[ Fermer X ]

Les conseils des meilleurs experts

GRATUITEMENT

Inscrivez-vous à notre lettre d'information et recevez ce guide en cadeau

Vous pouvez annuler votre abonnement automatiquement à tout moment.

 

Même dans la cinquantaine, on peut ralentir le vieillissement du cœur en réduisant sa consommation de calories.

Même dans la cinquantaine, on peut ralentir le vieillissement du cœur en réduisant sa consommation de calories.

Si vous voulez être jeune de cœur, mangez moins. C’est, en bref, le message que l’on peut retenir d’une nouvelle étude par des chercheurs de l’Université de Wisconsin à Madison.

L’étude révèle que des souris d’âge moyen ayant suivi un régime hypocalorique (comportant peu de calories) ont connu une amélioration remarquable de leur santé cardiaque lors des périodes ultérieures de leur vie.
« Il semblerait que la limitation des calories a tout simplement retardé le processus de vieillissement du cœur, explique le professeur Tomas A. Prolla. Son équipe a fait appel à de puissantes techniques d’analyse moléculaire pour étudier les quelque 10 000 gènes à l’œuvre dans le cœur.

Fait important à noter, l’étude a identifié des points de pression génétiques pouvant enrayer les maladies cardiaques reliées à l’âge, qui sont depuis longtemps la première cause de mortalité en Amérique du Nord. Ces recherches pourraient aider les compagnies pharmaceutiques à identifier des médicaments pouvant empêcher les changements génétiques à l’origine des maladies du cœur.

Selon le professeur Prolla, l’étude fournit une preuve concluante que la réduction des calories – même à partir de la cinquantaine – peut entraîner des avantages considérables pour le cœur et prolonger sa durée de fonctionnement. D’après les résultats de l’étude, un régime hypocalorique aurait cet effet en exerçant une influence sur le programme génétique gouvernant les cellules du cœur.

 

Envoyez à un amiEnvoyer à un ami

 


A LIRE ÉGALEMENT