Le cancer:

Est-il possible de vaincre le cancer en appliquantun traitement naturel?
4 thérapies naturelles ayant déjàsauvés des vies

 

Le cancer:

Est-il possible de vaincre le cancer en appliquant un traitement naturel? Il est toujours délicat de promouvoir l'utilisation de méthodes naturelles pour traiter cette maladie.

Le cancer est une maladie très grave, qui tue annuellement des millions de personnes à travers le monde et particulièrement en Occident. La médecine traditionnelle veut s'arroger le droit exclusif de regard et de traitement dans ce domaine. Pourtant les résultats obtenus sont plutôt minces et mitigés. Il est possible de suivre d'autres voies, mais toute personne qui s'engage sur une méthode alternative doit le faire en accompagnement médical professionnel. Il existe des médecins ouverts à des médecines alternatives. Voici 4 approches ayant obtenus de bons résultats et appuyées par des médecins désirant sortir des thérapeutiques agressives de la médecine moderne.

1- La nutrathérapie

Un ouvrage publié au Québec à fait grand bruit et connu un grand succès : il s'agit de : Les aliments contre le cancer du Dr Richard Béliveau Ph.D., une sommité dans le domaine du cancer, titulaire de la Chaire en prévention et traitement du cancer de l'Université du Québec à Montréal.

Dans cet ouvrage le Dr Béliveau mentionne que :
" Le cancer continue de défier les progrès de la médecine moderne et demeure, après quarante années de recherche intensive, une maladie énigmatique, responsable chaque année de la mort prématurée de millions de personnes…./… Si certains cancers sont maintenant traités avec succès, permettant de sauver la vie des personnes atteintes, plusieurs autres demeurent extrêmement difficiles à combattre et constituent une cause importante de mortalité …/… Plus que jamais, la découverte de nouveaux moyens par lesquels nous pouvons améliorer le succès augmentant l'efficacité des thérapies anticancéreuses actuelles revêt une importance capitale. La nutrathérapie constitue un des ces moyens."

Le Dr Béliveau nous présente la nutrathérapie comme un mode préventif pour éviter que ne se développe un cancer, mais il préconise également la consommation régulière de certains aliments comme méthode de soutien à des traitements conventionnels.

2- La diète cétogène
Un régime qui commence à faire parler de lui dans certains milieux médicaux et surtout en médecine alternative, est le régime cétogène. Ce régime, qui n'est pas une nouveauté puisqu'il avait déjà été utilisé il y a plus de 50 ans, pour traiter des cas d'épilepsie, surtout chez les enfants.

En ce qui a trait à son utilisation pour le cancer, ce régime part du principe que les cellules cancéreuses ont besoin de glucose pour se développer, et que comme le glucose provient des glucides, éliminer les glucides affame littéralement les cellules cancéreuses.

Les cellules non cancéreuses de l'organisme peuvent faire appel à une autre source d'énergie, une sorte d'énergie de remplacement en cas de famine, qui sont les corps cétoniques. Ceux-ci sont produits à partir de la combustion des gras dans l'organisme. le régime cétogène a donc recours à une alimentation basée sur un apport minimum de glucides (5 à 10%), élevé en protéines (10 à 20%) et très élevé en gras de qualité (70 à 80%).

Le Dr. Dominique D’Agostino étudie la thérapie métabolique avec une équipe de chercheurs de l’Université de Floride. Ils ont constaté que lorsque les animaux de laboratoire ont un régime très bas en glucides, ils survivent mieux à un cancer métastatique très agressif que les animaux traités par chimiothérapie.

Le Dr Mercola, qui est très célèbre aux États-Unis et qui édite le site de santé le plus visité au monde, écrit ceci à propos de ce régime: "Ce type de régime dans lequel vous remplacez les glucides par des quantités modérées de protéines de haute qualité et de grandes quantités de bonnes graisses, est ce que je recommande à tous, que vous ayez un cancer ou non. C’est tout simplement un régime qui vous permet d’optimiser votre poids et votre santé, car manger de cette façon vous permet de passer du mode où vous brûlez des glucides, à un mode où vous brûlez des graisses".

