Les légumes à feuilles vertes peuvent prévenir la stéatose du foie

Inclure plus de légumes à feuilles vertes dans votre régime alimentaire peut réduire le risque de développer une stéatose du foie, ou foie gras.

 

Par La Rédaction avec Karolinska Institutet

Mise à jour le 19/09/2019 | Publié le 10/09/2019

Les légumes à feuilles vertes peuvent prévenir la stéatose du foie

La stéatose du foie, ou foie gras, est une maladie du foie en forte progression. Une équipe de chercheurs en Suède montrent comment une consommation plus importante de nitrate inorganique réduit l’accumulation de graisse dans le foie.

Dans une étude publiée par PNAS, des chercheurs du Karolinska Institutet en Suède montrent comment une consommation plus importante de nitrate inorganique, naturellement présent dans de nombreux types de légumes, réduit l’accumulation de graisse dans le foie. Il n'existe actuellement aucun traitement approuvé pour cette maladie, qui pourrait dégénérer en pathologies potentiellement mortelles telles que la cirrhose et le cancer du foie.

 

La stéatose du foie, ou foie gras, est une maladie du foie courante qui affecte environ 25% de la population. Le surpoids ou la consommation excessive d’alcool sont les causes les plus importantes. Lorsque cette maladie du foie progressive complexe, qui débute par l’accumulation de graisses dans le foie sans une consommation excessive d’alcool, on l'identifie dans ce cas de "stéatose hépatique non alcoolique (NAFLD)". Cette maladie du foie progressive complexe qui débute par l’accumulation de graisses dans le foie sans une consommation excessive d’alcool. Certains chercheurs pointent du doigt une consommation trop importante de glucides, particulièrement le fructose. Il n’existe actuellement aucun traitement médical pour cette maladie. Des chercheurs du Karolinska Institutet, ont montré comment une plus grande consommation de nitrate inorganique peut empêcher l’accumulation de graisse dans le foie.

 

"Lorsque nous avons ajouté des nitrates alimentaires à des souris nourries d'un régime occidental riche en graisses et en sucres, nous avons constaté une proportion significativement plus faible de graisses dans le foie", a déclaré Mattias Carlström, professeur associé au département de physiologie et pharmacologie du Karolinska Institutet.

 

Ces résultats ont été confirmés en utilisant deux études de culture cellulaire différentes sur des cellules hépatiques humaines. Outre un risque de stéatose plus faible, les chercheurs ont également observé une réduction de la pression artérielle et une amélioration de l'homéostasie insuline / glucose chez des souris atteintes de diabète de type 2.

 

Les travaux du groupe de recherche portent sur la prévention des maladies cardiovasculaires et du diabète de type 2 par le biais de changements alimentaires et par d'autres moyens. Des études antérieures ont montré que les nitrates alimentaires d'origine végétale améliorent l'efficacité de la mitochondrie, la centrale énergétique de la cellule, ce qui peut améliorer l'endurance physique. Il a également été démontré qu'une consommation plus élevée de fruits et de légumes avait un effet bénéfique sur la fonction cardiovasculaire et sur le diabète.

"Nous pensons que ces maladies sont liées par des mécanismes similaires, dans lesquels le stress oxydatif entraîne une altération de la signalisation de l'oxyde nitrique , ce qui a un impact négatif sur les fonctions cardiométaboliques", a déclaré le Dr Carlström. "Nous démontrons maintenant une autre façon de produire de l'oxyde nitrique, où davantage de nitrate dans notre alimentation peut être converti en oxyde nitrique et en d'autres espèces d'azote bioactif dans notre corps."

 

Bien que des études cliniques plus vastes soient nécessaires pour confirmer le rôle du nitrate, les chercheurs conseillent de manger davantage de légumes à feuilles vertes, tels que la laitue ordinaire ou les épinards et les roquettes plus riches en nitrate. A noter qu'un des meilleurs légumes pour son apport en nitrate, n'est pas vert, il s'agit de la betterave rouge.

 

Selon le Dr Carlström, une consommation de seulement 200 grammes par jour de ces légumes serait suffisant pour obtenir les effets protecteurs.

 

En savoir plus sur la stéatose hépatique:

Fondation canadienne du foie

 

Référence:

AMP-activated protein kinase activation and NADPH oxidase inhibition by inorganic nitrate and nitrite prevent liver steatosis

 

 

 

Envoyez à un amiEnvoyer à un ami

 


A LIRE ÉGALEMENT