[ Fermer X ]

Les conseils des meilleurs experts

GRATUITEMENT

Inscrivez-vous à notre lettre d'information et recevez ce guide en cadeau

Vous pouvez annuler votre abonnement automatiquement à tout moment.

 

Conseils de médecins pour contrer la grippe A/H1N1

Conseils de médecins pour contrer la grippe A/H1N1

Selon le docteur Andrew Simor, spécialiste des maladies infectieuses, le port des masques chirurgicaux est surtout utile au personnel travaillant dans les espaces fermés des hôpitaux et des centres de soins de longue durée, pour prévenir la transmission des virus de la grippe et d’autres microbes entre les patients et les soignants.

Le risque de contracter la grippe d’un patient contaminé est plus élevé chez les travailleurs de la santé en raison du contact étroit et prolongé avec le patient et des procédures médicales qui peuvent amener ce dernier à tousser et à vous envoyer ses postillons.

Pour le grand public, le port du masque n’offre que peu d’avantages. Il n’existe absolument aucune donnée indiquant que le port du masque fasse une quelconque différence ou qu’il protège qui que ce soit. Cela ne veut pas dire qu’il soit mauvais pour la santé, mais on ne dispose d’aucune preuve de son efficacité véritable.

Par contre, il est important de prendre la bonne habitude de se laver les mains pour prévenir la transmission du virus. Une bonne hygiène des mains est essentielle.

Pour sa part, la docteure Allison McGeer, une consultante en matière de maladies infectieuses de l'hôpital Mount Sinai de Toronto, estime que les masques sont surtout utiles quand ils sont portés par des personnes déjà malades.

En effet, ils empêchent les gouttelettes chargées du virus de se répandre sur les autres par le biais de l’éternuement ou de la toux. Cette protection est efficace et il s’agit de l’utilisation la plus utile du masque.

Le docteur Richard Besser, directeur par intérim du U.S. Centers for Disease Control, abonde dans le même sens, soulignant que son organisme ne recommande pas le port du masque protecteur au travail ni ailleurs par mesure de précaution.

Il estime préférable que les gens se concentrent sur le lavage des mains, qu’ils évitent de se faire la bise, ou d'autres choses de ce genre, quand ils se rencontrent et qu’ils se couvrent la bouche lorsqu’ils toussent ou qu’ils éternuent.

 

Envoyez à un amiEnvoyer à un ami

 


A LIRE ÉGALEMENT