[ Fermer X ]

Les conseils des meilleurs experts

GRATUITEMENT

Inscrivez-vous à notre lettre d'information et recevez ce guide en cadeau

Vous pouvez annuler votre abonnement automatiquement à tout moment.

 

Habiter près d’une route nuit au développement des poumons des enfants

Habiter près d’une route nuit au développement des poumons des enfants

Les enfants qui habitent à proximité d’une route achalandée risquent de souffrir d’asthme ou d’autres maladies respiratoires, mais en plus, le développement de leurs poumons pourrait être retardé.

Selon une étude qui paraîtra dans le numéro du 17 février de The Lancet maintenant disponible en ligne, des chercheurs ont constaté que les enfants qui habitent dans un rayon de 500 mètres d’une autoroute depuis l’âge de 10 ans risquent de présenter d’importants déficits de leur fonction pulmonaire rendus à l’âge de 18 ans, comparativement aux enfants qui habitent à au moins 1,5 km de l’autoroute.

La fonction pulmonaire est une mesure de la santé des poumons qui consiste à évaluer la quantité d’air qu’une personne exhale après une inspiration profonde et la vitesse à laquelle l’air est exhalé.

« Une personne qui a souffert d’un déficit de la fonction pulmonaire lié à la pollution pendant son enfance risque d’avoir des poumons en moins bonne santé pour le reste de sa vie, au dire de l’auteur principal du compte rendu de l’étude, W. James Gauderman, Ph.D. On sait qu’une mauvaise fonction pulmonaire chez un adulte d’âge mûr constitue un risque majeur de maladies respiratoires et cardiovasculaires. »

 

Envoyez à un amiEnvoyer à un ami

 


A LIRE ÉGALEMENT