Le régime cétogène a surtout été utilisé jusqu'à présent pour traiter le cancer du cerveau.

Bien entendu, le régime cétogène, même si il a déjà permis de sauver la vie de personnes atteintes de cancer du cerveau, est loin de faire l'unanimité dans le monde médical et il faudra encore beaucoup d'études et de temps pour qu'éventuellement il s'impose un jour comme un traitement naturel et non invasif, utilisé comme protocole normal en oncologie.

Mais lorsque l'on constate le peu de taux de survie et de succès des traitements conventionnels, une personne atteinte de cancer a-t-elle beaucoup à perdre a essayer ce genre de traitement? Mais bien entendu il est essentiel de le faire sous surveillance et suivi médical.

3- Vitamine C en intraveineuse (IV ascorbate)

Le Dr Whitaker, célèbre médecin américain favorisant l'approche naturelle, est un grand partisan de Linus Pauling, un chimiste et physicien américain décédé en 1994 à l'âge de 93 ans. Il fut l'un des premiers chimistes quantiques, et reçut le prix Nobel de chimie en 1954 pour ses travaux décrivant la nature de la liaison chimique. Il reçut également le prix Nobel de la paix en 1962, pour sa campagne contre les essais nucléaires, devenant ainsi la seule personne à avoir reçu deux prix Nobel.

A la fin des années 1950 Pauling commence à s'intéresser au rôle des vitamines dans le maintien de la santé et en thérapeutique. La vitamine C l'intéresse particulièrement et il devient rapidement un partisan de mégadoses de cette vitamine.

En 1971, il débute une longue collaboration avec le cancérologue britannique Ewan Cameron au sujet de l'utilisation de la vitamine C en injection intraveineuse ou par voie orale pour le soin de malades du cancer en phase terminale. Cette utilisation d'importantes doses de vitamine C (10g/jour) est longuement controversée. Il s'agit d'un traitement peu coûteux, donc peu rentable pour l'industrie pharmaceutique. Peu d'études s'intéressent vraiment à cette approche.

Comment agit la vitamine C contre les cellules cancéreuses ? Le Dr Pauling a découvert que la vitamine C stimule la production de petites quantités de peroxyde d'hydrogène (H2O2) dans le sang qui attaquera spécifiquement la cellule cancéreuse, et cela sans accumulation du H2O2 dans le courant sanguin.

Une étude américaine*, Pharmacologic ascorbic acid concentrations selectively kill cancer cells, communiquée en septembre 2005 par J. E. Rall MD, du National Institutes of Health, Bethesda, et publiée par le National Academy of Sciences, confirme l'efficacité de l'utilisation de la vitamine C pour détruire les cellules cancéreuses.

De nombreuses personnes souffrant du cancer pourraient probablement bénéficier de cette thérapie, mais il est difficile de trouver un médecin offrant ce traitement peu onéreux. Nous mentionnons en fin de cette chronique quelques ressources offrant ce traitement (malheureusement toutes en anglais).

4- La formule des indiens Ojibway popularisée par Rene Caisse

Cette infirmière de l'Ontario devait prendre connaissance par hasard, vers le milieu des années 1920, de la composition d'un remède des indiens Objibway de l'Ontario. Après avoir reçu le témoignage de plusieurs personnes ayant bénéficié des propriétés de ce remède composé de plusieurs plantes, elle demanda au Dr R. O. Fisher de Toronto de pouvoir expérimenter la tisane sur certains de ses patients atteints de cancer incurable.

Le Dr Fisher fut tellement impressionné par ces résultats qu'il demanda à Rene Caisse d'appliquer ce traitement à d'autres cas désespérés de cancer. Il parla de Caisse à d'autres médecins, qui lui demandèrent également de traiter certains de leurs patients après que toutes les ressources des sciences médicales aient échoués. Ils furent également très impressionnés par les résultats obtenus.

