Ma Santé Naturelle.com
Accueilsantépoidsherbiertestquestion facebooktweeter


chronique santé

17 bienfaits pour la santé des Oméga-3

Deux acides gras à longue chaîne de type oméga-3, l'AEP et l'ADH participent d'une façon directe à la formation des prostaglandines.

 

 

17 vertus des Oméga-3

 

Les prostaglandines sont des substances dont l'action est semblable à celle des hormones. Elles sont impliquées dans l'activation de plusieurs fonctions de l'organisme.

 

Deux acides gras à longue chaîne de type oméga-3, l'AEP et l'ADH participent d'une façon directe à la formation des prostaglandines. Ces acides gras se trouvent notamment dans l'huile de poisson.

 

Voici les principaux bienfaits des acides gras de type Oméga-3

 

1 Ces acides gras rendent les plaquettes sanguines moins collantes. Ils contribuent donc à prévenir la formation de caillots dans les vaisseaux sanguins. On sait que ces caillots peuvent êtres responsables de l'infarctus du myocarde et de l'accident vasculaire cérébral.

2 Ils rendent les globules rouges du sang plus flexibles. Ceci permet à ces globules d'atteindre plus facilement toutes les régions du corps et ainsi de mieux oxygéner tous les tissus.

3 Ils contribuent à diminuer les triglycérides présents dans le sang. On sait qu'un haut taux de triglycérides constitue un facteur de risque de troubles vasculaires.

4 Ils contribuent à tonifier les membranes cellulaires, à améliorer le système nerveux central et à lutter contre toutes les formes de cancérisation.

5 Ils favorisent la diminution de la pression artérielle. C'est une prostaglandine issue d'un acide gras de type oméga-3 qui est responsable de cet important phénomène. Elle agit en relaxant les muscles en anneaux qui se trouvent dans les artères.

6 Ils diminuent le taux de cholestérol sanguin. On sait qu'un haut taux de cholestérol constitue un facteur de risque de troubles cardiaques et d'accidents vasculaires cérébraux.

7 Ils régularisent la présence des lipoprotéines qui transportent le cholestérol. Ils permettent de diminuer les LDL (mauvais cholestérol) et d'augmenter les HDL (bon cholestérol).

8 Ils contribuent à stabiliser le rythme cardiaque. Ils préviennent donc des troubles comme l'arythmie cardiaque. On sait que ce dernier problème peut conduire à l'arrêt cardiaque.

9 Ils améliorent le fonctionnement des reins. Ils permettent notamment une meilleure élimination de l'eau en excès. Du même coup, ils contribuent à réduire la rétention d'eau et la pression artérielle.

10 Ils améliorent le niveau d'énergie. Ils permettent de meilleures performances physiques. En favorisant l'effort physique, ils contribuent à l'amélioration du cœur et des artères.

11 Ils améliorent l'humeur, permettent de mieux lutter contre la dépression et assurent une meilleure gestion du stress. On sait qu'un stress mal contrôlé peut entraîner de nombreux problèmes de santé.

12 Ils diminuent la production de fibrinogène. On sait que cette protéine, présente en trop grande quantité dans le sang, favorise la formation de caillots dans les vaisseaux sanguins.

13 Ils sont à l'origine de la production des cytokines, des substances qui ont pour propriétés de défendre l'organisme contre les agressions extérieures.

14 Ils sont fort utiles dans le traitement des troubles arthritiques et rhumatismaux. Dans l'arthrite rhumatoïde notamment, ils s'avèrent efficaces pour diminuer les douleurs.

15 Ils contribuent à adoucir la peau, en particulier dans le traitement du psoriasis et de l'eczéma.

16 Selon des études de l'Université Laval, les Oméga-3 de type DHA contribueraient à prévenir la maladie d'Alzheimer.

17 Les acides gras de type Oméga-3 favoriseraient la perte de poids. Ils contribueraient à arrêter la production des gênes producteurs de gras dans l'organisme et ils augmenteraient de 14% la perte de gras lors de la pratique d'exercices.

 

Les meilleures sources en Oméga-3 :

 

Les poissons gras sont la meilleure source. Même s'ils sont appelés à chaire grasse, ces poissons présentent un assez faible taux de gras et ceux-ci sont principalement des gras essentiels. Ils sont très faibles en gras saturés. Il faut savoir que la majorité du saumon frais vendu dans le commerce, sous le nom de saumon de l'atlantique, est en fait du saumon d'élevage. Ces poissons présentent, selon des analyses effectuées par un groupe de scientifiques, un taux de contamination aux métaux lourds plus élevés que ceux retrouvés chez les poissons sauvages. Même si ces taux sont inférieurs aux doses considérées comme toxiques par les organismes de santé, il nous semble plus logique et prudent de privilégier des types de poissons moins contaminés.

 

Le saumon sauvage du Pacifique ou mieux encore de l'Alaska, présentent un taux de contamination de beaucoup inférieur au saumon d'élevage, et un taux d'oméga-3 équivalent et même supérieur dans le cas du saumon de l'Alaska. Les sardines constituent également un bon choix. Selon un test pratiqué sur 6 échantillons de différentes marques de sardines vendues au Québec, effectué par l'émission " L'épicerie " de Radio Canada, on retrouve pour une portion de 100 gr de sardines, sans compter l'huile, entre 1,3 et 3,3 grammes d'oméga-3. Il suffirait donc de consommer de 2 à 3 fois par semaine 100gr de sardines en boite pour se procurer une quantité suffisante d'Oméga-3. Les sardines fraîches ou surgelées, vendues chez les poissonniers, sont encore plus riches en Oméga-3, puisque l'on y retrouverait de 3 à 6 grammes par portion de 100 gr.

 

La supplémentation :

Lorsqu'on réalise clairement les nombreuses fonctions qu'exercent les acides gras de type oméga-3 dans l'organisme, on se rend compte de l'importance de ne jamais en manquer. La supplémentation devient alors le moyen par excellence d'éviter et de combler toute carence en acides gras de type oméga-3. Les suppléments d'Oméga-3 vous offrent une quantité certifiée d'acides gras de type AEP et ADH, et ils ont subi un filtrage qui aura éliminé toute présence de polluant et métaux lourds.

 

Certaines étudent rapportent une relation possible entre la consommation d'huile de lin et le cancer de la prostate. Même si ce sujet ne fait pas encore unanimité dans la communauté scientifique, il serait sans doute plus prudent, pour les hommes de s'abstenir de consommer de l'huile de lin. Le Dr Andrew Weil conseille de consommer des graines de lin moulues, qui ne présentent aucun risque. Il est cependant important de s'assurer de la fraîcheurs de ces graines. Voir notre chronique sur la graine de lin.

Pour les Oméga-3 il serait cependant préférable de privilégier l'huile de poisson.

 

Lire également :
comment peut-on se procurer sans danger les Oméga-3?

 

 

 


 



 
 
Accueil | Contactez nous | Publicité sur ce site
Les renseignements et opinions données dans toutes les pages de ce site web ne sont données que pour votre information. Ils ne doivent pas être substitués à un avis thérapeutique éclairé. www.masantenaturelle.com n'est aucunement responsable envers l'usager pour toute décision, action ou omission qu'il a prise en relation avec l'information contenue dans les pages de ce site web.
Ce site web est publié en français par le Centre de promotion et d'études en santé naturelle, une corporation sans but lucratif
Plateforme d'édition et tous droits de publications propriétés de Natural Health Publishing Corp. - Panama - Tout droits réservés
Copyright© 2002-2014