Pourquoi la vitamine D est-elle aussi importante et comment vous protège-t-elle des maladies infectieuses

Elle permet une réponse plus efficace du système immunitaire dès le début de l'infection et module ensuite la réponse inflammatoire

 

Par Jean-Pierre Demets N.D.

 

Mise à jour le 19/12/2021 | Publié le 14/11/2009

Pourquoi la vitamine D est-elle aussi importante et comment vous protège-t-elle des maladies infectieuses

Le taux sanguin de vitamine D semble être un facteur important de la réponse immunitaire contre les affections virales, comme dans le cas du H1N1 et du COVID-19.

 

Une nouvelle étude menée en Grande-Bretagne semble confirmer ce fait souligné depuis quelques années par d'autres recherches.

Une étude dirigée par le Dr Lee Smith de l'Université Anglia Ruskin (ARU) et M. Petre Cristian Ilie, urologue en chef du Lynn NHS Foundation Trust du Queen Elizabeth Hospital King, est publiée dans la revue Aging Clinical and Experimental Research.

L' objectif était de proposer une hypothèse selon laquelle il existe une association potentielle entre les niveaux moyens de vitamine D dans divers pays avec des cas et la mortalité causée par COVID-19. Les niveaux moyens de vitamine D pour 20 pays européens ainsi que la morbidité et la mortalité causées par COVID-19 ont été acquis.

Le Dr Lee Smith a déclaré: «Nous avons trouvé une relation brute significative entre les niveaux moyens de vitamine D et le nombre de cas de COVID-19, et en particulier les taux de mortalité par COVID-19, par habitant dans les 20 pays européens. Il a été démontré que la vitamine D protège contre les infections respiratoires aiguës, et les personnes âgées, le groupe le plus déficient en vitamine D, sont également les plus gravement touchées par COVID-19. Une étude précédente a révélé que 75% des personnes dans les institutions, telles que les hôpitaux et les maisons de soins, étaient gravement déficientes en vitamine D. Nous suggérons qu'il serait souhaitable d'effectuer des études dédiées sur les niveaux de vitamine D chez les patients COVID-19 à différents degrés de la gravité de la maladie. »

 

Le meilleur moyen de connaître son niveau sanguin de vitamine D est de faire le test sanguin de 25-hydroxy vitamine D (test 25 (OH) D).

Selon les études, le risque de mortalité est inversement corrélé avec le statut en vitamine D3, et un taux de mortalité proche de zéro pourrait théoriquement être atteint à 50 ng/mL 25(OH)D3.

 

Le Dr John Campbell est un médecin anglais qui informe le public sur un canal YouTube sur l'évolution de la pandémie du Covid-19 et sur les aspects de prévention et soins disponibles. Le sérieux des informations qu'il communique sur une base quotidienne et surtout l'indépendance et le bon sens de ses opinions sont grandement appréciés par les millions de personnes qui visionnent ses vidéos.

Le 11 décembre 2021, le Dr Campbell a réalisé une entrevue avec le Dr Michael Cohen, un médecin pratiquant à Tel-Aviv en Israël. Dans cette entrevue le Dr Cohen raconte qu'il a lui-même été atteint du Covid-19 et comment il en est venu à s'intéresser aux effets de la vitamine D sur cette maladie.

Il en est venu à la conclusion que la vitamine D pouvait être un élément important de protection contre le virus, particulièrement en prévention. Il déclare avoir prescrit de la vitamine D à plus de 2000 patients à sa clinique et aucun de ces patients n'a été hospitalisé pour le Covid-19. Le Dr Cohen recommande de prendre une dose quotidienne de 2.000 à 4.000 U.I. de vitamine D3, la dose peut aller jusqu'à 10.000 U.I. par jour, pour les personnes obèses.

Il est recommandé de prendre également 200 mcg de vitamine K2 avec le supplément de vitamine D3.

Cette entrevue (en anglais) est disponible sur YouTube.

Une autre excellente entrevue (en anglais) sur YouTube, sur le thème de la vitamine D et du Covid-19, est est faite par le Dr. Berg avec le le Dr Seheult, qui est actuellement professeur agrégé à la Riverside School of Medicine de l'Université de Californie et professeur adjoint de clinique à la School of Medicine and Allied Health de l'Université de Loma Linda. Il travaille également comme médecin de soins intensifs et pneumologue au Beaver Medical Group.

 

Il y a quelques années (sept. 2009), une importante étude a été publiée par des chercheurs de l'Oregon State University.

Cette étude révèle quelque chose d'étonnant: la vitamine D est si cruciale pour le fonctionnement de votre système immunitaire que sa capacité pour renforcer la fonction immunitaire à détruire les micro-organismes envahisseurs a été conservée dans le génome depuis plus de 60 millions d'années.

Le fait que cette intervention de la vitamine D dans la réponse immunitaire ait été préservée par des millions d'années de sélection naturelle d'évolution, et soit toujours présente dans les espèces allant des singes, écureuils, babouins et humains, suggère que cette vitamine doit être essentielle à la survie, affirment les chercheurs.

Il est clair que les êtres humains et autres primates ont une nécessité absolue de maintenir des niveaux suffisants de vitamine D, a déclaré Adrian Gombart, professeur agrégé de biochimie et chercheur principal à l'Institut Linus Pauling de l'Oregon State University.

Chez les primates, l’action qui enclenche et permet une réponse optimale du système immunitaire, pour répondre aux attaques microbiennes, ne fonctionne correctement qu’avec la présence de suffisamment de vitamine D, qui est en fait un type d'hormone qui circule dans le sang et communique certains signaux aux cellules par l’intermédiaire d’un récepteur.

