Cancer du côlon ou colorectal, comment peut-on réduire le risque et le prévenir ?

Cancer du côlon ou colorectal, comment peut-on le prévenir ?

Le cancerdu côlon affecte 16500 nouvelles personnes au Canada chaque année.

Il constitue la 2ème cause de décès par cancer en importance au Canada.

Selon un bulletin de santé de la clinique Mayo, environ 90% des cancers colorectaux se manifestent chez les personnes de plus de 50 ans et d'autres données mentionnent qu'un homme sur 16 et une femme sur 15 en seront atteint après 50 ans.

Les causes du cancer du côlon et sa prévention

- Mauvaise alimentation qui dérègle la flore intestinale et qui rend la muqueuse du côlon plus vulnérable au processus de cancérisation.
- Manque d'exercice physique
- Irrégularité

Une étude publiée le 12 janvier 2005 par le Journal of the American Medical Association révèle que sur un groupe de 149.000 adultes suivis durant 10 ans, les personnes consommant régulièrement de la viande rouge présentaient un risque de développer un cancer colorectal de 30 à 40% supérieur, par rapport au groupe ayant une consommation nulle ou limitée, les personnes qui consommaient de la viande transformée (hot-dog, charcuteries, viande fumée, etc.) présentaient un risque accru de 50% au cancer du côlon. Ces statistiques étant d'autant plus réelles, lorsque les personnes étaient obèses et ne pratiquaient aucune forme d'exercices.

C'est pourtant un des cancers les plus faciles à prévenir. Si on augmente l'attention nécessaire pour favoriser le bon fonctionnement du tube digestif en donnant de l'importance et de l'attention à la qualité des boissons et des aliments que l'on consomme chaque jour, tout en ayant une régularité intestinale quotidienne on peut certainement affirmer que l'on pourrait diminuer dans une large proportion le cancer du côlon.

Conseils de santé :

Pour prévenir le cancer du côlon il faut d'abord changer ses habitudes alimentaires.

1- Diminuer la consommation de viande.
Selon le New England Journal of Medecine, une importante consommation de viandes augmente le risque de cancer du côlon parce qu'elles ont une teneur très faible ou inexistante en fibres ce qui représente une des principales causes de constipation et de cancer du côlon. Les viandes telles que les charcuteries, les saucisses, les viandes froides et le jambon renferment des additifs tels que les nitrites qui se transforment en nitrosamides dans l'organisme. Les nitrosamides sont des substances cancérigènes pour l'intestin.

Certains ingrédients, qui entrent dans la fabrication des charcuteries, se transforment au contact de la viande et de la chaleur pour donner des éléments cancérogènes: Les amines hétérocycliques, des composés qui sont mutagéniques, c'est-à-dire qu'ils provoquent des mutations dans l'ADN qui cause une augmentation du risque de cancer colorectal. La portion carbonisée de la viande cuite contient le plus d'amines hétérocycliques. De nombreux experts, suggèrent de mariner les viandes avec de l'huile d'olive, du jus de citron et avec des herbes, particulièrement le romarin, avant de les cuire.

A propos des dangers de la consommation de viande, dans le risque de développer un cancer colorectal, lire également l'article de mon confrère Guy Bohémier N.D., " La viande rouge et le cancer colorectal ".


2 - Diminuer la consommation de mauvais gras.
Plusieurs études ont démontré que la consommation élevée de matières grasses (on parle ici de gras saturés d'origine animale et de gras de transformation tels que les graisses hydrogénées), augmente le risque de cancer du côlon. Les matières grasses stimulent la sécrétion de sels biliaires qui provoquent des modifications cancéreuses aux cellules du côlon. Vous devez donc éliminer les fritures, les aliments panés et cuits dans le gras, les beignes, les charcuteries, les margarines, les gras que l'on retrouve dans les pâtisseries, les biscuits et parfois même dans les pains.


3- Avoir une alimentation riche en fibres alimentaires
En diminuant la consommation de viandes on doit par contre augmenter la consommation des aliments riches en fibres alimentaires. Une recherche publiée dans le American Journal of Clinical Nutrition démontre que les fibres diminuent le risque de cancer du côlon en écourtant le séjour des matières alimentaires résiduelles dans l'intestin et en réduisant ainsi le contact entre les matières toxiques, les substances cancérigènes avec la muqueuse du côlon.


