[ Fermer X ]

Les conseils des meilleurs experts

GRATUITEMENT

Inscrivez-vous à notre lettre d'information et recevez ce guide en cadeau

Vous pouvez annuler votre abonnement automatiquement à tout moment.

 

L’exercice profite même aux plus âgés

L’exercice profite même aux plus âgés

Les aînés qui font de l’exercice régulièrement pourraient vivre plus longtemps et courir moins de risques de souffrir de handicaps physiques, selon une étude israélienne.

Les chercheurs ont étudié presque 1 900 personnes nées en 1920 et 1921, qui ont été évaluées à l’âge de 70, de 78 et de 85 ans. Les participants qui consacraient moins de quatre heures par semaine à l’activité physique étaient considérés sédentaires, tandis que ceux qui s’entraînaient environ quatre heures par semaine, qui faisaient des activités vigoureuses comme la natation et le jogging au moins deux fois par semaine, ou qui pratiquaient une activité physique sur une base régulière (qui marchaient par exemple au moins une heure par jour) étaient considérés actifs physiquement.

Les participants physiquement actifs ont aussi connu un déclin moins prononcé de leur capacité à accomplir des tâches quotidiennes, ils étaient plus portés à vivre de manière autonome et ils étaient moins enclins à souffrir de solitude et à juger leur santé mauvaise.

Les résultats sont publiés dans l’édition du 14 septembre du journal Archives of Internal Medicine.

Parce qu’elle améliore la santé cardiovasculaire, qu’elle ralentit la perte de la masse osseuse, qu’elle réduit les matières grasses, qu’elle renforce le système immunitaire et qu’elle supprime l’inflammation, l’activité physique pourrait retarder le début du déclin qui peut survenir lorsqu’une personne devient incapable de mener ses activités quotidiennes, indiquent les auteurs de l’étude.

 

Envoyez à un amiEnvoyer à un ami

 


A LIRE ÉGALEMENT