Compresses et cataplasmes: Un moyen efficace et facile de soulager et guérir

L'utilisation de compresses de plantes ou de cataplasmes, une bouillie de plantes médicinales, de certains aliments ou tout simplement d'argile, est une pratique très ancienne en médecine naturelle.

 

Compresses et cataplasmes: Un moyen efficace et facile de soulager et guérir

Si cette pratique a survécu au cours des siècles, c'est à sa simplicité d'utilisation et à sa grande efficacité, qu'elle le doit.

La composition d'un cataplasme sera ajustée à la situation et au traitement recherché.

Compresses à base de feuilles

Très simples à réaliser, elles peuvent-être composées de feuilles de chou, de laitue, de bardane, de bette, etc. Les feuilles seront bien écrasées et seront appliquées directement sur la partie du corps à traiter. On les utilise dans tous les états congestifs, les inflammations ou suppurations, les ecchymoses et les enflures, les endroits douloureux tels que ceux produits par le rhumatisme, la névrite, la sciatique, etc.

Certaines feuilles possèdent des propriétés spéciales; par exemple, la feuille de lierre est à la fois résolutive (qui réduit les engorgements, les accumulations de sang, de lymphe, de sérosités, de l'organisme) et antispasmodique.

Ces compresses s'utilisent en étendant des feuilles sur un linge de toile et, pour les maintenir en place, on peu coudre le tout de façon sommaire.

On peut utiliser ces feuilles froides, mais dans certains cas, ou selon l'endroit d'application, il peut-être nécessaire de les chauffer au préalable. Par exemple, sur le foie et la colonne vertébrale, qui sont des zones où le froid est mal supporté, on utilisera des compresses de feuilles chaudes. Pour cela il suffit de les passer au-dessus d'une source de chaleur, ou avec un fer à repasser.

Cataplasmes

Souvent plus efficaces, parce qu'ils libèrent mieux leurs principes actifs. Après avoir préparé les feuilles, il faut les hacher en petits morceaux et mêlées à du son, on ajoute un peu d'eau pour délayer le tout et l'on cuit pendant 5 à 10 minutes, ou même plus si l'eau n'est pas entièrement évaporée. Lorsque l'on utilise la feuilles de chou, on y ajoute souvent de l'oignon, ce qui donne un cataplasme très efficace, notamment dans la congestion du foie, l'insuffisance hépatique ou rénale. Pour ce faire on utilisera un mélange composé de deux feuilles de chou et de deux oignons, le tout haché et mêlé à 4 ou 5 poignées de son. Lorsque cuit, le mélange est placé dans une mousseline à cataplasmes, et ensuite appliqué bien chaud, mais pas brûlant. La durée d'application peut aller de une heure et demie à éventuellement toute la nuit. Mais on peut appliquer ce cataplasme à n'importe quel moment de la journée.

On maintient le cataplasme en place avec une bande souple et on le laisse quelques heures. Les feuilles appliquées le soir peuvent, presque toujours, être laissées en place toute la nuit.

Les oignons sont parfois appliqués seuls. Pour le traitement des abcès, furoncles, etc. il suffit souvent de les faire cuire durant quelques minutes et de les appliquer bien chauds. On peut également les utiliser crus, pour contribuer à la dérivation du sang. Un remède classique en hygiénisme, pour contrer un début de méningite, est d'appliquer sous chaque pied du malade, 500 grammes d'oignons crus, hachés. Ce cataplasme, pratiqué en complément de la prise de chlorure de magnésium, est laissé en place durant 8 à 10 heures.

Note: la méningite est une affection sérieuse et pouvant évoluer dangereusement très rapidement. Il est donc impératif de consulter un médecin le plus rapidement possible. Ces remèdes traditionnels sont efficaces mais ne doivent être utilisés qu'en attendant l'examen médical ou si il y a impossibilité à voir rapidement un médecin.

Ce remède est précieux dans tous les états congestifs à condition de l'appliquer à l'endroit opposé de celui de la congestion. Par exemple, on peut le mettre à la nuque en cas de congestion de la face; sur la poitrine ou le dos, pour procéder à une utile révulsion lors de bronchite ou même de congestion pulmonaire.

Le cataplasme sinapisé est un classique pour améliorer des maladies telles que la toux provoquée par les bronchites et l'asthme. Pour le préparer on fait cuire, pendant quelques minutes, un mélange de farine de lin et d'eau, à consistance de pâte compacte. Après avoir laisser refroidir partiellement le mélange est étalé sur une mousseline saupoudrée de farine de moutarde. replier la mousseline et appliquer, le côté saupoudré vers la peau. Laisser en place une demi-heure à deux heures. Bien veiller à ce que la farine de moutarde ne soit pas mise en contact avec un mélange dont la température excéderait 40?C, limite à partir de laquelle elle perd ses propriétés.