Une rôle protecteur de la cellule et contre une réaction disproportionnée du système immunitaire

Cette étude faite sous un angle nouveau, de la génétique, a permis de constater que la vitamine D stimule une réponse immunitaire qui est innée, en activant une protéine antimicrobienne, ce qui a entre autres effets de prévenir une réaction disproportionnée du système immunitaire, en l’empêchant de réagir de façon exagérée, ce qui se produit parfois dans les cas de complication de grippe ou de pneumonie.
En effet, il arrive qu’il se produise une réponse immunitaire disproportionnée du système immunitaire qui amènera et produira au niveau des poumons des liquides inflammatoires qui vont réduire la capacité des poumons d’absorber l’oxygène dans le sang et provoquer des problèmes graves d’insuffisance respiratoire.

La vitamine D permet d'équilibrer la réponse immunitaire et de prévenir cette inflammation, qui fut la principale cause de décès dans le cas de la pandémie de la grippe espagnole de 1918, fut ensuite une des causes du décès, des victimes du H1N1, et maintenant du COVID-19.

LA VITAMINE D CONTRÔLE VOTRE SYSTÈME IMMUNITAIRE D'UNE ACTION EXAGÉRÉE DE QUI POURRAIT VOUS ÊTRE FATALE

Ainsi, non seulement la vitamine D vous protège contre l'infection initiale, mais elle empêche également votre corps de réagir exagérément et de vous tuer avec une inflammation qui vous mène à l’asphyxie ou qui aboutit à une infection bactérienne des poumons.

On le sait, pour survivre et se reproduire, le virus doit pénétrer la cellule. Il semblerait que la vitamine D rende également cette tâche plus difficile, notamment en renforçant la paroi cellulaire. Un virus qui ne peut pénétrer dans la cellule, est un virus qui ne peut nuire et surtout qui ne peut se reproduire.

Ce que cette étude révèle, c'est que sans un niveau suffisant de vitamine D dans votre sang, votre système immunitaire ne peut pas faire son travail normalement. C'est pourquoi les gens qui sont déficients en vitamine D souffriront plus fréquemment de rhume et de la grippe, en hiver.

Cette étude n’est pas la seule sur l’action de la vitamine D pour protéger l’organisme contre les infections. La piste est tellement sérieuse que Santé Canada a entrepris une étude sur le sujet.

Selon Reinhold Vieth de l'Université de Toronto, les preuves que la vitamine D semble améliorer la capacité du système immunitaire à attaquer les corps étrangers sont presque écrasantes.

Les personnes qui ont un taux normal de vitamine D verront leur système immunitaire répondre normalement et efficacement à l'invasion d'agents pathogènes.

Une recherche 30 publiée en 2009 a montré que les taux de mortalité pendant la pandémie de grippe de 1918-1919 étaient influencés par la saison, avec un plus grand nombre de personnes décédant en hiver qu'en été.

Nous ignorons encore si cette saisonnalité s'applique également au COVID-19. Si c'est le cas, il se pourrait bien que des niveaux plus élevés de vitamine D renforcent suffisamment le fonctionnement du système immunitaire.

Une méta-analyse de 2017 a également fait une autre découverte importante. En approfondissant les données de chacun des plus de 11000 participants, ils ont constaté que c'était la supplémentation quotidienne ou hebdomadaire en vitamine D qui avait le plus grand effet protecteur chez ceux qui avaient les niveaux de vitamine D les plus faibles.

Les personnes souffrant d'une grave carence en vitamine D qui avaient pris un supplément quotidien ou hebdomadaire de cette vitamine, ont réduit de moitié leur risque d'infection respiratoire. Ceux qui avaient des niveaux de référence plus élevés ont également réduit leur risque, quoique dans une moindre mesure. L'étude a démontré qu'il était plus important de maintenir un niveau constant de vitamine D tout au long de l'année que d'administrer ponctuellement une dose élevée.

Une autre étude des chercheurs de l'Université de Copenhague, dont les travaux ont été publiés dans Nature Immunology, explique une partie connue du mode d'action de la vitamine D sur le système immunitaire. À lire : Une carence en vitamine D vous rend vulnérable aux infections

 

On le sait, la vitamine D est produite en grande quantité à la suite de l'exposition au soleil, et est disponible en quantité beaucoup moindre à partir de sources alimentaires.

Pour mieux comprendre la carence en vitamine D et comment y remédier, lisez cette chronique.

Dans le Guide spécial Grippe, qui est offert aux amis de ma santé naturelle, et dont les conseils s'appliquent à toutes maladies virales, vous trouverez tout les détails sur la vitamine D. La posologie exacte pour se protéger, comment la calculer, quelle sorte de vitamine D est plus efficace, comment évaluer vous-même, sans test sanguin, une possible carence en vitamine D, et bien d'autres informations. Pour informations sur les amis et comment obtenir le Guide, cliquez ici.

 

Références:

Finally Confirmed! Vitamin D Nearly Abolishes ICU Risk in COVID-19

Low plasma 25(OH) vitamin D level is associated with increased risk of COVID-19 infection: an Israeli population-based study

SARS-CoV-2 positivity rates associated with circulating 25-hydroxyvitamin D levels

The Role of Vitamin D in the Prevention of Coronavirus Disease 2019 Infection and Mortality

Key feature of immune system survived in humans, other primates for 60 million year.

Vitamin D and Immune Function

 

 

Envoyez à un amiEnvoyer à un ami

 


A LIRE ÉGALEMENT