Cependant, comme dans bien d'autres cas, et ce malgré l'appui soutenu des membres de la profession médicale qui avaient vu s'améliorer l'état de leurs propres patients après la prise de la tisane, Rene Caisse fut tour à tour tolérée et persécutée par les autorités médicales canadiennes et fut deux fois sur le point d'être arrêtée. En mars 1938, le corps législatif reçut un projet de loi privé visant à autoriser Rene Caisse à pratiquer la médecine en Ontario dans le traitement du cancer. Il était accompagné d'une pétition de 55.000 signatures de citoyens et même de nombreux médecins.
La loi qui aurait légalement permis à Rene Caisse de continuer à soulager et aider les patients atteints d'un cancer, fut rejetée par seulement trois votes. Elle abandonna son travail en 1942.

Ralph Daigh, directeur de la rédaction de Fawcett Publications à New York, apporta son soutien à Caisse. Il la présenta aux médecins du Centre médical Brusch de Cambridge (Massachussets) où elle entreprit, sous la direction de 18 médecins, une série de traitements portant sur des patients en phase terminale de cancer.

Le directeur de Caisse à la clinique médicale rédigea ce qui suit : " Après avoir personnellement observé l'administration par Mademoiselle Caisse de son remède contre le cancer à des cas connus de malignité, pendant environ 3 mois et constaté les résultats de ce traitement, je suis certain que le remède est efficace. Il est regrettable que l'échantillon de patients soit si réduit ; cependant même pour ce petit échantillon, les résultats satisfaisant obtenus dans tous les cas sont incontestables."

A LIRE ÉGALEMENT SUR CE SUJET:

Prévenir le cancer, par l'alimentation ou la nutrathérapie.

9 aliments à consommer pour réduire les risques de cancer, selon le Dr Béliveau

La formule de la tisane de Rene Caisse :

Racine de bardane ; Orme rouge ; Rhubarbe turque ; Chardon bénit ; Trèfle rouge ; Varech ; Cresson ; Petite oseille.

Cette tisane est commercialisée aujourd'hui par deux compagnies, sous deux noms différents :

  • Essiac (le nom original utilisé par Rene Caisse)
  • Flor-Essence de la compagnie Flora.

Le remède existe sous forme de plantes séchées pour préparation du remède ou en liquide prêt à l'emploi.

Pour la thérapie IV Ascorbate (vitamine C par intraveineuse) voici les ressources disponibles en anglais :

Aux Etats-Unis :
Whitaker wellness Institute

The Center For The Improvement Of Human Functioning International

En Grande Bretagne:
The Dove Clinic for Integrated Medicine

Voir la liste des 9 aliments à consommer quotidiennement, recommandés par le Dr Béliveau.

Bien entendu il est illégal de prétendre qu'un produit (surtout s'il est naturel) puisse traiter le cancer, mais nous pensons qu'il est irresponsable de ne pas faire connaître ces méthodes qui reçoivent l'appui de médecins et les témoignages de patients.

Il existe d'autres suppléments et remèdes naturels pouvant être utilisés pour lutter contre le cancer, seuls ou en compléments de thérapies conventionnelles. Ils feront l'objet d'une future chronique.

Références :

Régime cétogène:

Combination of ketogenic diet and radiation therapy effectively treats malignant gliomas

Vitamine C:
Pharmacologic ascorbic acid concentrations selectively kill cancer cells
PubMed

 

 

 


Accueil | Contactez nous | Publicité sur ce site
Les renseignements et opinions données dans toutes les pages de ce site web ne sont données que pour votre information. Ils ne doivent pas être substitués à un avis thérapeutique éclairé. www.masantenaturelle.com n'est aucunement responsable envers l'usager pour toute décision, action ou omission qu'il a prise en relation avec l'information contenue dans les pages de ce site web.
Une publication de Productions Santé Naturelle inc.
www.masantenaturelle.com - Tout droits réservés
Copyright© 2002-2017