Variante de ce cataplasme: Verser dans une casserole, une demi tasse de graines de lin et les couvrir d'environ une tasse d'eau. Porter lentement à ébullition. Il faut que l'eau soir complètement évaporée et obtenir une sorte de pâte pas trop molle et pas trop consistante. Placer cette pâte sur un linge propre ou une double feuille de papier essuie-tout. Fermer complètement le cataplasme et laisser un peu refroidir avant de le placer sur la poitrine du malade. Attention, lorsqu'il vient d'être préparé, ce cataplasme est très chaud et peu provoquer des brûlures sérieuses. Il est donc impératif de le laisser perdre de cette chaleur, mais il est important de le placer encore chaud! Donc il faut atteindre la température parfaite pour que ce soit un cataplasme chaud, qui ne brûlera pas le malade. Ce cataplasme est beaucoup plus simple que le sinapisme précédant, mais tout aussi efficace. L'absence de farine de moutarde aura pour conséquence de stimuler moins la circulation à l'endroit du cataplasme, mais il sera plus facilement supporté par le malade (moins forte sensation de brûlure) et convient particulièrement bien aux enfants.

Cataplasme au fromage blanc

On étend le fromage blanc, qui sera de préférence à haute teneur en matière grasses, sur la poitrine en cas de refroidissement et sur la région des reins s'il s'agit d'un lumbago. Le cataplasme de fromage blanc est également indiqué dans le cas de douleurs inflammatoires.

Cataplasme de pommes de terre

On utilise des pommes de terre crues, finement râpées ou cuites et écrasées, selon que l'on désire utiliser un cataplasme froid ou chaud. Les pommes de terre seront mélangées à du lait pour en faire une bouillie qui sera étendue sur un linge propre, que l'on referme ensuite pour couvrir le mélange obtenu. Ces cataplasmes sont très efficaces dans les cas d'inflammations articulaires, de troubles digestifs spasmodiques, d'entorses, de lumbagos, d'affections cutanées ou de douleurs à la gorge.

Cataplasme d'argile

Le Roi des cataplasmes! Un livre entier devrait lui être consacré, tant sont nombreuses les affections qu'il peut traiter ou améliorer.

La préparation de la pâte constituant le cataplasme se fera au moyen d'argile, grise ou verte, en poudre ou en morceaux. Ajouter à l'argile de l'eau de source, ou filtrée (ne pas utiliser d'eau du robinet, surtout lorsqu'elle est traitée). Pour obtenir une pâte homogène, il suffit généralement de couvrir l'argile d'eau. Si le résultat est une pâte trop liquide il suffira d'ajouter de l'argile pour épaissir la pâte. Si vous utilisez de l'argile en poudre, la pâte se prépare en moins de 2 minutes. Si vous utilisez des morceaux, cela peut prendre jusqu'à une heure, selon le type d'argile.

Le cataplasme aura une épaisseur de un à deux centimètres. Il doit avoir une taille suffisante pour couvrir la zone corporelle à traiter. Un seul cataplasme à la fois, un seul organe à la fois!

Le cataplasme peut-être placé directement sur la peau, ou être enveloppé dans un linge propre, une gaze ou des feuilles de papier tout usage. On laisse le cataplasme au minimum une heure, en moyenne deux heures et dans certains cas toute la nuit (si il est bien supporté).

Le cataplasme peut-être appliqué froid, tiède ou chaud dans certains cas. S'il s'agit de traiter une inflammation ou dans un cas de fièvre, l'argile sera appliquée froide. Pour traiter ou revitaliser un organe (foie, estomac, pancréas, cœur) on utilisera un cataplasme tiède ou chaud. Normalement c'est la température de l'eau qui déterminera la température du cataplasme. S'il est nécessaire de réchauffer celui-ci, le faire au bain marie.

Pour en savoir plus sur l'argile, voir notre chronique: Guérir par l'argile

 

 


A LIRE ÉGALEMENT

Accueil | Contactez nous | Publicité sur ce site
Les renseignements et opinions données dans toutes les pages de ce site web ne sont données que pour votre information. Ils ne doivent pas être substitués à un avis thérapeutique éclairé. www.masantenaturelle.com n'est aucunement responsable envers l'usager pour toute décision, action ou omission qu'il a prise en relation avec l'information contenue dans les pages de ce site web.
Une publication de Productions Santé Naturelle inc.
www.masantenaturelle.com - Tout droits réservés
Copyright© 2002-2017