Agir vite permet de sauver les fonctions cérébrales

 

Agir vite permet de sauver les fonctions cérébrales

Apprenez les cinq signes avant-coureurs d'un AVC

Faiblesse - Perte soudaine de force ou engourdissement soudain au visage, à un bras ou à une jambe, même temporaire. Trouble de la parole - Difficulté soudaine d'élocution, de compréhension ou confusion soudaine, même temporaire. Trouble de vision - Problème de vision soudain, même temporaire. Mal de tête - Mal de tête soudain, intense et inhabituel. Etourdissement - Perte soudaine de l'équilibre, en particulier si elle s'accompagne d'un des autres signes.

Si vous ressentez des symptômes ressemblant à un AVC, mais qui se résorbent au bout de quelques minutes, ne vous contentez pas de les ignorer. Il peut s'agir d'une ischémie cérébrale transitoire (ICT), aussi appelée mini- AVC. Elle doit absolument être traitée si on veut éviter un AVC majeur. Consultez immédiatement un médecin ou appelez le service d’urgence de votre région.

Comment se protéger

Nous protégeons nos yeux avec des lunettes de soleil, nos dents avec du dentifrice au fluorure et notre peau avec de l'écran solaire. Mais est-ce possible de protéger son cerveau? On estime que 80 % des AVC pourraient être évités. Prenez le temps dès maintenant de protéger votre cerveau, étape par étape.

1. Abaissez votre tension L'hypertension artérielle peut accélérer le processus d'accumulation de plaque à l'intérieur des artères (athérosclérose), et provoquer de petits gonflements minces et fragiles appelés anévrismes sur la paroi des vaisseaux sanguins. Il est très important de vérifier votre tension artérielle régulièrement et, si elle est élevée, de vous assurer de la redescendre à la normale à l'aide de modifications à votre mode de vie et de médicaments.

2. Evitez l'accumulation

Quand votre mauvais cholestérol augmente, vos risques de souffrir d'athérosclérose (rétrécissement des artères) augmentent aussi. Si la paroi de l'artère est endommagée, un caillot sanguin peut s'y former et obstruer la circulation du sang vers le cerveau, ou encore se détacher et circuler vers le cerveau. Dans les deux cas, le résultat final pourrait être un AVC.

3. Quittez le divan

L'activité physique est un moyen éprouvé de réduire la tension artérielle pendant quelques heures, même après une seule séance. De même, l'activité physique augmente le niveau de cholestérol HDL (le bon cholestérol), qui aide à éliminer le mauvais cholestérol. Une marche rapide peut aussi aider à réduire le stress et à améliorer votre humeur.

4. L'alcool, avec modération

Les gens qui boivent plus de deux consommations par jour font augmenter leurs risques d'hypertension artérielle entre une fois et demie et deux fois plus que ceux qui ne boivent pas. Limitez-vous à une ou deux consommations par jour, jusqu'à concurrence de neuf par semaine pour les femmes et 14 par semaine pour les hommes.

5. Moins de gras et moins de sel

Les gras saturés et les gras trans font augmenter les taux de cholestérol sanguin, donc essayez de choisir des produits qui contiennent peu de ces substances. Egalement, choisissez des aliments à faible teneur en sodium. Le symbole Visez santéMC de la Fondation des maladies du coeur apposé Sur les emballages d'aliments vous aide à choisir des aliments sains lors de vos emplettes.

6. Gardez la forme

Un surplus de poids et de tissus adipeux autour de la taille, qui donne une forme de pomme, peut favoriser l'hypertension artérielle, l'hypercholestérolémie et le diabète de type 2. Ces problèmes de santé sont tous reliés à une augmentation des risques d'AVC et de maladies du coeur.

7. Ecrasez-la

Le tabagisme contribue à l'accumulation de la plaque à l'intérieur des artères, augmente les risques de formation de caillots et la tension artérielle, réduit la teneur en oxygène dans le sang et fait travailler le coeur plus fort. Cette habitude double également les risques d'AVC ischémique, alors agissez dès maintenant et cessez de fumer.

8. Réduisez votre stress

Le stress prolongé peut contribuer à faire augmenter la tension artérielle et augmenter éventuellement les risques de maladies du coeur et d'AVC.

9. Parlez à votre famille

La meilleure arme contre les AVC demeure la connaissance. Apprenez à connaître vos antécédents familiaux d'AVC et de crise cardiaque. Des antécédents au sein de votre famille immédiate font augmenter vos risques et rendent encore plus importantes les mesures de protection que vous pourrez prendre contre les facteurs contrôlables.

 

A LIRE ÉGALEMENT SUR CE SUJET:

6 SUPER ALIMENTS BLANCS, pour votre santé et réduire de 50% le risque d'AVC

 

 



A LIRE ÉGALEMENT

 

Accueil | Contactez nous | Publicité sur ce site
Les renseignements et opinions données dans toutes les pages de ce site web ne sont données que pour votre information. Ils ne doivent pas être substitués à un avis thérapeutique éclairé. www.masantenaturelle.com n'est aucunement responsable envers l'usager pour toute décision, action ou omission qu'il a prise en relation avec l'information contenue dans les pages de ce site web.
Une publication de Productions Santé Naturelle Inc.
www.masantenaturelle.com
Copyright© 2002-2017