Prévenir et traiter le syndrome prémenstruel (SPM)

 

Prévenir et traiter le syndrome prémenstruel (SPM)

Le syndrome prémenstruel peut se définir comme étant un ensemble de symptômes indiquantdes changements physiques et mentaux se produisant de deux à quinze jours avantles menstruations

Le syndrome prémenstruel peut être plus ou moins marqué selon les personnes. Le symptôme le plus fréquent et souvent le plus visible est le changement d'humeur. Mais chez d'autres femmes, se sont les symptômes physiques qui dérangent et rendent la période prémenstruelle très difficile.

On explique ce problème par un débalancement hormonal. La progestérone se trouverait en trop faible quantité et l'oestrogène en trop grande quantité.

Les symptômes qui caractérisent le syndrome prémenstruel sont d'ordre physique et d'ordre psychologique.

Les conseils du Dr Andrew Weil M.D.

Le Dr Andrew Weil, célèbre médecin américain et un ardent défenseur de méthodes naturelles pour prévenir et traiter les problèmes de santé, sugg`re quelques modifications du style de vie et quelques remèdes qu'il estime particulièrement efficaces pour traiter le SPM.

Style de vie :

- Tenez un journal. Ceci vous aidera à mieux comprendre les symptômes et pouvoir prédire le moment de leur apparition tout en les mettant en relation avec d'autres évènements de votre vie quotidienne.
- Évitez l'alcool, le café et le chocolat. Ils aggravent les symptômes du SPM.
- Gardez votre glycémie stable. Privilégiez plusiurs petits repas ou collations durant la journée. (Vous pourriez également privilégier les aliments à indice glycémique bas ou moyen. Voir : Qu’est ce que le régime IG (Indice glycémique)
- Faites régulièrement de l'exercice (la marche par exemple).
- Pratiquez la respiration complete et une technique de relaxation. (voir la Relaxation Psychosomatique)

Suppléments et nutrition :

    - Le calcium et magnésium
    Ce sont deux minéraux importants pour combattre les crampes et les douleurs prémenstruelles. Des études suggèrent qu'après la prise d'un supplément de ces deux minéraux durant 3 mois, les symptômes du SPM diminuent.
    - Vitamine B6.
    Le fait de prendre des vitamines du groupe B, plus particulièrement la vitamine B6 soit la pyridoxine, peut aider à contrôler les sautes d'humeurs, la rétention d'eau, les douleurs aux seins, les rages de sucre et la fatigue. La dose de 25 à 100 mg par jour est habituellement bien tolérée par la majorité des femmes.
    - Huile d'onagre ou de bourrache.
    Ces plantes sont riches en acide gamma linolénique (GLA) qui se transforme dans l'organisme en prostaglandine E-1. Les prostaglandines régularisent l'action des hormones dont les taux fluctuent constamment durant la 2ième moitié du cycle menstruel. L'huile de bourrache étant plus riche en GLA, la quantité à prendre sera réduite.
    - Don quai (Angélique chinoise) ou Gattilier
    Ces deux plantes agissent comme régulateur hormonal qui permet de corriger les dérèglements rencontrés lors de la période prémenstruelle. Consommez seulement une de ces deux plantes (ne pas les combiner). (voir les caractéristiques complètes de ces plantes dans notre herbier).
    - Thé de feuilles de fraisier.
    Ce thé est très efficace pour atténuer les douleurs reliées au syndrome prémenstruel.

    En apprendre plus sur le syndrome prémenstruel :
    lire notre chronique sur le sujet.

     

     


Accueil | Contactez nous | Publicité sur ce site
Les renseignements et opinions données dans toutes les pages de ce site web ne sont données que pour votre information. Ils ne doivent pas être substitués à un avis thérapeutique éclairé. www.masantenaturelle.com n'est aucunement responsable envers l'usager pour toute décision, action ou omission qu'il a prise en relation avec l'information contenue dans les pages de ce site web.
Une publication de Productions Santé Naturelle inc.
www.masantenaturelle.com - Tout droits réservés
Copyright© 2002-2017