4- Manger davantage de fruits et légumes
Les fruits, les légumes verts, les légumineuses et les produits céréaliers renferment plus de 23 substances phytochimiques actives qui neutralisent de nombreuses substances cancérigènes dans le tube digestif diminuant ainsi le risque de cancer du côlon. Les légumes verts, les légumineuses et les noix renferment de l'acide folique, une vitamine du complexe B. Ces aliments diminuent de 75% le risque de cancer du côlon selon une étude qui a été publiée dans un bulletin médical. Une autre étude canadienne a démontré que les personnes dont la consommation d'aliments riches en fibres était la plus élevée, diminuaient de 43% le risque de cancer du côlon en comparaison avec les personnes dont l'alimentation était pauvre en fibres.


5- Éviter l'alcool
Selon une étude d'une durée de 12 ans et qui a été réalisée à l'école de santé Harvard et qui a porté sur 51000 personnes a démontré que les personnes qui avaient une mauvaise hygiène alimentaire et qui buvaient 2 verres d'alcool ou plus chaque jour, multipliaient par 3 le risque de cancer du côlon.


6- Les effets négatifs des médicaments
Certains affectent la flore intestinale. Les antibiotiques, les médicaments à base de cortisone, les anti-inflammatoires, les calmants et les tranquillisants sont susceptibles de ralentir l'élimination et d'irriter la muqueuse intestinale et de détruire la flore bactérienne du gros intestin.


7- Pratiquer une activité physique régulièrement
Une sollicitation de la musculature de l'abdomen par l'exercice physique améliore le transit intestinal, puisque le massage qu'exe rce les muscles abdominaux sur les organes de la cavité abdominale permet d'éviter la stagnation des matières fécales dans les intestins.


8- Maintenir la régularité intestinale
Pour préserver la santé intestinale, il est important que l'élimination intestinale se réalise chaque jour et non pas à tous les trois jours et même à une seule fois par semaine seulement, comme c'est souvent le cas. Lorsque l'on mange 3 repas par jour, il est normal et essentiel pour la santé du côlon d'éliminer au moins une fois par jour. Une étude publiée dans le American Journal of Clinical Nutrition a démontré que l'incidence du cancer du côlon était pratiquement inexistante chez les populations dont l'élimination se produisait plus de 2 fois par jour comparativement avec les nord-américains ou 65 à 85% éliminent une fois par jour ou moins.


9- Boire de l'eau
Les fibres solubles doivent se combiner à l'eau ou aux liquides. Une fois que les fibres solubles ont augmenté de volume, le transit intestinal et l'élimination se font plus rapidement.


10- Utiliser certains suppléments alimentaires
Certains suppléments exercent une action favorable et préventive pour les pathologies du côlon. Mes favoris sont les suivants :

- Les bactéries lactiques améliorent la qualité de la flore intestinale et protègent la muqueuse du côlon. Les bactéries lactiques (de yogourt) réalisent plus d'une dizaine de fonctions dans le tube digestif.
- Le Psyllium est une substance mucilagineuse qui donne du volume et facilite le glissement et l'élimination du contenu intestinal.
- Le charbon végétal activé est un autre excellent supplément qui protège la santé du côlon en neutralisant les substances toxiques qui peuvent y être présentes.

Ces suppléments aideront à assainir la flore intestinale, corrigeront la constipation, ils aideront à éliminer les gaz, les flatulences, les ballonnements et les fermentations et putréfactions intestinales. Ils assureront le maintien et la protection de la muqueuse du côlon contre plusieurs substances irritantes.

A LIRE ÉGALEMENT SUR CE SUJET:

Ces 4 cancers meurtriers souvent détectés trop tard par votre médecin

Est-il possible de vaincre le cancer avec ces remèdes naturels

 

 


Accueil | Contactez nous | Publicité sur ce site
Les renseignements et opinions données dans toutes les pages de ce site web ne sont données que pour votre information. Ils ne doivent pas être substitués à un avis thérapeutique éclairé. www.masantenaturelle.com n'est aucunement responsable envers l'usager pour toute décision, action ou omission qu'il a prise en relation avec l'information contenue dans les pages de ce site web.
Une publication de Productions Santé Naturelle Inc.
www.masantenaturelle.com
Copyright© 2002-2016