Le piment rouge, ou Cayenne permettrait de protéger les tissus du cœur lors d'une crise cardiaque

Une étude suggère que l'usage externe d'un onguent à base de capsaïcine pourrait augmenter les chances de survie durant une crise cardiaque.

 

Le piment rouge, ou Cayenne, pourrait arrêter une crise cardiaque tout en préservant les tissus du cœur

La médecine traditionnelle utilise les propriétés du piment rouge ou de Cayenne pour soulager différents probèmes de santé. La science reconnaît certaines des propriétés de cet épice générant un effet de chaleur dans l'organisme.

Le piment de Cayenne ou piment rouge est utilisé depuis des millénaires autant par les natifs d'Amérique du Nord que dans les cultures traditionnelles de l'Inde et de la Chine.

La capsaïcine est un des principaux ingrédients actifs du piment rouge, et on retrouve cette substance dans de nombreuses préparations pour soulager les douleurs arthritiques ou musculaires.  Cette substance agit à merveille comme analgésique topique. On suppose qu'elle intervient dans le processus des neurotransmetteurs qui transmettent les signaux de la douleur au cerveau.

Les guérisseurs et herboristes d'Amérique du Nord ont toujours prétendu que de consommer du piment rouge lors d'une crise cardiaque pouvait arrêter celle-ci. Le célèbre herboriste le Dr. John Christopher, aujourd'hui décédé, était surnommé Docteur Cayenne pour sa grande affection pour cette plante. Il aurait utilisé le piment de Cayenne de nombreuses fois dans sa carrière pour sauver des vies lors de crises cardiaques. Il faisait ingérer à la personne en état de crise une préparation liquide à base de Cayenne. Si la personne était déjà inconsciente il plaçait quelques gouttes de teinture-mère sous la langue.

Il est à noter qu'à ce jour aucune étude scientifique n'a été menée pour valider l'utilisation du piment rouge ou de Cayenne, ni de l'efficacité de la capsaïcine pour arrêter une crise cardiaque.

 

Protection des tissus cardiaques

Par contre, une équipe de chercheurs scientifiques dirigées par le Dr Keith Jones, PhD, de l'University of Cicinnati, a publié en 2009 les résultats d'expérimentations sur des souris, démontrant la possibilité de réduire la mort des tissus du cœur lors d'une crise cardiaque en frictionnant localement au niveau du cœur, avec un onguent à base de capsaïcine. Ils n'ont jamais pu déterminer précisément de quelle manière se produit cette protection des tissus cardiaques, mais ils ont émis la probabilité que ce soit par des messages transmis par le système nerveux qui activeraient un système de protection agissant au niveau des cellules des tissus du cœur.

Ils ont noté une réduction extraordinaire de 85 pour cent dans la mort des cellules cardiaques lorsque la capsaïcine était utilisée. C'est l'effet cardioprotecteur le plus puissant jamais enregistré, selon Keith Jones, PhD, un chercheur au département de biophysique et de pharmacologie de l'University of Cincinnati.
Le Dr Jones a dirigé cette recherche en collaboration avec le cardiologue Neal Weintraub, MD, directeur du service de cardiologie de la même université (UC). Mais il ne semble pas avoir eu de nouveaux développements sur cette recherche.

Selon le Dr Jones la capsaïcine topique ne provoque pas d'effets indésirables graves et pourrait être facilement appliquée dans une ambulance ou dans la salle d'urgence bien avant que survienne la mort des tissus coronaires.

Mais il est important de souligner que l'utilisation de la capsaïcine n'arrête pas le processus de la crise cardiaque, qui nécessite une intervention des services d'urgences. L'application d'un onguent, en usage externe, sur la zone du cœur, pourrait réduire la destruction des tissus cardiaque et augmenter les chances de récupération et survie. Il ne faut pas consommer de piment rouge (de Cayenne) ou de supplément à base de capsaïne, lors d'une crise cardiaque, particulièrement si la personne est sous traitement médical.

Selon des études la consommation régulière de piment rouge ou de Cayenne pourrait favoriser la santé cardiaque. Mais certains effets médicinals de la capsaïcine, ingrédient actif du piment rouge, peut interférer et augmenter les effets de certains médicaments agissant sur la coagulation du sang ou sur la pression artérielle. Il est donc important d'en parler à son médecin lorsque l'on est sous traitement.

Voila donc une épice bien utile, sans compter son utilisation en cuisine. Elle possède bien d'autres vertus, comme par exemple favoriser la perte de poids en agissant sur le métabolisme et sur le contrôle de l'appétit.

Contre toute attente également le piment rouge n'est pas un irritant pour le système digestif, au contraire il le protège. Il est même en mesure de détruire la bactérie responsable de l'ulcère de l'estomac, la H. Pylori.

En conclusion: lors d'une crise cardiaque il faut bien entendu avoir recours immédiatement à un service d'urgence. Mais en attendant ceux-ci il peut-être utile d'avoir avec soi un onguent à base de capsaïcine qui pourrait être un moyen de sauver une vie en attendant l'intervention des secours et soins médicaux professionnels.

A LIRE ÉGALEMENT:

Le piment de Cayenne ou piment rouge, condiment médicinal

Tout savoir sur l'angine de poitrine ou crise cardiaque

 

Références:

Myocardial Protection, Perioperative Management, and Vascular Biology

http://www.sciencedaily.com/releases/2008/08/080806140130.htm

Capsaicin may have important potential for promoting vascular and metabolic health

 

 

Envoyez à un amiEnvoyer à un ami

 



A LIRE ÉGALEMENT

 

 

Accueil | Contactez nous | Publicité sur ce site
Les renseignements et opinions données dans toutes les pages de ce site web ne sont données que pour votre information. Ils ne doivent pas être substitués à un avis thérapeutique éclairé. www.masantenaturelle.com n'est aucunement responsable envers l'usager pour toute décision, action ou omission qu'il a prise en relation avec l'information contenue dans les pages de ce site web.
Une publication de Productions Santé Naturelle inc.
www.masantenaturelle.com - Tout droits réservés
Copyright© 2002-2018