs en vente dans les pharmacies ou magasins spécialisés en produits naturels. Il ne faut pas utiliser un diffuseur utilisant une source de chaleur, mais favoriser une diffusion à sec ou à froid.

Usage interne

Par ingestion, cette façon d’utiliser les huiles essentielles demande beaucoup de précautions et devrait être pratiquée uniquement sous supervision d'un médecin aromathérapeute, ou naturopathe aromathérapeute certifié. Il est cependant possible d’ingérer quelques gouttes quotidiennement (de une à 2 gouttes, 2 à 3 fois par jour) de certaines huiles essentielles, et ne jamais dépasser 7 jours d'utilisation continue. Il est important d’être parfaitement informé et de connaître l’effet sur l'organisme des huiles essentielles ingérées.

Attention, très important: Ne jamais donner d’huile essentielle par voie buccale à un enfant de moins de dix ans. Les femmes enceintes doivent également s’abstenir d’ingérer une huile essentielle. Et ne jamais dépasser 3 gouttes par jour et une goutte à la fois chez les enfants de 10 à 13 ans.


Avant d'utiliser localement sur la peau ou de consommer par voie interne une huile essentielle, faire un test de sensibilité, en plaçant 1 goutte sur l’intérieur du poignet. Attendre 6 à 12 heures et s’assurer de l’absence de réaction cutanée sous forme de rougeur, irritation ou démangeaison.

Voie rectale et vaginale, cette utilisation doit-être réservée à la prescription médicale.

 

3ème partie: Utilisation des huiles essentielles durant les épidémies >>>

 

 

Formation en utilisation des huiles essentielles

Afin de bénéficier pleinement des propriétés diverses des huiles essentielles, il est préférable de suivre une formation d'utilisation et surtout en sécurité. Les huiles essentielles sont utiles lors de problèmes de santé, elles sont puissantes contre les infecions les plus redoutables, elles permettent de soigner les problèmes de peau ou de la maintenir jeune et en santé, elles agissent sur le mental et possèdent une multitudes d'autres usages. Mais lorsque mal utilisées, elles peuvent faire des dommages importants: irritations, brûlures ou réaction allergique de la peau, lors d'utilisation locale externe. Ou intoxication du foie, atteintes rénales ou du système nerveux, en usage interne.

L'Académie Ma Santé Naturelle offre une formation de qualité, sur Internet, qui permet d'éviter les problèmes liés à une mauvaise utilisation des huiles essentielles.

Vous trouverez les informations en cliquant ici; Formation en utilisation et sécurité des huiles essentielles et à l'aromathérapie.

 

Référence d'ouvrages spécialisés

Ces quelques ouvrages sont un bon début pour découvrir les huiles essentielles, mais ils ne remplacent pas une formation plus complète. Les conseils relatifs à la sécurité d'utilisation sont trop sommaires lorsqu'ils ne sont pas réduits au strict minimum. Un des premiers ouvrages sur le sujet, si vous pouvez trouver un exemplaire, L'aromathérapie, traitement des maladies par les essences des plantes, du Dr Jean Valnet.
Également dans les livres plus récents : Ma bible des huiles essentielles de Danièle Festy et ABC des huiles essentielles du Dr Telphon.



 

En savoir plus sur l'aromathérapie sur Wikipedia

 

Aromathérapie et huiles essentielles - 1ère partie

 

 

Envoyez à un amiEnvoyer à un ami

 



A LIRE ÉGALEMENT