Les Oméga-3, l’alternative aux poissons

 

Les Oméga-3, l’alternative aux poissons

On connaît les nombreux bienfaits pour la santé des acides gras de type Oméga-3

Particulièrement les EPA et DHA que l'on retrouve en bonne quantité dans la chaire et l'huile de certains poissons. Cependant tout le monde n'aime pas consommer le poisson ou même l'huile de poisson. Les problèmes reliés à la présence de certains contaminants dans les poissons, rendent méfiantes certaines personnes. Dans la famille des Oméga-3 seuls l'acide alpha-linolénique (ALA) est dit essentiel et il permet à l'organisme de synthétiser l'EPA (acide eicosapentanoïque) et le DHA (acide docosahexanoïque).

On retrouve l'ALA dans certains végétaux et des études récentes ont démontré qu'il pouvait être très efficace :

Une étude en Pennsylvanie a permis d'abaisser de 75% le développement d'athérosclérose et une autre étude d'une durée de 16 ans sur 77.000 femmes a permis de diminuer de moitié la mortalité soudaine par crise cardiaque. La dose de ALA consommée correspond à 7g par semaine.

Voici un tableau des différents apports en ALA de certains aliments les plus riches :

Huile de lin (1 c. à table) : 6.6g
Graines de lin moulues (2 c. à table) 3.2g
Huile de canola (1c. à table) : 1.6g
Huile de noix (1 c. à table) : 1.4g
Fèves de soja cuites (1 c. à table) : 1.1g
Huile de soja (1 c. à table) : 1.0g
Noix de Grenoble (1 c. à table) : 1.0g
Tofu en bloc ferme (1/2 tasse) : 0.7g

 

A LIRE ÉGALEMENT SUR LES OMÉGA-3:

17 bienfaits pour la santé des Oméga-3

 

 

Envoyez à un amiEnvoyer à un ami

 


A LIRE ÉGALEMENT