[ Fermer X ]

Les conseils des meilleurs experts

GRATUITEMENT

Inscrivez-vous à notre lettre d'information et recevez ce guide en cadeau

Vous pouvez annuler votre abonnement automatiquement à tout moment.

 

Le jus d'orange peut renforcer l'immunité et réduire l'inflammation

Une étude menée en Grande-Bretagne conclut que les micronutriments et autres bioactifs contenus dans un verre de jus d'orange sont suffisants pour renforcer la réponse immunitaire et lutter contre le stress oxydatif et l'inflammation.

 

Par La rédaction Avec Nutritional Immunology

 

Mise à jour le 08/09/2021 | Publié le 08/09/2021

Le jus d'orange peut renforcer l'immunité et réduire l'inflammation

Une équipe dirigée par le Dr Philip Calder, a identifié la teneur en vitamine C, en acide folique et en polyphénols, des jus d'agrumes qui ont un impact sur la santé immunitaire et l'inflammation, tout en renforçant les défenses contre les bactéries et les virus.

 

« Un système immunitaire faible augmente la sensibilité aux infections et permet à celles-ci de devenir plus graves », explique le Dr Calder, professeur d'immunologie nutritionnelle à l'Université de Southampton.

« Une composante de la réponse immunitaire est l'inflammation. Lorsque l'inflammation est excessive ou incontrôlée, elle peut endommager les tissus corporels, parfois de manière irréparable, et affecter notre capacité à combattre les infections.

Avoir une alimentation riche en aliments et boissons antioxydantes est un moyen de contrôler l'inflammation et de garantir que l'organisme peut développer une réponse immunitaire efficace. Des essais chez l'homme confirment que la consommation de jus d'orange réduit l'inflammation. »

Ces études se concentrent sur la vitamine C et le folate, contenus dans les jus d'agrumes et leur rôle dans le maintien des barrières immunologiques et soutenir la fonction immunitaire des cellules, notamment les phagocytes, les cellules tueuses naturelles, les cellules T et les cellules B.

Les jus d'agrumes sont particulièrement de bonnes sources de vitamine C et de folate, qui jouent un rôle dans le renforcement des barrières intestinales et cutanées qui sont notre première ligne de défense contre les virus et les bactéries», ajoute le Dr Calder.

L'étude aborde également les différents types de polyphénols contenus dans les jus d'agrumes, notamment l'hespéridine, la narirutine et la naringine et leurs effets anti-inflammatoires.

 

Les jus d'agrumes et les coronavirus

Le rapport de l'étude consacre également une section à un nouveau sujet émergent qui traite des polyphénols dérivés du jus d'orange et s'ils exercent des effets antiviraux.

Les scientifiques citent des preuves d'études de modélisation in silico qui suggèrent que l'hespéridine pourrait interférer avec l'entrée du SRAS-CoV-2 dans les cellules hôtes.

Des études in vitro supplémentaires démontrent que l'hespéridine, l'hespérétine et la naringénine peuvent restreindre la réplication virale en agissant par l'inhibition d'enzymes clés impliquées dans ce processus.

 

L'étude de l'Institut de cardiologie de Montréal

D'autre part, l’Institut de Cardiologie de Montréal (ICM) a lancé une nouvelle étude clinique, dirigée par le Dr Jocelyn Dupuis, afin d'évaluer les effets de l’hespéridine sur les symptômes liés à la COVID-19.

Tel que mentionné dans le rapport de l'étude britannique, ce flavonoïde est naturellement présent dans les agrumes (orange, citron, lime, pamplemousse, mandarine, clémentine, tangerine) et possède des propriétés distinctes qui pourraient réduire l’entrée et la réplication du virus de la COVID-19 dans l'organisme, réduire ses symptômes et éventuellement prévenir les complications liées à la maladie.

La peau et les parties membraneuses de ces fruits ont les concentrations les plus élevées en hespéridine. Par conséquent, le jus d'orange contenant la pulpe est plus riche en flavonoïdes que celui sans pulpe.

Cependant, dans cette étude clinique, les chercheurs ont déterminé, par simulation pharmacologique, un dosage thérapeutique d’hespéridine (1,000 mg) qui sera administré dans cette étude et qui excède considérablement une quantité qui pourrait être absorbée lors d’une diète normale et riche en agrumes.

Les chercheurs émettent comme hypothèse que l’activité antioxydante de l’hespéridine ainsi que ses propriétés permettant de moduler l’inflammation pourraient également fournir une protection supplémentaire aux patients infectés par la COVID-19 en réduisant les symptômes liés à la maladie.

L'hespéridine fait partie de la famille des bioflavonoïdes, de même que la quercétine qui est également l'objet d'études concernant ses propriétés antivirales. Voir notre chronique: La quercétine pourrait prévenir et guérir les affections induites par certains virus et coronavirus.

 

Références:

Effects of Citrus Fruit Juices and Their Bioactive Components on Inflammation and Immunity.

Nouvelle étude clinique sur l’hespéridine.

Study of Hesperidin Therapy on COVID-19 Symptoms (HESPERIDIN) (Hesperidin)

 

 

Envoyez à un amiEnvoyer à un ami

 


A LIRE ÉGALEMENT